Seattle Sounders Football Ecologie Ecolosport

Depuis quelques années, le Sounders FC s’est pleinement engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique. La franchise MLS de la conférence Ouest, détenue par une multitude d’actionnaires de renommée, dont le rappeur américain Macklemore, est d’ailleurs devenue la première équipe de football bas carbone en Amérique du Nord, en plus d’être la première organisation à atteindre cet accomplissement aux États-Unis parmi les 5 principales ligues sportives. Coup de projecteur sur les ambitions durables des pensionnaires du Lumen Field.

Jeune club franchisé de MLS, les Sounders de Seattle font figure de pionniers sur les questions de développement durable dans le sport américain. Fondés en 1994, ils sont les premiers, en Amérique du Nord, à devenir bas carbone, par réduction et compensation de leurs émissions, et la première organisation sportive des États-Unis à remplir cet objectif. Chaque année, l’empreinte carbone de la franchise est calculée et analysée par le cabinet de conseils Sustainable Business Consulting (SBC), de sorte à identifier les pôles de pollution et leur degré d’importance.

Entre 2019 et 2020, l’empreinte carbone annuelle du club a été divisée par 4, en raison du choix de moyens de transports moins polluants et de leur optimisation lors des déplacements de l’équipe professionnelle. En vue de compenser les émissions incompressibles relatives à leurs activités quotidiennes, les Sounders se sont associés à Forterra, organisme implanté à Seattle qui œuvre en faveur de la planète, pour la plantation d’arbres à l’échelle locale. Depuis le lancement de cette collaboration en 2019, 1.400 spécimens ont été disposés sur des parcelles de terrain. Des conifères ont été plantés sur les rives de la Duwamish River avec l’intention d’absorber du CO2 et de prévenir la montée des températures de l’eau, où vivent de nombreux saumons.

Inciter les fans à l’éco-responsabilité

Comptant parmi les plus grandes affluences de MLS, les Sounders peuvent s’appuyer sur une base de supporters solide. Alors que son implication environnementale s’est accrue depuis 2019, la formation américaine souhaite engager ses fans dans la stratégie de réduction de son empreinte carbone. Les études menées par SBC montrent que, en 2020, les fans représentent 28% des émissions totales à l’année, quasiment autant que le pôle le plus polluant de la franchise : les déplacements de l’équipe professionnelle (33%), qui voyage sur de grandes distances.

Ainsi, l’application officielle des Seattle Sounders comporte un onglet Billetterie, dans lequel chaque supporter peut enregistrer son billet et le présenter à l’entrée sans besoin de l’imprimer. Des récompenses exclusives sont à gagner uniquement sur la plateforme mobile de la franchise, dans l’optique de généraliser le recours aux billets digitaux. Le Lumen Field est desservi par de nombreuses lignes de transports en commun, comme le train ou les bus, avec des créneaux horaires supplémentaires en jour de match. Sur son site Internet, une page entière est consacrée aux transports, simplifiant l’organisation des trajets, que l’on vienne de Seattle ou des grandes villes voisines. Des bornes de recharge électrique sont accessibles au stade, et le garage à vélo du stade est gratuit pendant la saison régulière, de mars à octobre.

Lumen Field, précurseur écologique de classe mondiale

Sorti de terre en 2002, le Lumen Field collectionne les récompenses et distinctions environnementales. Parmi elles, le stade a reçu en 2018 le prix « International Sustainability and Community » décerné par le Stadium Business Summit et le trophée Waste Wise de l’Environmental Protection Agency (EPA) qui récompense la stratégie de gestion des déchets.

Dès sa construction au début des années 2000, des considérations écologiques voient le jour. Amené à prendre la place du Kingdome, enceinte omnisports accueillant le baseball et le football, le Lumen Field va réutiliser un tiers du béton issu de l’ancien stade, après que celui-ci eu été recyclé localement. En 2006, une équipe verte, composée de dirigeants, de fournisseurs et d’entrepreneurs, est créée en vue d’établir une stratégie de long terme se focalisant sur l’optimisation énergétique et la réduction de la consommation du stade.

Quelques mois plus tard, un large plan de recyclage des déchets est annoncé, comprenant l’installation de 75 poubelles de tri et un suivi des 17 matières recyclables répertoriées dans les coursives de l’arène américaine. 200 nouveaux bacs de tri sont ajoutés l’année suivante. L’achat d’une presse à carton a entraîné une augmentation de 16% du recyclage de cette matière. Ce plan de gestion des déchets aboutit, en 2016, à 97% de recyclage, alors que ce taux était de 3% au début de l’initiative 10 ans plus tôt.

Seattle Sounders Football Ecologie Ecolosport

Lumen Field accueille l’une des plus fortes affluences de MLS sans perdre de vue ses ambitions écologiques. © Sounders FC

Autre facteur clé de succès de cette politique : le compostage. Terminé le plastique à usage unique pour la restauration. Le partenariat avec la société Eco-Products fournit des assiettes et des couverts biodégradables, tout comme le papier des serviettes et les pailles. Les déchets alimentaires, qui peuvent atteindre jusqu’à 16 tonnes par rencontre, rejoignent également le compost. Ce dernier est transformé en engrais pour les légumes de la localité, qui seront par la suite servis dans les points de restauration du Lumen Field. Les aliments non-vendus ou inutilisés sont offerts aux organisations caritatives locales dans l’optique d’être redistribués.

L’enceinte collabore activement avec les producteurs locaux pour élaborer ses menus et favoriser les circuits courts. Le porc, le poulet et le bœuf proviennent de ranchs et de fermes de la région engagées dans l’agriculture durable. Les légumes et les fruits sont bio, tandis que la bière et le vin proviennent d’artisans du Nord-Ouest.

En 2008, un audit approfondi des capacités écologiques du stade est commandé. Il met en lumière des dépenses évitables, notamment sur l’éclairage et l’eau. Les sanitaires sont rénovés avec des robinets basse consommation. Depuis, le Lumen Field économise près de 6 millions de litres d’eau chaque année. Les luminaires sont changés au profit d’éclairages LED couplés à des capteurs de détection de mouvement. La consommation électrique a baissé de 25% et l’un des plus grands panneaux solaires de l’État de Washington a été installé sur le toit. Il génère 830 000 kw d’électricité, l’équivalent des besoins annuels de 90 habitations de la cité d’émeraude. L’installation d’un « toit frais » a permis la diminution de la climatisation dans les espaces intérieurs du Lumen Field. L’ensemble de ces mesures a abouti à la baisse de 21% des coûts d’exploitation et la suppression annuelles de 1 300 tonnes d’émissions de carbone.

Longacres, futur quartier général vert des verts

Par la voix de leur actionnaire majoritaire Adrian Hanauer, les Sounders ont dévoilé un projet de centre d’entrainement et de bureaux administratifs à Longacres, sur les terres de l’ancien hippodrome, où sont implantés les anciens bureaux commerciaux de Boeing. Les infrastructures seront dignes du plus haut niveau, y compris sur les questions environnementales. Il devrait prendre forme en janvier 2024.

Seattle Sounders Football Ecologie Ecolosport

Le futur centre d’entrainement des Sounders prendra la place des anciens locaux commerciaux Boeing, avec la volonté de minimiser son empreinte environnementale. © Sounders FC

Pour rénover les bâtiments existants et construire un complexe écologique, les Sounders s’associent à Unico Properties, basée à Seattle. Les méthodes de construction seront pensées pour avoir le plus faible impact environnemental possible et le choix des matériaux sera arbitré par leurs performances écologiques.

Seattle peut compter sur la volonté de tout un club et de l’ensemble de ses composantes pour poursuivre la lutte contre le réchauffement climatique. À l’image des paroles d’une célèbre chanson d’un enfant de la ville devenu actionnaire des Seattle Sounders : « Ce soir, c’est le bon soir, on se battra jusqu’au bout».

Photo à la Une : Sounders FC

Antonin Delmas
Engagé auprès des clubs de football depuis plusieurs années, principalement autour des thématiques de communication, le sujet de la RSE est devenu central à la suite de la réalisation de mon mémoire de recherche de Master 2 sur ce thème. Devenu rédacteur pour Écolosport, j'espère vous informer au mieux des actualités RSE et écologiques du monde du sport pour que nous agissions ensemble en faveur de la planète.

Dans la même rubriqueA la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.