EntretiensOutilsTous sports

linkNsport, l’occasion de faire du sport !

linkNsport est une plateforme en ligne qui permet aux sportifs d’acheter ou vendre du matériel sportif d’occasion. Nous avons rencontré Sophie Fehringer, la gérante d’une entreprise engagée par nature contre le gaspillage et qui souhaite rendre le sport plus accessible.

Comment avez-vous eu l’idée de créer une plateforme spécialisée dans le matériel sportif d’occasion ?

Je suis une passionnée de nature, de montagne et pratiquante régulière de sports outdoor. Même si je vis en région parisienne, je pars souvent skier en hiver. A ce titre, je cherchais à me procurer une paire de skis d’occasion. J’ai eu pas mal de touches avec des revendeurs situés loin de mon domicile, ce qui posait problème au niveau de la livraison et surtout du paiement. Je ne me voyais pas envoyer un chèque à un inconnu. Je me suis donc dit : « c’est quand même dommage que cela soit si compliqué ! »

L’été suivant, je suis retournée en montagne pour faire de la randonnée et l’idée m’est revenue. Je travaillais à l’époque dans une grande entreprise qui se réorganisait et cela m’a aidé à franchir le pas. Je rêvais depuis toujours de créer quelque chose qui ait un sens et de participer à ma manière à réduire le gaspillage et le domaine du sport m’a toujours grandement intéressé. Ainsi est né linkNsport en 2017.

J’ai affiné mon projet pendant deux ans. J’ai d’abord sondé un bon nombre de clubs, d’associations et de particuliers dans le but de créer une plateforme réservée aux sportifs. Très vite, je me suis aperçue que je pouvais élargir le champ d’action. En France, le matériel sportif est souvent jeté ou bradé alors qu’il pourrait être valorisé. Je me suis donc orientée vers une plateforme qui mettrait en valeur les produits d’occasion comme on le ferait pour des articles neufs. linkNsport a été mis en ligne en 2019.

Comment fonctionne linkNsport ?

L’objectif est simple : mettre en relation des acheteurs et des vendeurs de matériel de sport d’occasion via un site où le paiement est sécurisé et des options de livraison sont disponibles. De plus, notre équipe conseille et accompagne les utilisateurs si besoin. En premier lieu, nous étudions chaque annonce avant de la mettre en ligne. Nous retravaillons le texte, les photos et réajustons le prix si nécessaire en collaboration avec le vendeur. Cela offre une certaine garantie à l’acheteur.

Par ailleurs, le paiement est sécurisé grâce à Mangopay qui garantit au vendeur l’encaissement de la transaction une fois que le matériel a été réceptionné et vérifié par l’acheteur. Des solutions de transport adaptées au matériel lourd et/ou volumineux peuvent être proposées aux acheteurs via le site.

Notre ADN est d’apporter une solution écologique aux professionnels du sport en leur permettant de réemployer leurs équipements plutôt que de les jeter tout en créant une offre de matériel professionnel d’occasion de qualité destinée tant aux particuliers qu’aux professionnels.

Enfin, nous sommes attentifs à la qualité du service et à la valeur ajoutée apportée par notre équipe aux utilisateurs.

Quel public utilise la plateforme ?

Je dirais qu’à 60% nous vendons à des sportifs particuliers et 40% à des structures professionnelles comme les clubs, associations, préparateurs physiques, coachs sportifs, kinésithérapeutes, centres de rééducation, salles de fitness et des entreprises qui cherchent à aménager une salle de sport par exemple.

L’idée aujourd’hui serait de nouer des partenariats à plus long terme avec les professionnels. Nous sommes sur le point d’en finaliser un avec la Ligue Régionale de Handball en Auvergne Rhône-Alpes. J’aimerais aussi approcher les collectivités locales, les écoles et les universités. Je sais qu’ils ont beaucoup de matériel de sport que la réglementation leur impose de renouveler régulièrement. C’est à ce niveau là notamment, que linkNsport apporte des solutions pour éviter le gaspillage !

A quel prix sont proposés vos articles ?

Le vendeur fixe généralement le prix, même si nous nous permettons de le réajuster si nécessaire, avec l’accord du vendeur bien sûr.

Globalement, le matériel de sport d’occasion se vend 50% ou 60% moins cher que sa valeur neuve et cela peut même aller jusqu’à 70% dans certains cas. Sachant que le matériel que nous proposons a souvent été très peu utilisé … !

Dans quelle mesure la crise sanitaire du COVID-19 a-t-elle changé le regard sur l’environnement ? Avez-vous constaté des changements pendant le confinement ?

J’ai vécu le confinement comme une période difficile mais qui s’est avérée positive à bien des égards. Les prestataires de transport étaient toujours en activité, j’ai donc pu poursuivre le développement de linkNsport. En outre, beaucoup de français ont voulu s’équiper pour faire du sport à la maison. J’ai observé une augmentation du trafic de 50% le premier mois du confinement sur le site internet. C’est surtout les nombreux messages positifs qui m’ont encouragée.

Je pense qu’il y a eu une prise de conscience dans notre rapport à la nature. Nous avons tous été contraints de nous poser, de prendre le temps. Nous avons redécouvert le chant des oiseaux en ville ! De cette prise de conscience découlera surement des changements de comportement au niveau du gaspillage et de la préservation de l’environnement.

J’ai aussi le sentiment – même s’il est peut-être trop tôt pour l’affirmer – que la crise du COVID et le confinement ont favorisé le développement du sport à la maison. Un sport plus écologique, qui procure du plaisir notamment en famille !

C’est à la fois intéressant et encourageant. Je suis profondément convaincue que nous pouvons tous agir pour la planète. Quand on monte au sommet d’une montagne comme j’ai l’habitude de le faire, on veut sauvegarder cette fabuleuse nature. C’est sûr qu’on ne pourra pas tout changer du jour au lendemain, mais nous pouvons agir à notre niveau, même si cela semble modeste.

Je suis heureuse que les français aient applaudi les soignants pour les remercier pendant la crise du COVID, alors pourquoi ne pas remercier également les inestimables ressources que procure notre planète en militant pour elle ! Par exemple, faire un geste symbolique en éteignant nos ordinateurs, nos téléphones, les lumières au moins une minute chaque soir.

Sophie Fehringer, fondatrice de linkNsport reste optimiste sur l’avenir du sport

Comment imaginez-vous le sport de demain ?

J’imagine une prise de conscience à tous les niveaux. Je vois aussi bien un sport plus écolo qu’un sport plus accessible au plus grand nombre. A court terme, je pense qu’il est plus facile d’agir contre le gaspillage en réemployant le matériel de sport que de supprimer les voitures de notre vie quotidienne ! L’ensemble des petits pas réalisés collectivement font avancer le développement durable dans le monde du sport. Certaines initiatives à l’échelon national ont encore plus d’impact comme d’utiliser les structures existantes pour les grands évènements sportifs plutôt que d’en construire de nouvelles, c’est d’ailleurs un des engagements pris pour les JO 2024 qui auront lieu à Paris.

Concernant le sport pour tous, je pense qu’il est fondamental de rendre la pratique accessible aux plus modestes ! Nous devrions nous inspirer d’autres pays qui proposent plus d’heures de sport et ce, dès le plus jeune âge.

Comment imaginez-vous linkNsport dans 5, 10 ans ?

Dans mes rêves les plus fous, linkNsport devient la plateforme de référence des sportifs pour le matériel de sport d’occasion de qualité. Dans l’idée de rendre le sport accessible au plus grand nombre, j’aspire à un développement à l’international. J’ai récemment ouvert le site à la Belgique et au Maroc et j’espère que cela va continuer !

Réagissez !

Bravo !
3
J'adore !
1
Wow !
1
Mouais...
1
Théo Fleurance
Contributeur pour Écolosport, je suis un grand passionné de sport et de ses valeurs. Fort de plusieurs expériences chez différents acteurs du monde du sport, je suis persuadé que la transition écologique est une formidable opportunité pour offrir un meilleur avenir au sport et à notre planète.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 %