Disc Golf Ecologie Frisbee Ecolosport

Le Disc Golf (ou Frisbee Golf) est une discipline peu connue du grand public. Pratiquée en pleine nature, elle n’est malheureusement pas exempt d’un certain impact sur l’environnement, comme beaucoup d’autres sports. LB Sport Loisir a souhaité innover en lançant le premier frisbee éco-responsable, pour rendre cette discipline plus respectueuse des espaces dans lesquels elle se pratique. Nous faisons le point avec Cédric Brondy, Directeur Général de cet équipementier.

1 – Qu’est-ce que le Disc Golf ?

Le Disc Golf est également appelé Frisbee Golf. Les règles de cette discipline sont similaires à celles du golf ou du mini-golf. Cédric Brondy nous explique : “Le but est de lancer un frisbee vers un réceptacle sur une distance déterminée, avec des obstacles déterminés et en un nombre de coups déterminés ou à optimiser (le par)“. Le réceptacle est appelé une corbeille. Il s’agit d’un objet qui sort du sol et qui est constitué de chaînes destinées à freiner l’objet lorsque celui-ci arrive.

L’objectif est de faire un parcours de 6, 9, 18 ou 27 trous. Chaque trou est différent des autres dans son approche de jeu. Il y a des petits challenges pour rendre le jeu plus ludique, en jouant avec l’environnement et les obstacles qu’il propose. “L’idée est vraiment d’utiliser la nature et l’espace comme terrain de jeu“, précise Cédric Brondy. L’espace ne sera jamais déstructuré, comme sur d’autres sports. Tout au plus, quelques aménagements seront faits pour structurer la pratique ou pour le confort de jeu. “Le respect du terrain de jeu est fondamental, c’est l’essence même du Disc Golf“, ajoute Cédric Brondy. Son avantage est qu’il est implantable partout : bases de loisir, forêts, espaces verts, montagne, etc.

Le Disc Golf n’est pas reconnu officiellement par une délégation en France, mais il est représenté par la Fédération Française de Flying Disc qui coordonne les compétitions, sous couvert de la PDGA (Professional Disc Golf Association). En France, il y a une centaine de parcours sur tout le territoire, et entre trente et quarante clubs. On compte par ailleurs entre 3 à 4 millions de pratiquants dans le monde. Ce qui va rendre officielle une compétition, c’est essentiellement le matériel qui devra être homologué (les frisbees et les corbeilles, mobiles ou non) et l’exigence des parcours avec une classification en fonction du niveau du tournoi. Disc Golf Ecologie Frisbee Ecolosport

2 – En quoi le Disc Golf peut-il avoir un impact sur l’environnement ?

Tout d’abord parce que les frisbees de Disc Golf sont constitués de plusieurs plastiques polluants, issus de la polymérisation et mettant plus de 150 ans à se dégrader. Il y a une vingtaine de marques à travers le monde, avec des gammes de frisbees allant de 8 à 40-50 modèles différents, et autant qui utilisent ces plastiques polluants. La grande partie du marché est nord-américaine et peu de marques produisent des frisbees respectueux de l’environnement, mettant encore aujourd’hui en opposition la performance et la durabilité de l’objet. On constate toutefois une prise de conscience chez certains fabricants qui innovent et proposent des discs éco-responsables.

Ensuite, car il peut arriver que les frisbees de Disc Golf soient perdus sur les parcours, notamment lorsque l’on pratique pour la première fois. Dans ce cas précis, l’environnement est alors directement impacté. Ce constat est donc malheureusement en opposition avec le respect de la nature qui est l’un des principes fondamentaux de la discipline. C’est ce qui a provoqué le déclic chez Cédric Brondy et qui l’a amené vers la réflexion sur la fabrication d’objets éco-responsables.

A noter que les corbeilles sont en revanche fabriquées en acier et sont donc recyclables et réutilisables beaucoup plus facilement. Ce matériel est donc pas ou peu polluant.

3 – Quelle solution LB Sport Loisir a-t-elle imaginé pour ses frisbees ?

LB Sport Loisir souhaitait initialement réaliser des produits biodégradables. “Nous avons besoin d’un peu plus de recherche & développement“, nous confie Cédric Brondy. “Nous espérons avoir un premier retour d’ici la fin de ce mois sur la faisabilité. Les tests sont programmés“, ajoute-t-il.

Aujourd’hui, les frisbees de la marque française Aerobees sont fabriqués avec des matières biosourcées. La composition chimique de base est constituée de blé, de maïs et de compounds de plastiques bio pour créer la matière injectée. De la poussière d’huîtres peut être ajoutée pour augmenter le poids du frisbee. “Dans tous les cas, si nous utilisons du plastique, ce ne sera que du plastique recyclé“, prévient Cédric Brondy. Pas question de créer du plastique polluant pour fabriquer les frisbees Aerobees. L’objectif est de rentrer dans un cycle de vie circulaire pour ces produits. Par ailleurs, les circuits courts sont privilégiés afin de minimiser l’empreinte carbone des objets. La fabrication est donc française.

Et il y a de la demande ! “2.000 frisbees sont sortis de production fin janvier, et il ne reste aujourd’hui qu’environ 800 unités en stock“, précise Cédric Brondy. La dynamique est donc plutôt bonne lorsque l’on prend en compte le contexte actuel. Ce qui incite LB Sport Loisir à réfléchir à d’autres projets pour rendre le Disc Golf toujours plus responsable.

Réagissez !

Bravo !
0
J'adore !
3
Wow !
1
Mouais...
0
Virgile Demolliens
Passionné par la course à pied et le trail, intéressé par le sport en général, la cause environnementale est une de mes préoccupations majeures. M'engager comme rédacteur au sein de Ecolosport, c'est donc concilier un des mes principaux centre d'intérêt et mon engagement pour notre planète et notre avenir.

    Dans la même rubriqueBonnes pratiques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *