Jeux du Commonwealth Birmingham Ecologie Ecolosport

Cet été, Birmingham accueillera la 22ème édition des Jeux du Commonwealth. Le comité d’organisation britannique souhaite en faire la plus respectueuse de l’environnement jamais conçue. Une volonté soutenue par l’équipe canadienne, qui annonce mettre tout en œuvre pour tendre vers la neutralité carbone d’ici le mois de juillet.

Compétition multisports organisée tous les 4 ans et réservée aux pays membres du Commonwealth, les Jeux du Commonwealth peuvent paraître semblables à des Jeux Olympiques, bien que certains sports spécifiques aux nations engagées figurent au programme (rugby à 7, netball…). À partir du 28 juillet 2022, Birmingham accueillera la 22ème édition des Jeux, avec la volonté de la rendre la plus éco-responsable possible.

La ville des midlands de l’Ouest anglais a installé à plusieurs endroits des points d’eau destinés à remplir des gourdes réutilisables, incitant les spectateurs à éliminer les bouteilles d’eau en plastique. En marge des bouteilles, tous les autres plastiques à usage unique sont bannis de l’organisation, notamment sur le pôle restauration. Les équipements nécessaires à la mise en place d’épreuves seront loués plutôt qu’achetés, et les installations indispensables au déroulement des Jeux seront réutilisées, permettant de remplir les conditions d’héritage en faveur de la ville et de ses habitants au-delà de la compétition. Un mix énergétique renouvelable alimentera les différentes infrastructures et les producteurs locaux seront sollicités aux dépends de fournisseurs étrangers.

Autre axe majeur de réflexion : les transports. Principale source de pollution lors d’un événement sportif, ils seront primordiaux dans l’atteinte des objectifs environnementaux de Birmingham. La marche et le vélo seront fortement encouragés pour se rendre sur les lieux des épreuves, de même que les transports en commun. Chaque billet acheté devrait faire office de ticket dans les transports le jour-même.

Jeux du Commonwealth Birmingham Ecologie Ecolosport

Team Canada : ambition bas carbone

Commonwealth Sport Canada (CSC) a également dévoilé un plan d’actions visant à réduire son empreinte carbone dès les Jeux du Commonwealth 2022. Les membres de la délégation seront formés aux bons gestes avant leur départ pour l’Angleterre et une vaste stratégie de réduction des émissions de CO2 sera déployée.

« Ces mesures réduiront et compenseront notre empreinte carbone à l’occasion des Jeux du Commonwealth, comprise entre 750 000 et 900 000 tonnes de gaz à effet de serre. Cela démontre toute l’implication de CSC pour réduire ses émissions et agir concrètement pour le climat » a déclaré Scott Stevenson, directeur exécutif de Commonwealth Sport Canada.

Le programme éco-responsable prévoit des réunions uniquement virtuelles, évitant les trajets en avion. Les hôtels seront sélectionnés selon leurs performances énergétiques et les équipements des sportifs seront envoyés avec un minimum d’emballages à Birmingham. La délégation canadienne bénéficera du plan de transports et de déplacements mis sur pied par la ville, qui interdit les voitures personnelles sans autre passager. Une fois compressée au maximum, l’empreinte carbone nécessaire aux activités indispensables des canadiens sera calculée et compensée.

Madeleine Orr, co-directrice du Sport Ecology Group et consultante durabilité du CSC, offrira à chaque membre de l’équipe du Canada une formation numérique traitant de la sensibilisation aux enjeux climatiques et les habitudes à prendre pour agir à son niveau, avant leur départ : « Ces séances de 90 minutes ont lieu avant les Jeux du Commonwealth 2022 et conviennent à tous les athlètes et à leurs horaires d’entraînement variés. Les sessions seront spécialement conçues pour l’occasion et elles s’ouvriront à d’autres parties prenantes, telles que les entraîneurs, le personnel de mission et les bénévoles du Team Canada. »

Reste désormais à observer l’opérationnalisation de ces intentions au cours des deux semaines de compétition et si elles se traduisent par des résultats significatifs, qui offriraient à Birmingham le prix honorifique de ville hôte la plus éco-responsable de l’histoire des Jeux du Commonwealth.

Photo à la Une : Transports West Midlands

 

Engagé auprès des clubs de football depuis plusieurs années, principalement autour des thématiques de communication, le sujet de la RSE est devenu central à la suite de la réalisation de mon mémoire de recherche de Master 2 sur ce thème. Devenu rédacteur pour Écolosport, j'espère vous informer au mieux des actualités RSE et écologiques du monde du sport pour que nous agissions ensemble en faveur de la planète.

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport