Trippez Location Materiel Spot Particuliers Ecolosport

Trippez, vous connaissez ? Lancée à la mi-juillet 2021 par deux palois, c’est la nouvelle plateforme de location de matériel de sport et de loisir entre particuliers. Explications avec Benoit Tauty, co-fondateur.

Un constat commun, c’est le point de départ de Trippez. Un constat simple effectué par les deux co-fondateurs de cette nouvelle plateforme de location de matériel de sport et de loisir, Benoit Tauty et Alexandre Plougonven. “Nous nous sommes rencontrés sur des postes de direction à Decathlon. Un jour, nous nous sommes dits qu’il fallait arrêter de vendre en masse, nous voyions tellement d’articles passer chaque jour…” nous explique d’abord Benoit Tauty, tout en se remémorant les folies du samedi dans son magasin. “Nous sommes de gros pratiquants de sports outdoor et nous avons constaté un décalage entre toutes les ventes de ces produits outdoor et la pratique sportive. Il n’y en a pas tant de pratiquants que ça ! Nous avons alors compris qu’il y avait beaucoup de matériel qui “dormait” les trois-quarts de l’année !” Les statistiques sont en effet claires : une tente ne sort que 7 jours par an en moyenne quand un vélo de voyage ne roule que 9 jours sur une année. “Nous sortons nos affaires de sport en moyenne 10 jours par an. L’usage de cette ressource est minime !”

“Est-ce qu’il est nécessaire d’être propriétaire de l’ensemble de notre matériel sportif ?”

Renseignements pris, statistiques étudiées, c’est le déclic. Couplé à une approche sociale et à une volonté farouche de rapprocher les gens et les pratiquants entre eux, les deux jeunes sportifs décident de plancher sur une plateforme de location entre particuliers. “J’ai travaillé en montagne, dans la Vallée d’Ossau, et j’ai constaté une friction énorme entre locaux et touristes. Pourtant, chacun a besoin de l’autre pour vivre !” Avec Trippez, le rapprochement entre les différentes parties est possible, les locaux pouvant louer leur propre matériel aux touristes. Une solution gagnante pour le loueur, qui peut rentabiliser son achat ; pour le locataire, qui dépensera moins d’argent et s’encombrera moins ; et pour la planète, puisque l’on réutilise le même matériel plutôt que d’en consommer un autre.

Trippez Location Materiel Spot Particuliers Ecolosport

Une démarche aussi éco-responsable

La consommation responsable est effectivement au coeur de la plateforme. Louer, c’est éviter la production – souvent trop polluante – de nouveaux produits. Louer sur votre lieu de vacances, cela permet aussi de ne pas se surcharger et donc de réduire son empreinte carbone. Louer permet enfin de faciliter l’accès à la pratique sportive, enjeu important du sport-santé.

Si la plateforme est ouverte à tout type de matériel, on y trouve principalement du matériel outdoor. “Les articles qui fonctionnent plutôt bien sont les vélos et leurs accessoires, les paddles, les canoës-kayaks…” précise Benoit Tauty. “Très récemment, nous avons eu des dépôts de raquettes à neige et c’est intéressant car c’est tout de même un petit investissement et la dégradation est très limitée. Avec la crise sanitaire et la fermeture des remontées mécaniques l’hiver dernier, la pratique a explosé et les stations n’en avaient pas assez. Nous avons aussi des porte-bébés pour la randonnée ou même des rollers !”

Trippez Location Materiel Spot Particuliers Benoit Tauty Ecolosport

Benoit Tauty et Alexandre Plougonven, co-fondateurs de Trippez

Evidemment, les deux co-fondateurs ne comptent pas en rester là et fourmillent d’idées pour développer Trippez. L’une d’elle est, à long terme, l’incorporation de la location via des professionnels. Mais d’abord, l’enjeu est de gagner en notoriété et en visibilité pour atteindre les 10.000 produits disponibles d’ici la fin de l’année. L’enjeu est aussi de sensibiliser les sportifs à la location, via notamment les fédérations. Le projet est en marche, “avant d’acheter, louez !”

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueA la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *