Xavier Thevenard Ecolosport

Xavier Thévenard, amoureux de la nature, est aussi un citoyen engagé dans la transition écologique. Entretien avec Xavier Thévenard, lancé dans la course à la sauvegarde de notre planète.

A 32 ans, le Jurassien Xavier Thévenard possède un palmarès impressionnant dans sa spécialité, l’Ultra-trail. Triple vainqueur du mythique Ultra-trail du Mont-Blanc (2013, 2015, 2018) et victorieux de nombreuses épreuves internationales, il est l’un des meilleurs traileurs mondiaux de sa génération.  Il a récemment fait le choix de collaborer avec un équipementier éco-responsable engagé dans le développement durable. Entretien.

Est-ce votre éducation, votre pratique sportive ou l’urgence climatique qui vous poussent à vous engager dans la lutte pour l’environnement ?

Xavier Thévenard : J’ai été éduqué dans un environnement naturel, au cœur du Massif du Jura. Etant jeune, il fallait qu’on fasse 10 kilomètres en forêt pour aller voir les copains. Ensuite, la pratique sportive en milieu naturel m’a toujours procuré énormément de bonheur. Je prends du plaisir à découvrir des endroits avec mes jambes et ma tête. Et puis, on voit bien ce qu’il en est pour notre planète : l’activité humaine est délétère pour l’environnement. Il y a pleins de choses à changer. J’ai cette conviction depuis toujours.

Vous avez annoncé récemment avoir rejoint l’équipementier suisse On Running pour des raisons écologiques, notamment. Comment se traduisent vos engagements en faveur de la transition écologique ?

Xavier Thévenard : Je pensais, déjà depuis quelques années, à ne plus me déplacer en avion et je voulais passer à l’acte. La démarche d’aller à l’autre bout de la planète pour prendre le départ d’une course ne me correspond plus. J’ai aussi la chance, dans mon sport, de profiter des plus belles courses internationales en Europe. L’équipementier On Running est en phase avec cette démarche. En plus, il développe des produits éco-responsables en essayant d’intégrer des matériaux biodégradables comme des chaussures 100% recyclables et d’autres projets à venir. Cette marque allie contrainte écologique et économique. Cela va dans le bon sens.

Ne plus prendre l’avion est l’axe central de votre réflexion…

Xavier Thévenard : A la base, je n’ai pas souhaité créer de polémique mais j’ai répondu à la question d’un journaliste en expliquant que je ne souhaitais plus prendre l’avion. Cette annonce a fait effet boule de neige, tout le monde m’a questionné sur le sujet. Je pense pouvoir m’en passer et puis je déteste perdre du temps dans les aéroports (rires). Je fais ma part du colibri pour la planète mais je ne dis à personne de faire comme moi. Je ne suis pas moralisateur, j’ai simplement la chance de pouvoir le faire. Il n’y a ni petit ni grand geste mais il est important que tout le monde œuvre.

Xavier Thevenard Ecolosport

Photo : Jordan Manoukian

S’agit-il là de penser aussi à votre bien-être personnel ?

Xavier Thévenard : Contempler un beau paysage en pratiquant mon sport, c’est ce qui me passionne et me rend heureux. Je suis en symbiose avec la nature lors de ces moments. Si je passe l’année à parcourir les quatre coins de la planète, sans réfléchir à mes déplacements et à ma manière de consommer, cela n’a aucun sens. J’ai envie que ça dure, que mes futurs enfants puissent voir les glaciers, les fleurs, la beauté des montagnes… Alors qu’en ce moment, des espèces animales disparaissent à cause de l’action humaine.

Votre notoriété de sportif de très haut niveau vous permet-elle de passer des messages ?

Xavier Thévenard : Je n’ai jamais voulu être un sportif de haut niveau, encore moins un personnage public. Mes performances, en allant chercher mes limites, m’ont placé sur le devant de la scène. Je suis conscient que je dois jouer avec ça, même si cela ne me ressemble pas. Je suis quelqu’un d’introverti, calme et discret. Pourtant, si j’ai un message à faire passer, je profite de mon image pour prêcher la bonne parole comme je le faisais avec les jeunes quand j’étais moniteur de ski de fond.

Vous êtes un des signataires du mouvement ACTS. A quoi pourront ressembler vos prochaines initiatives pour favoriser la transition écologique ?

Xavier Thévenard : Je suis parrain de Moutain Rider et ambassadeur de la Réserve naturel de la Haute Chaine du Jura avec qui on travaille sur des actions en faveur des jeunes. Dans la vie de tous les jours, je ne me contente plus de faire le tri ou du compost. Par exemple, on essaie avec ma compagne de concevoir une habitation éco-responsable qui ne brûle pas beaucoup d’énergie, avec des matériaux durables, autonome en eau et électricité.

Dans la même rubriqueEntretiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *