EntretiensSports d'hiverSports outdoor

Picture (2/2) : faire rêver, inspirer, faire réfléchir

La marque française Picture Organic Clothing a basé tout son business model sur la protection de l’environnement. Nous avons interrogé Julien Durant, un des fondateurs de l’entreprise. Ce long échange est divisé en deux parties : la première axée sur l’histoire et l’ADN développement durable de Picture, la seconde sur les leviers de communication de la transparence et le sport, utilisés par la marque écoresponsable.

On sait que l’industrie de la mode fait partie des plus polluantes. Est-ce que la transparence dont vous faites part devrait concerner tout le secteur ?

C’est tabou aujourd’hui de dire qu’on a des faiblesses. Nous ne sommes pas parfaits et nous l’assumons, mais nous promettons de nous améliorer tous les ans. Ça se construit dans le temps et nos fournisseurs comme nos clients le constatent.

La transparence est essentielle ! Picture Organic Clothing affiche clairement sur notre site d’où provient chaque produit et par qui il a été produit.

Pour s’en assurer, nous prônons une relation de confiance entre acheteurs et fournisseurs. Quand on négocie un prix d’achat, on préfère déconstruire toute la chaîne de valeur d’un produit plutôt pour trouver sur quel niveau on peut s’améliorer. Nous ne touchons jamais à la marge des fournisseurs. N’importe quel banquier nous dirait que nous pourrions mieux acheter, mais nous préférons travailler la relation avec nos fournisseurs pour nous assurer par exemple que le processus de bio-sourcing se fait correctement.

Parlons sport, quels sont les sportifs que vous soutenez et quelle est votre stratégie à travers cela ?

Nous soutenons 150 athlètes de haut niveau. Nous rémunérons une trentaine d’entre eux. Nous suivons des sportifs qui nous ressemblent, qui ont des valeurs de voyage, de découverte et de conscience écologique : des athlètes qui ont la tête sur les épaules et qui amènent les gens à réfléchir. En cela, la personnalité prime sur la performance pour nous. Nous ne sommes pas une marque de sport performance, nous jouons sur le terrain du sport passion. Victor de Le Rue est le parfait exemple de sportifs que l’on cherche à suivre. Il développe son lifestyle tout en étant consciencieux. Il ouvre de nouvelles voies, explore en permanence. C’est ce que nous recherchons.

Picture Organic Clothing parraine beaucoup de voyages, d’expéditions, à condition qu’il existe une réflexion autour du moyen de locomotion et que le voyage offre une vraie finalité. Avec le snowboarder Thomas Delfino que nous sponsorisons, nous avons produit un film en Alaska qui invite à l’aventure, qui fait rêver ! Nous avons interrogé Mat Schaer – un autre snowboarder engagé que nous sponsorisons – sur ses engagements écologiques et nous avons publié l’interview sur notre site. Notre stratégie est d’utiliser notre pouvoir de communication pour faire rêver, inspirer et faire réfléchir.

Quel avenir selon vous pour les stations de ski ? Existe-il des solutions de reconversion ?

En 20 ans, on voit le recul de la Mer de Glace à l’œil nu. Mais les plus gros changements que nous avons pu observer, c’est dans les pays nordiques que nous avons visité. Au Groenland, aux Iles Féroé et en Islande, les glaciers ont déjà fondu et ont laissé place à des terres spongieuses inexploitables pour l’Homme.

Concernant les stations de ski, la plupart sont déjà en plein mutation. L’été, la fréquentation augmente à vitesse grand V, c’est une vraie tendance depuis plusieurs années. Mais c’est normal, il y aura de moins en moins de neige dans les 30 ans à venir et la génération millenial préfère pratiquer 4 à 5 sports différents sur une semaine à la montagne. Les besoins sont différents, le forfait de ski à la semaine est l’offre préférée des baby-boomers et de la génération X.

Pour toutes ces raisons, les stations se tournent vers le bien-être, les activités aquatiques, les chemins de VTT électriques… Tout cela représente de vraies opportunités économiques !

Comment imaginez-vous le sport et votre marque dans 10 ans ?

Avec beaucoup d’enthousiasme ! Les pratiques se développent dans le bon sens pour le milieu de l’outdoor. Beaucoup cherchent l’aventure, l’évasion, prendre l’air dans un environnement sain et propre que représente parfaitement la montagne. Les nouvelles générations sont très sensibles à l’environnement et je dirais que l’outdoor a de beaux jours devant lui !


Lire la partie 1 : Rider, protéger et partager

Réagissez !

Bravo !
0
J'adore !
0
Wow !
0
Mouais...
0
Théo Fleurance
Contributeur pour Écolosport, je suis un grand passionné de sport et de ses valeurs. Fort de plusieurs expériences chez différents acteurs du monde du sport, je suis persuadé que la transition écologique est une formidable opportunité pour offrir un meilleur avenir au sport et à notre planète.

    1 Commentaire

    1. […] Picture (2/2) : faire rêver, inspirer, faire réfléchir […]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 %