OutilsRSETous sports

La plateforme RSO du CNOSF : « vers l’excellence environnementale par le sport »

Dans l’horizon des Jeux de Paris 2024 et de leur héritage, le Comité National Olympique Sportif et Français (CNOSF) a créé une plateforme « d’excellence environnementale par le sport » ou plateforme RSO, qui vise à accompagner l’ensemble des acteurs du Mouvement sportif dans leur responsabilisation sociétale.

La Responsabilité sociétale des organisations (RSO) est la démarche mise en place par une organisation afin d’intégrer les enjeux du développement durable dans ses activités en prenant en compte des critères sociaux, économiques, écologiques, éthiques, d’innovation… en lien avec toutes les parties prenantes (salariés, bénévoles, partenaires, prestataires, pratiquants…). Cet engagement sociétal se traduit notamment par la mise en place et la promotion d’activités physiques et sportives en faveur de l’éducation, de l’égalité, du respect, de la mixité et de la cohésion sociale, de la santé et du bien-être tout en sensibilisant les pratiquants à leur environnement.

Grâce à leur activité d’utilité sociale, leur statut associatif et la délégation de mission de service public confiée aux fédérations, les organisations sportives mettent en œuvre des actions RSO depuis toujours.

Pourquoi avoir créé la plateforme RSO ?

Le Comité International Olympique a désormais intégré la notion « durabilité » dans ses stratégies et ses plans d’action. L’objectif de cette plateforme est d’encourager l’engagement sociétal et environnemental des organisations sportives pour, à long terme, réduire l’impact écologique du sport, et de faire des organisations sportives des acteurs de développement écoresponsables.

Cette plateforme permet donc à toute organisation sportive de mieux comprendre les enjeux de la RSO, de s’auto-évaluer et d’identifier des pistes d’actions.

Structurer son organisation dans une démarche RSO, c’est l’inscrire dans une démarche de qualité continue visant 4 objectifs :

  • Assurer la durabilité de son organisation sportive
  • Améliorer sa performance dans un esprit solidaire
  • Renforcer sa crédibilité et sa fidélisation des pratiquant(e)s
  • Développer l’attractivité de son sport au bénéfice de son territoire

En suivant cette démarche, un acteur du mouvement sportif se donne l’opportunité de faire connaître et valoriser ses actions tout en continuant de faire évoluer son engagement sociétal et environnemental. En agissant ainsi, il inscrit son organisation dans une démarche de qualité continue en s’adaptant, voire en anticipant les évolutions en cours, tout en continuant à transmettre les valeurs fondamentales du sport et de l’Olympisme. À titre d’exemple, les organisations de sports de nature tels que l’équitation ou le surf ont commencé il y a quelques années à sensibiliser leurs pratiquants à la préservation de leur environnement naturel.

Pour répondre à ces objectifs, 6 axes d’actions spécifiques permettent de déployer et/ou consolider des stratégies et des plans d’actions éco-responsables :

  1. Une gouvernance responsable et durable : processus démocratique, organes de gouvernance, communication interne fluide et transparente, intégration de l’innovation.
  2. Un management et un épanouissement des parties prenantes : recrutement et perspective d’évolution, santé et sécurité au travail, équilibre vie professionnelle-vie personnelle.
  3. Le respect de l’implication des pratiquant(e)s : organisation de la pratique, de la compétition, des évènements et gestion des dérives.
  4. La protection de l’environnement: analyse et plans d’actions, éducation et sensibilisation, prise en compte des aspects environnementaux de l’achat.
  5. Le respect de règles et des valeurs éthiques : prévention de la corruption et transparence, gestion des dérives, prévention des paris sportifs et réseaux sociaux, éthique de l’achat.
  6. Le développement et l’attractivité des territoires : influence territoriale, équité de l’accès à la commande.

Faire l’état des lieux de sa démarche RSO : l’outil diagnostic

Un outil d’autodiagnostic est proposé gratuitement aux organisations afin de les accompagner dans la structuration de leur démarche RSO pour se diriger vers l’objectif de développement durable à l’horizon 2030.

Il ne s’agit pas, pour l’association, de mettre en œuvre toutes ces actions en même temps, mais de faire un état des lieux en seulement 20 minutes de ses pratiques (au sein de ses murs et à l’extérieur) ; de re-questionner les objectifs de son organisation et son projet associatif ; et de prioriser les actions qui répondent le mieux aux problématiques de l’organisation, de son sport, de son territoire et de ses ressources disponibles afin de tendre petit à petit vers l’excellence éco-responsable.

La boite à outils : pistes d’actions, guides et bonnes pratiques

Après la création d’un espace personnel au sein de la plateforme, l’organisation sportive peut consulter la « boite à outils » pour s’inspirer des engagements et actions mises en place par d’autres organisations. Elle peut également proposer son propre outil : une bonne pratique, un guide, une fiche ou un modèle de document.

A titre d’exemple, la Fédération Française d’Études et de Sports Sous-Marins (FFESSM) a partagé son document des « 10 engagements de la FFESSM pour le développement durable ». On y retrouve également des bonnes pratiques plus anciennes, telles que la gestion du label EcoBad lancé par la Fédération Française de Badminton ou encore la campagne « gestes propres » de la Fédération Française de Cyclotourisme. Dernièrement, la Fédération Française de Triathlon a proposé comme guide le « Kit organisateur éco-responsable ».

Cette plateforme RSO du CNOSF recueille donc des outils variés d’acteurs variés pour des opportunités… variées ! C’est un espace riche en idées et inspirations, facile d’accès, qui permet aux organisations du mouvement sportif français de marcher ensemble vers l’objectif d’« excellence environnementale par le sport. »

Réagissez !

Bravo !
3
J'adore !
2
Wow !
11
Mouais...
0
Charlotte Frueh-Richardot
Naturellement passionnée par le sport en tant que sportive de haut niveau, je suis convaincue qu'il est un outil de développement majeur de nos sociétés. Il est désormais nécessaire de rendre sa pratique soutenable et durable afin de pérenniser ce rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %