Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Série « Game Changers » – Second Relais et la seconde main sportive 100% engagée

Second Relais et la seconde main sportive 100% engagée Game Changers Ecologie Sport Ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Game Changers est une série d’articles consacrée aux startups et entreprises européennes qui veulent repenser le modèle du sport et changer les comportements.

Game Changers, épisode 4. – Accompagner les clubs sportifs dans leur transition écologique, proposer des outils adaptés et innovants pour faciliter la vente et l’achat de seconde main et sensibiliser aux réflexes du sport durable, telle est la mission de la plateforme Second Relais. Ecolosport s’est entretenu avec Manon Renaudo, sa fondatrice.

Cheffe de projet de métier et passionnée de danse classique pendant toute sa jeunesse, Manon Renaudo se lance, à 30 ans, le défi de faire un triathlon. Sensible aux enjeux environnementaux qui l’entourent, elle souhaite renforcer sa démarche du sport durable dans son quotidien. Active au sein de son club de sport, elle découvre la réalité du coût et de la surconsommation des équipements sportifs. C’est pour cette raison qu’en 2022, elle crée Second Relais. Au delà du site de seconde main dans l’univers du sport proposé au grand public, elle propose aux acteurs du sport des outils adaptés autour de l’économie circulaire et la promotion du sport durable auprès des licenciés des clubs sportifs. Entretien

Ecolosport : Comment êtes-vous devenue une sportive engagée?

Manon Renaudo : Le sport a toujours fait partie de ma vie, j’ai commencé très jeune la danse classique, pendant plus de 13 ans, ce qui m’a appris la discipline, la persévérance, la rigueur, l’implication et la coordination – ce qui m’a bien aidé par la suite quand je me suis mise à la natation pour le triathlon. Par la suite, j’ai tout lâché et me suis lancée le challenge fou de courir, alors que je détestais cela à l’époque. J’ai très vite appris à aimer ce sport et à connaitre le dépassement de soi pour soi. Découvrant les sports d’extérieur, j’ai commencé à me sentir de plus en plus impliquée dans la préservation de notre environnement ainsi que sur mon alimentation et la gestion des déchets. Même si j’ai toujours été sensible à cela, mon quotidien s’est véritablement transformé grâce à la pratique sportive et la prise de conscience de l’état actuel de notre planète, notamment via les réseaux sociaux. Je sentais au fond de moi que j’avais quelque chose à faire d’encore plus fort pour la préservation de notre planète. C’est donc quand je me suis lancée dans le triathlon, que tout a commencé…

Le triathlon vous a poussé à créer Second Relais ? 

Lorsque j’ai eu l’idée folle de me lancer dans la pratique du triathlon, il était pour moi impensable de dépenser 6 000€ dans les équipements et d’autant plus dans des équipements neufs. J’ai cherché des articles d’occasion, en vain, je ne trouvais aucun fédérant, ni de communauté de sportifs pour m’inspirer confiance. C’est là, que j’ai eu l’idée de lancer Second Relais. Un site de vente d’équipements sportifs de seconde main autour du triathlon. Le projet a, depuis un an et demi, pris de l’ampleur pour s’engager davantage dans la sensibilisation et l’éducation d’une pratique du sport plus durable et responsable.

Depuis le lancement du site Second Relais en avril 2023, nous comptons plus de mille sportifs passionnés et quatre fédérations sportives qui soutiennent le projet. Second Relais ambitionne de devenir la première solution innovante d’accompagnement des clubs sportifs dans leur transition écologique, ainsi que le site référent de la seconde main autour des sports en mer, sur route et sur terre. Dans le but que chaque sportif devienne ambassadeur et acteur du sport engagé.

En quoi Second Relais se démarque t-il des autres plateformes de second main d’articles sportifs ?

Tout d’abord par le fait que Second Relais est à disposition – selon certaines conditions – aussi bien pour les sportifs non-licenciés que pour les clubs et leurs licenciés. Nous avons implémenté un système de matching entre utilisateurs selon leur fiche athlète. Ce qui permet de connecter les sportifs selon les marques qu’ils préfèrent, leur niveau, leur sport, leur mensuration et ainsi faciliter les ventes. Second Relais a plusieurs autres fonctionnalités en cours de développement, dont notre offre à destination des clubs sportifs. Nous proposons aux clubs de créer leur propre interface d’achat/revente de seconde main entre licenciés, de façon privée et sans commission. Notre ambition étant d’accompagner les clubs vers une démarche écologique, nous leur proposons en plus de mettre à leur disposition un kit média à l’année selon leur sport, sur-mesure et prêt à l’emploi. 

Nous sommes conscients des difficultés qui peuvent affecter actuellement des bénévoles travaillant pour leur club, comme la manque d’outils et de temps pour activer une telle démarche. Second Relais leur propose donc des offres clés en main pour les soutenir dans cette initiative. Nous allons aussi bientôt proposer la livraison via Mondial Relay, bien que nous souhaitions au maximum et grâce à la communauté, promouvoir le circuit-court. 

Selon vous, est-ce que les clubs et les fédérations ont un rôle important à jouer en ce qui concerne la promotion des pratiques éco-responsables comme la second main ?

Je pense que les acteurs comme les fédérations et donc les clubs sportifs jouent un rôle primordial pour sensibiliser à une pratique éco-responsable. Avec ces acteurs engagés dans ce mouvement et qui accompagnent les entreprises impliquées, nous gagnerons du temps et l’impact sera plus puissant pour parvenir à résoudre la crise environnementale. C’est une mission que nous devons transmettre, aussi bien dans le secteur du sport outdoor qu’indoor, aux sportifs amateurs d’aujourd’hui et de demain.

Qu’en est-il du rôle des athlètes en ce qui concerne la promotion des pratiques éco-responsables comme la second main ?

Tout comme les fédérations et les clubs, les athlètes et ambassadeurs du sport de demain ont une grande influence auprès des sportifs amateurs pour véhiculer une pratique durable, en soutenant les initiatives déjà mises en place. Cela peu « simplement » commencer par implémenter une nouvelle routine éco-responsable, de nouveaux réflexes à adopter et à mettre en place dans notre quotidien. 

La surconsommation des équipements sportifs, l’achat compulsif et l’effet Amazon ne nous offre pas un mode de consommation conscient. Nous pouvons grâce à la seconde main apporter aussi bien un geste positif et durable pour notre planète que pour notre portefeuille. Nous pouvons également permettre à d’autres de s’équiper à moindre coût et donner accès à la pratique sportive au plus grand nombre. De cette façon, promouvoir la solidarité et l’écologie au cœur de notre pratique sportive.

Quels sont les critères de sélection pour qu’un article soit mis en vente sur Second Relais ?

Nous mettons en ventes uniquement les articles de sport. Nous comptons sur la bonne foi des utilisateurs pour renseigner au mieux les détails des articles mais Second Relais étant un site de mise en relation, nous ne pouvons garantir la conformité des articles. Pour l’instant, nous acceptons uniquement certains sports : triathlon, golf, équitation, fitness, escalade et depuis peu les sports automobiles (karting).  

Quel sont les articles le plus proposés actuellement sur Second Relais?

Les articles les plus proposés sont surtout autour du running et du cyclisme – montres connectées, home trainers, baskets, tenues de cycliste, roues, vélos…

Que diriez-vous à une personne qui aimerait donner une seconde vie à un article de sport ?

Qu’aussi bien notre planète qu’un futur sportif le remercieront pour son geste solidaire et écologique. Qu’il n’est plus qu’à quelques clics de devenir un sportif engagé.

Selon vous, quelle est la place du sport dans le monde de demain ?

Avec un regard d’amatrice engagée, je dirais que le sport ne peut pas changer le monde mais peut très fortement contribuer à créer un monde meilleur. Meilleur d’un point de vue social, car le sport engage sur des valeurs solidaires avec des objectifs communs, participe au développement de la confiance en soi, au développement personnel et fait acquérir des valeurs importantes comme le partage, la bienveillance, la résilience et l’humilité. D’un point de vue écologique, nous sommes tous touchés par le réchauffement climatique. C’est donc à chacun d’entre nous, sportifs outdoor et indoor, de s’engager et de créer de plus en plus de pratiques éco-responsables. Pour pouvoir vivre une vie en harmonie avec la nature et ses ressources, non seulement au présent mais aussi pour les générations à venir. 

> Lire les autres articles de « Game Changers »

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Laurent Petit
Laurent Petit

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.