The Shannon Project Ecolosport

Après plus d’un an de confinement, certains rêvent de s’évader dans la nature, de profiter d’une vie non-confinée… C’est ce qu’ont décidé d’entreprendre deux étudiants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en mêlant à ce rêve un voyage en kayak de 300km en Irlande, tout en donnant à leur projet sportif une dimension solidaire et éco-responsable, The Shannon Project.

Avec la création de l’association Les Enfants d’Hermès, Zumaïa Garnier et Etienne Drisch, deux étudiants et amis ont décidé de se lancer dans un projet alliant sport et écologie, The Shannon Project. Leur objectif est de parcourir un itinéraire de 300km en kayak sur le fleuve Shannon en Irlande cet été, en y associant des actions solidaires en collaboration avec différentes associations.

« L’association Les Enfants d’Hermès n’a pas simplement été créé pour nous deux, explique Zumaïa Garnier, mais elle englobe tous ceux qui rêvent de voyage et qui essaient de s’impliquer pour des causes qui leur tiennent à cœur pour faire de demain un monde meilleur qu’aujourd’hui – ou dans tous les cas moins pire. »

Un projet avant tout solidaire

Passionnés de sport et de découverte, les deux amis veulent donner une plus grande dimension à leurs activités outdoors, afin d’aider différentes causes environnementales et humanitaires qui leur tiennent à cœur.

Clean My Calanques est la première association à adhérer à leur projet. L’association est engagé dans le nettoyage des Calanques et de la Région PACA. « Cette association entre complètement dans nos idéaux d’un avenir plus propre » ajoute Etienne Drisch. En s’impliquant localement, les deux étudiants vont également organiser durant les prochains mois des ramassages de déchets avec des écoles et universités de la région.

En parallèle, ils ont également noué un partenariat avec Action contre la Faim – Bouches du Rhône afin de lutter contre la malnutrition et de sensibiliser. L’objectif de ce partenariat avec l’association est d’organiser une collecte de don de 6.000 euros, soit 20 euros par kilomètre parcouru le long du fleuve Shannon. En soutenant ces deux associations, Etienne et Zumaïa veulent notamment toucher un public jeune et étudiant : ils prévoient ainsi d’organiser des conférences aux seins des écoles aixoises afin de présenter leur projet solidaire et de sensibiliser les étudiants à l’éco-responsabilité.

Première sortie pour Zumaïa et Etienne afin de tester leur équipement

Une démarche jeune et éco-responsable tournée vers le sport

Le cœur du projet d’Etienne et Zumaïa consiste à voyager le long du fleuve Shannon, le plus long d’Irlande, en kayak. C’est grâce à l’aide de la marque nautique de Décathlon, ITIWIT, que les deux étudiants ont réussi à obtenir des kayaks, matériel indispensable à leur projet.

Si la descente du fleuve en juin prochain va durer 10 jours, le voyage complet durera deux semaines, le temps à Etienne et Zumaïa d’entrer en contact avec des collectivités et des clubs nautiques irlandais pour effectuer des actions, directement sur place. L’idée est, par exemple, de nettoyer une partie de l’environnement naturel au cours du trajet, tout en sensibilisant les populations rencontrées dans les communes. « Nous voulons avoir un impact tout au long de notre trajet, et pas seulement en amont ou en aval » nous confie Zumaïa.

De plus, le couple d’amis vise une autonomie logistique maximum. En effet, l’objectif est de n’avoir aucun impact tout au long leur parcours : ils n’utiliseront par exemple pas de véhicule support, et transporteront l’ensemble de leur matériel sur leurs deux embarcations seulement.

Une ambition : s’évader

En parallèle de leur itinéraire en kayak, Etienne et Zumaïa veulent également impliquer leur public au maximum pour sensibiliser la population aux causes environnementales ou humanitaires. « Grâce à nos réseaux sociaux, nous voulons faire voyager les gens avec nous ». Pour Zumaïa, « après cette période difficile, il faut dès maintenant commencer à rêver de projets futurs. »

Toujours à la recherche de partenaires voulant prendre part à cette aventure, les deux étudiants sont en pleine préparation du voyage. Leur prochain itinéraire dépendra ainsi du succès de cette première expérience : « The Shannon Project est le premier chapitre de nos aventures, mais nous avons déjà pleins d’autres idées pour la suite ». En effet, ils ont déjà une multitude d’autres idées en tête, toujours en utilisant des moyens non-motorisés : un parcours en Méditerranée ou une préparation aux étapes du GR20 en Corse… Leurs aventures ne sont pas encore finies !

Réagissez !

Bravo !
1
J'adore !
5
Wow !
4
Mouais...
0
Alice Brach
Rédactrice pour Écolosport, je suis convaincue de l'impact positif du sport sur notre société. Les enjeux liés à transition écologique s'inscrivent comme une opportunité à saisir afin de renouveler et réinventer notre pratique et consommation sportive.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubriqueActualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *