Semaine Nationale du Sport et de l'Environnement ANESTAPS Ecolosport

L’ANESTAPS organisait cette semaine la 1ère édition de la Semaine Nationale du Sport et de l’Environnement, qui a pour objectif de sensibiliser la jeunesse sur ces deux thématiques.

L’association nationale des étudiants en STAPS, qui regroupe 45 associations STAPS en France, organisait du 18 au 22 janvier 2021 la 1ère Semaine Nationale du Sport et de l’Environnement. Une partie de ces associations se sont mobilisés auprès des écoles du 1er et 2ème degré pour sensibiliser les écoliers à la protection de l’environnement à travers le sport. “Ce projet est né pendant le premier confinement, parce que nous avions du temps” nous explique Andreas Cardot, vice-Président de l’ANESTAPS, qui poursuit : “À Reims, Marne-la-Vallée, Nantes ou Grenoble, ces associations vont directement dans les écoles pour faire pratiquer de l’activité physique et sportives aux enfants et, à travers ça, les sensibiliser à l’environnement.”

Depuis lundi, 6 associations sont intervenues dans 15 écoles pour sensibiliser sur les sujets de sport et d’environnement. Un challenge de clean walk a aussi été lancé sur les réseaux sociaux cette semaine. Au total, ce sont une vingtaine d’associations qui se sont mobilisées sur cette campagne de sensibilisation, où les élèves ont pratiqué de nombreuses activités physiques et sportives. “Par exemple, après une course en slalom, les élèves devaient mettre un déchet qu’ils avaient en mains depuis le départ de la course, dans la bonne poubelle.”

Un colloque organisé sur le sport durable

Ce vendredi 22 janvier, à 16h30, la Semaine Nationale du Sport et de l’Environnement se terminera par un colloque, organisé par l’ANESTAPS, avec des prestigieux invités : Maël Besson du WWF, Amandine Singla du Ministère des Sports, Amadea Kostrzewa de Paris 2024 ou Jérôme Lachaze de Football Ecologie France.

 

“L’objectif du colloque est de définir quels liens il y a entre le sport et l’environnement, précise Andreas Cardot, comment l’environnement impacte les activités de pleine nature par exemple et comment ces activités se saisissent de cette thématique. Nous voulons aussi montrer au grand public que les problématiques environnementales ont un impact sur les pratiques plus traditionnelles comme le football, la marche ou le tennis. Nous ferons aussi un focus sur l’éco-responsabilité des grands événements sportifs qui ont eu lieu ou vont avoir lieu en France. Nous terminerons, enfin, en parlant des jeunes qui souhaitent s’insérer dans le milieu du sport et de l’animation et de la manière dont ils peuvent se saisir de ces sujets dès le début de leur cursus pour les amener à être compétents dans la transition écologique du sport.”

La jeunesse prend le sujet du sport durable à bras-le-corps. Et c’est une excellente nouvelle !

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueActualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *