Urgent Run Hervé Saramito Toilettes Ecolosport

Il est des causes qui pourraient faire sourire au premier abord. L’Urgent Run, l’évènement de course à pied qui souhaite sensibiliser et agir en faveur de l’accès aux toilettes pour tous, en fait partie. Néanmoins, quand on y regarde de plus près, il paraît plus que légitime et urgent de se mobiliser pour la cause. Zoom sur l’évènement avec son organisateur, Hervé Saramito.

Les chiffres donnent le tournis : 1 personne sur 3 n’a pas accès aux toilettes dans le monde ; 800 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour par manque d’accès aux toilettes ; 2,8 milliards de personnes consomment une eau contaminée par des matières fécales. Hervé Saramito a été confronté à ces données pour la première fois il y a 6 ans, lorsqu’il est tombé sur le site de la World Toilet Organization (WTO), organisation basée à Singapour. C’est à cette période qu’il a découvert l’Urgent Run, une course à pied organisée pour cette cause. Il a donc décidé de se lancer dans l’aventure en créant l’Urgent Run Paris. “A cette époque nous ne proposions qu’un 5 et un 10 kilomètres”, explique Hervé Saramito. Depuis, la distance de 15 kilomètres s’est ajoutée, mais surtout il est possible de participer à la course connectée, et ainsi de courir depuis n’importe quel endroit où l’on se trouve.

Depuis, même si le partenaire principal a changé au profit de WC Loc, la course perdure et en est à sa sixième édition, qui aura lieu le 14 novembre, soit quelques jours avant la Journée Mondiale des Toilettes (19 novembre). Depuis que la course est créée, ce ne sont pas moins de 45 000 euros qui ont été récoltés malgré une année 2020 plus contrainte, n’ayant permis que la réalisation de la course connectée. “On a créé des blocs toilettes un peu partout. La première année en Indonésie, l’année suivante à Madagascar avec l’association Zazakely, puis les 2 années suivantes avec le Rotary en Côte d’Ivoire“, nous détaille Hervé Samarito.

Pour cette édition, un partenariat avec Vision du Monde permettra la réalisation d’un projet au Sénégal. Il s’agit d’un projet d’assainissement des eaux et de création d’un bloc toilettes pour les filles des écoles. Car cette année, l’orientation des projets est plutôt vers les besoins des femmes. En effet, parmi les conséquences de l’absence de toilettes, les femmes ne sont pas épargnées, beaucoup étant victimes d’agressions lorsqu’elles sortent de chez elles pour aller faire leurs besoins. “En Inde, certaines femmes n’hésitent pas à se déshydrater pour ne pas aller aux toilettes.”

Un effort de sensibilisation nécessaire dans les pays aidés

Le plus compliqué lorsque des sanitaires sont créés n’est pas tant leur construction en elle-même. La sensibilisation, essentiellement des plus jeunes, représente le véritable enjeu. “Lorsque des gens ont été aux toilettes dans la nature toute leur vie, leur expliquer qu’il faut aller dans des toilettes et comment réutiliser le compost dans les toilettes sèches, ce n’est pas simple”. Le danger réside dans l’absence d’entretien des toilettes, qui peut réduire à néant les efforts fournis et rendre inutile les sanitaires qui ont pu être créés. Des efforts d’encadrement sont donc nécessaires.

Urgent Run Hervé Saramito Toilettes Ecolosport

Une course solidaire… et éco-responsable !

Si la caractéristique principale de l’évènement est d’être solidaire, elle n’en est pas moins éco-responsable. En effet, l’organisation souhaite en profiter pour agir pour la planète. Ainsi, on ne trouvera pas de bouteilles d’eau sur la course, mais des bombonnes. La médaille finisher sera en bois, comme pour la Run For Planet, et seuls ceux qui le réclameront auront un t-shirt finisher réalisé en France à partir de matières recyclées. “On essaye de rester cohérent avec la cause que l’on défend, et cela passe par être le plus éco-responsable possible” conclut Hervé Saramito.

Entre 1.200 et 1.500 personnes sont attendues pour cette course ouverte à toutes et à tous, et qui aura lieu le 14 novembre au Bois de Boulogne. Les inscriptions sont encore ouvertes.

Virgile Demolliens
Passionné par la course à pied et le trail, intéressé par le sport en général, la cause environnementale est une de mes préoccupations majeures. M'engager comme rédacteur au sein de Ecolosport, c'est donc concilier un des mes principaux centre d'intérêt et mon engagement pour notre planète et notre avenir.

    Dans la même rubriqueA la une

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *