FFCK EDF 30 ans Ecologie Eau Ecolosport

La Fédération Française de Canoë-Kayak (FFCK) et EDF fêtent cette année 30 ans de partenariat, particulièrement axé sur l’eau, sa préservation et l’activité hydraulique. Interview croisée entre EDF et son plus ancien partenaire sportif, la FFCK.

EDF est partenaire de la FFCK depuis 30 ans. Quelle est la base de ce partenariat durable ?

L’eau est une ressource partagée. C’est un bien commun qui unit EDF et la FFCK. Les barrages hydroélectriques exploités par EDF jouent un rôle important dans la gestion concertée de l’eau, aux côtés des autres acteurs des territoires, afin d’en concilier les différents usages : production d’hydroélectricité, eau à usage domestique et industriel, irrigation, tourisme, pratique des sports d’eau et notamment le canoë-kayak. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes engagés aux côtés de la FFCK depuis 1991, qui est un usager des cours d’eau. EDF et la FFCK souhaitent promouvoir une pratique responsable et durable du canoë-kayak, en toute sécurité et dans le respect de l’environnement.

Sur la partie purement environnementale et de l’eau, de quelle manière EDF Hydro accompagne la FFCK ? Quel est l’intérêt pour chacune des parties ?

EDF assure grâce à ses barrages les débits qui permettent à la FFCK d’organiser des compétitions et événements, notamment au travers de lâchers d’eau destinés à la pratique sportive. Ils sont encadrés et réalisés en lien étroit avec les différents acteurs de l’eau, en conciliant la préservation de la biodiversité, la sécurité des usagers de la rivière et les différents usages de l’eau au service des autres acteurs du territoire.

Au-delà de ce partenariat, EDF contribue au développement de la pratique de ce sport, depuis de nombreuses années, au travers de sa filiale Hydrostadium. Elle développe à cet effet des parcours et stades d’eau vive éco-conçus : de l’émergence des projets – études préalables – à la maintenance des ouvrages en passant par leur conception. Hydrostadium s’appuie sur son expertise intégrée dans la petite hydroélectricité et la continuité écologique – piscicole et de navigation – pour construire des projets complets d’eau vive. Hydrostadium a notamment construit des stades olympiques (Sydney, Athènes, Pékin) et de nombreux autres stades en France (Sainte-Suzanne, Millau, Cergy…) et dans le monde (Autriche, Irlande, Auckland en Nouvelle-Zélande…) D’autres projets sont en cours : stades d’eau vive à Epinal – avec des équipements spécifiques pour les pompiers et une vague à surf -, Cesson-Sévigné et Bergerac.

Quelle est la politique RSE globale de la FFCK aujourd’hui ?

La politique RSE de la FFCK est en cours de construction. La globalité du projet devrait être communiquée et mise en avant fin 2021.

Dès demain, la FFCK organise une manche de Coupe du Monde Descente, avant d’organiser les championnats du monde de Canoë-Kayak en Corrèze en 2022. Comment la FFCK peut rendre l’organisation de cette manche le plus éco-responsable possible ?

L’événement se déroule au cœur du Parc Naturel Régional de Millevaches, dans les gorges de la Vézère, site classé Natura 2000. À ce titre, la FFCK met en place plusieurs actions pour la préservation de ce site. Un protocole progressif de montée et de descente des lâchers d’eau EDF est proposé, sur propositions de MIGADO (association dédiée à la gestion, la restauration et le soutien des populations de poissons migrateurs du bassin Gironde-Garonne-Dordogne-Charente-Seudre). Nous allons sensibiliser des compétiteurs à la particularité́ du site et des comportements à avoir pour respecter ces zones. La canalisation du flux des kayakistes et des spectateurs permettra d’éviter piétinements et dérangements des espèces.

EDF et la FFCK souhaitent promouvoir une pratique responsable et durable du canoë-kayak

Denis Gargaud – © Armelle Courtois

Nous allons aussi mettre en place des navettes collectives pour les spectateurs afin de limiter le nombre de véhicules, zone de parking dédiée, et des zones de tri sélectif sur tous les lieux d’accueil du public – totems, poubelles, cendriers.
Enfin, nous allons utiliser des gobelets réutilisables et de la vaisselle compostable, nous allons installer des gestions de toilettes sèches sur les zones non équipées et réutiliser les différents supports de communication : banderoles, signalétiques.

Pouvez-vous nous parler du programme “Pagaies couleurs” et de ce qui est mis en place ?

Pagaies Couleurs est à la fois une méthode d’enseignement de nos disciplines et un système de certification organisé autour de 6 niveaux de pratique.
Construit en référence à un code couleur, l’outil Pagaies Couleurs permet à un(e) pratiquant(e) de se situer et de faire reconnaître son niveau.

L’ensemble des référentiels du dispositif Pagaies Couleurs sont articulés autour de trois capacités. La sécurité d’abord : connaissance de son matériel et son utilisation, aisance ou intervention aquatique, communication. La technique et la culture sportive ensuite : habiletés tactiques et stratégiques, habiletés techniques et motrices. Et l’environnement, enfin : connaissances sur les facteurs physiques, la faune et la flore, le patrimoine et la réglementation.

Seuls les encadrants formés à la méthode pagaies couleurs sont habilités à utiliser le dispositif et à délivrer les certifications.

Quels sont les futurs projets autour de ce partenariat entre la FFCK et EDF ?

EDF et la FFCK vont maintenir ce partenariat historique guidé par des valeurs fortes : la sécurité des pratiquants, le partage et la gestion durable de la ressource en eau, la solidarité, la préservation de l’environnement. Pour les faire vivre, EDF s’engage avec la FFCK dans des projets qui vont au-delà de la pratique en compétition.

En guise d’exemple, EDF parraine le handi-kayak pour soutenir les clubs engagés à accueillir des publics en situation de handicap et faire de la pratique du canoë-kayak, un sport pour tous.

Entre 2020 et 2021, EDF et la FFCK auront financé 12 projets handi-kayak et championnats du Monde Handiraft, dans 7 régions de France – dont 2 DOM-TOM. Tous les handicaps sont représentés – physiques, sensoriels, déficience mentales et psychiques.

Photo à la une : © A.Courtois/FFCK

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueA la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *