Internationaux Strasbourg Tennis Ecologie Ecolosport

Ce samedi 22 mai débute la 35ème édition des Internationaux de Strasbourg. Depuis une dizaine d’années, les organisateurs du tournoi veulent donner une dimension éco-responsable à cet évènement sportif féminin. ll est aujourd’hui le 1er événement éco-responsable français.

Le tournoi WTA 250 de tennis féminin strasbourgeois, les Internationaux de Strasbourg, se tient chaque année en mai, depuis 1987. Depuis l’édition 2010, et la cession de l’événement par la Fédération Française de Tennis à un entrepreneur privé, l’ancien joueur de tennis Denis Naegelen a repris la gestion et l’exploitation du tournoi.

L’éco-responsabilité : un axe prioritaire depuis des années 

Dès 2010, donc, la direction du tournoi alsacien s’engage sur un nouveau positionnement, plus responsable, plus engagé. L’objectif est double : en plus de transmettre les valeurs sportives en mettant en avant la place de la femme dans la société et le sport, les Internationaux de Strasbourg veulent également s’engager à transmettre des valeurs environnementales et durables. Les retombées médiatiques de ce tournoi mondial permettent de communiquer sur ces valeurs et de faire passer un fort message de sensibilisation. « Organiser un événement sportif qui fonctionne c’est formidable, mais si en plus il peut donner du sens en termes d’exemplarité, nous pourrons vraiment faire avancer les choses » a expliqué Denis Naegelen, son Directeur.

Le tournoi, basé à Strasbourg, a par exemple été le premier au monde à mettre à disposition 100% de voitures électriques et hybrides pour le déplacement des joueuses et de l’équipe d’organisation. Côté alimentation, en plus de l’utilisation d’une vaisselle éco-conçue, les organisateurs sélectionnent les prestataires en fonction de critères de développement durable et de proximité. 

Internationaux Strasbourg Tennis Ecologie Ecolosport

En 2020, plus de 2000 balles qui ont été collectées et recyclées grâce à l’opération “balles neuves” © IS

Les actions menées dans le cadre de la réduction des déchets sont également nombreuses : recyclage des balles, des bâches, des bouchons en plastique, nombreux points de tri sur le site, etc. Toutes ces initiatives permettent au tournoi d’être reconnu par des labels et des certifications de développement durable, et de faire partie des grands événements sportifs signataires de la Charte des 15 engagements éco-responsables du Ministère des sports et de WWF. Les Internationaux de Strasbourg ont même été nommés aux Ecosport Awards 2019 dans la catégorie « Sensibilisation des pratiquants ».

Une logique d’amélioration en continu

Aujourd’hui, les Internationaux de Strasbourg ont des objectifs ambitieux pour tenter de réduire leur empreinte carbone, en prenant en compte tous les postes de l’organisation de l’événement. Les résultats ne sont font pas attendre : de 2010 à 2019, ils ont réussi à réduire de 30% leurs émissions carbone, alors que le nombre de visiteurs n’a pas cessé d’augmenter. L’opération de recyclage de balles est également un succès puisque plus 20.000 balles ont déjà pu être recyclées depuis le début de l’opération.

Pour aller encore plus loin dans cette démarche, l’objectif est désormais d’atteindre une “neutralité” carbone d’ici quelques années, en mettant en œuvre des actions fortes, dès aujourd’hui. Afin de compenser leurs activités – 250 tonnes de traces résiduelles carbone – et atteindre cet objectif de “neutralité”, le tournoi se tourne vers différentes associations locales et labels. Il est aussi partenaire avec la SNCF pour l’édition 2021, afin de promouvoir l’éco-mobilité. Il soutient aussi un projet de reforestation dans les Vosges. L’objectif est de replanter de nombreux arbres, après que la maladie causée par les scolytes en ait détruit un certain nombre.

Il est aujourd’hui indispensable que les événements sportifs de cette ampleur prennent en compte la dimension durable dans leur organisation. Pour Denis Naegelen, « les choses bougent, mais beaucoup trop lentement » dans le monde du sport. Le changement vers une organisation de manifestations sportives responsables ne se fera qu’après une « prise de conscience personnelle des dirigeants. Nous allons y arriver ! »

Alice Brach
Rédactrice pour Écolosport, je suis convaincue de l'impact positif du sport sur notre société. Les enjeux liés à transition écologique s'inscrivent comme une opportunité à saisir afin de renouveler et réinventer notre pratique et consommation sportive.

Dans la même rubriqueActualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *