Grâce à une convention signée le 21 septembre dernier, l’Office français de la biodiversité devient partenaire de la Fédération Française de Golf pour une durée de quatre ans.

Accompagner la transition écologique des golfs, sensibiliser aux questions de gestion de la biodiversité et de la ressource en eau, et faire connaître les atouts des golfs français en matière de protection de la biodiversité. Voici les trois axes majeurs de la convention de partenariat signée fin septembre entre la Fédération Française de Golf et l’Office français de la biodiversité. Une étape supplémentaire dans l’engagement des dirigeants du golf français pour la protection de l’environnement. « Notre objectif est d’accélérer la protection de la biodiversité sur les golfs, en nous appuyant sur l’expertise de l’OFB », explique Sylviane Villaudière, vice-présidente de la ffgolf chargée de la transition écologique.

« Golf et environnement sont indissociables »

Cette convention permettra un partage d’expériences, d’outils et de connaissances afin de poursuivre une stratégie globale de préservation de la biodiversité et des ressources en eau. La ffgolf réalisera un guide en direction des clubs et des golfs au sujet de la législation et des obligations en matière de gestion de l’eau et de la préservation de la biodiversité. Ce partenariat permettra à la fois de sensibiliser le grand public sur ces questions et aussi de mettre en place des expérimentations au cœur des golfs sur le territoire. « Golf et environnement sont indissociables » souligne Pascal Grizot, Président de la ffgolf depuis 2020. « Depuis longtemps, nous nous attachons à la préserver et faire des golfs une partie de la solution. Nos espaces golfiques sont et seront, demain toujours plus, des atouts pour la protection de la biodiversité. »

Golf : convention signée avec l'OFB

Convention signée avec l’OFB – © FF Golf

Pierre Dubreuil, directeur général de l’OFB, estime, lui, que les sports de nature comme le golf ont un rôle prépondérant dans la préservation de la biodiversité. « Le golf est ainsi un sport particulier en termes d’impact environnemental. Sa réputation n’est pas toujours excellente en matière d’empreinte environnementale. Mais des solutions existent, des initiatives sont prises et doivent être davantage connues et partagées. Nous nous félicitons des efforts que la ffgolf a entamés et qu’elle souhaite poursuivre. Nous serons là pour l’accompagner avec notre expertise, mais aussi pour mesurer les résultats de cette volonté.»

Dans la même rubriqueA la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *