Running Up For Air RUFA Patagonia Ecolosport

Running Up For Air revient pour une troisième édition, le 25 juin. Le challenge organisé par Patagonia, qui vise à sensibiliser à la qualité de l’air lors de la pratique sportive, reversera l’intégralité des fonds à des associations environnementales.

Géante du sport outdoor, mondialement connue pour la conception de vêtements techniques de randonnée notamment, l’entreprise américaine Patagonia organise le 25 juin prochain la troisième édition de sa course d’endurance caritative Running Up For Air (RUFA) dans l’optique de sensibiliser à la pollution atmosphérique. Devenue en 2013 une B Corporation, l’équivalent d’une entreprise à mission en France, la marque californienne s’engage depuis des décennies pour la protection de la planète. Dès 1988, elle avait pris position en faveur d’un projet de désurbanisation dans la vallée de Yosemite en Californie, lançant sa première campagne environnementale nationale, et reverse 1% de son chiffre d’affaires à des organisations luttant contre le réchauffement climatique.

Cette année, RUFA s’est associée à Strava, application d’enregistrement des activités sportives via GPS, pour élargir son public. La course compte uniquement les montées et dure entre 1h et 24h. Chacun peut participer : sur une route, dans des collines, sur une piste de ski ou dans des escaliers, chaque mètre de dénivelé compte. Les participants pourront également se réunir dans l’une des 5 villes françaises impliquées (Paris, Lyon, Bayonne, Chamonix et Montpellier) et partager cette journée ensemble. Les fonds collectés lors de l’événement seront reversés à 18 associations environnementales engagées au quotidien pour une meilleure qualité de l’air.

Partant du constat que la pollution est responsable de la mort de 800 000 personnes chaque année en Europe, et qu’elle est la cause de multiples impacts sur les écosystèmes, Jarred Campbell, ambassadeur de la marque, a imaginé cette course d’endurance d’une journée en Europe, pour sensibiliser les participants à la pratique d’un sport de plein air dans un environnement respirable. « J’ai imaginé cet événement afin que chacun puisse activement s’engager contre la pollution de l’air. Cela implique de l’éducation, de la communication et de l’esprit de communauté. J’encourage tout le monde à approfondir les questions autour de la qualité de l’air et à réfléchir aux décisions qu’ils prennent quotidiennement en lien avec leur consommation d’énergie et la pollution générée par celle-ci ». Particulièrement exposés, les trails-runners absorbent de grandes quantités de particules toxiques, tout en les inspirant plus profondément au cours de leur effort.

Photo à la Une : Olly Bowman / RUFA 2021/ Pantagonia

Antonin Delmas
Engagé auprès des clubs de football depuis plusieurs années, principalement autour des thématiques de communication, le sujet de la RSE est devenu central à la suite de la réalisation de mon mémoire de recherche de Master 2 sur ce thème. Devenu rédacteur pour Écolosport, j'espère vous informer au mieux des actualités RSE et écologiques du monde du sport pour que nous agissions ensemble en faveur de la planète.

Dans la même rubriqueChrono

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.