Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

France 2023 : la SNCF met la Coupe du Monde sur de bons rails

SNCF France 2023 coupe du monde rugby train All Blacks Ecologie Ecolosport
Les All Blacks ont pris le train pour rallier Paris depuis Lyon - © World Rugby / Rugby News Service
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Sponsor officiel de l’organisation de la Coupe du Monde de rugby , la SNCF veut accompagner France 2023 à la réduction des émissions carbone générés par les spectateurs et les équipes. Les All Blacks sont d’ailleurs venus à Paris en train pour affronter le XV de France.

La Coupe du Monde de rugby est imminente ! La SNCF, sponsor officiel de France 2023, prépare activement la réception des 2,5 millions d’usagers dont 600 000 étrangers. L’objectif est important : permettre à l’organisation de décarboner au maximum son événement, grâce à un plan de mobilité adapté, tant pour les équipes que pour les supporters.

Un test grandeur nature a d’ailleurs été effectué ce mercredi 6 septembre après-midi avec la réception des All Blacks, la sélection néo-zélandaise, qui a pris le TGV pour rallier Paris depuis Lyon, pour le match inaugural contre le XV de France ce vendredi 8 septembre.

70% des trajets des équipes doit être assuré

Éviter de recourir à l’avion est en effet la volonté du comité d’organisation, une fois sur le territoire français. Ainsi, 17 équipes sur les 20 présentes sur ce Mondial voyageront avec la SNCF. Au total, près de 80% des trajets des équipes et de leur matériel, entre les camps de base et les différentes gares des villes hôtes, seront pris en charge par les services de SNCF Voyageurs, de Keolis pour les liaisons en car entre les gares et les stades, et de Geodis pour la logistique. Les trajets se feront à bord de trains commerciaux, et non spéciaux, permettant la réduction de moitié du bilan carbone de la mobilité des acteurs des matchs. À l’arrivée en gares, des cars feront la liaison jusqu’aux stades où se joueront les matchs, ce qu’ont fait les Néo-Zélandais à leur arrivée en gare de Lyon ce mercredi : dix minutes ont suffit pour ce transfert.

Si le transport des équipes est possible par train, c’est grâce à la mobilisation des différentes parties prenantes : les camps de base n’ont pas été choisi au hasard, ils sont tous au coeur du dispositif ferroviaire permettant de les relier aux villes-hôtes. D’ailleurs, chaque sélection jouera deux rencontres sur les quatre dans le stade le plus proche de l’endroit où elle est installée.

Un dispositif spécial pour les spectateurs

« Le groupe SNCF déploie un dispositif exceptionnel dans ses trains et dans ses gares pour accueillir les 2,5 millions de visiteurs attendus, contribuer au succès de cette compétition et réduire significativement son empreinte carbone » s’enthousiasme son Président, Jean-Pierre Farandou. « Je salue et remercie à cette occasion tous les collaborateurs qui, tout en assurant le transport des équipes et des supporters, continueront à faire circuler nos 15 000 trains quotidiens. »

Le défi est de taille pour le groupe : permettre l’accessibilité des rencontres en train en assurant les liaisons habituelles du quotidien. L’offre de transport sera ainsi renforcée dans plusieurs régions les soirs de match. Si des tarifications spéciales sont parfois mises en place en régions, le prix des billets nationaux s’est aussi envolé ces dernières semaines, créant des remous et un frein certain à l’utilisation du rail. Le prix est d’ailleurs l’un des principaux facteurs de succès (ou non) du plan de mobilité développé par la SNCF pour cette compétition. Autre facteur : les potentiels mouvements de grève, qui touchent actuellement les réseaux de la RATP.

Un modèle de sponsoring responsable

Si certains partenariats manquent de sens, ce n’est pas le cas ici. L’organisation de la Coupe du Monde de rugby s’appuie entièrement sur un partenaire majeur pour rendre son événement le moins émetteur de CO2 possible. Si l’actualité a récemment tourné autour du partenariat avec TotalEnergies, qui est à l’opposé du modèle de sponsoring responsable, ce partenariat semble bien plus logique car il s’inscrit dans le coeur de métier du Groupe SNCF : transporter des voyageurs de manière éco-responsable.

Le partenariat ne s’arrête d’ailleurs pas là. Au delà de la mobilisation exceptionnelle des équipes en gares et des services dédiés aux voyageurs, la SNCF a souhaité activer d’autres leviers pour faire vivre ce Mondial. Le capitaine du XV de France Antoine Dupont est devenu ambassadeur de l’entreprise ferroviaire et sera « la voix de la SNCF » durant la compétition dans les gares des villes-hôtes. Le joueur sera aussi à l’affiche sur certaines rames. En outre, des expositions photographiques nommées « La plus belle mêlée des peuples » autour du rugby seront installées dans 29 gares.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Michaël Ferrisi
Michaël Ferrisi

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.