Média positif et engagé pour un sport durable

L’équipe de France de football prend le train… mais aussi l’avion

L'équipe de France de football prend le train... mais aussi l'avion Ecologie Bleus Ecolosport
© FFF
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Pour aller à Metz et affronter le Luxembourg ce mercredi soir (21h00), les Bleus de Didier Deschamps ont (enfin !) emprunté le TGV… mais ils rentreront à Paris en avion. On tente de vous expliquer pourquoi.

Prendre le train n’a rien d’extraordinaire, sauf quand c’est l’équipe de France de football masculine ! Habitués aux avions privés pour se déplacer aux 4 coins du pays, les Bleus ont cette fois-ci pris le train pour aller à Metz, ville qui accueille ce mercredi soir le match de préparation à l’Euro 2024 face au Luxembourg. Une promesse de la Fédération française de football, présidée par Philippe Diallo, qui a annoncé en octobre dernier que le train sera le moyen de locomotion des équipes de France dès lors que le trajet fait moins de 3 heures – et que les conditions de sécurité sont bien sûr remplies. Le trajet entre Paris et Metz faisant moins d’1h30 en TGV, les Bleus ont embarqué depuis la gare de Massy, dans deux voitures privatisées et sur un quai très sécurisé.

> Lire aussi : Football : l’équipe de France va se déplacer en train !

Oui, mais… le retour se fera en avion ! Pour privilégier la récupération, selon la FFF, les Bleus reviendront de Metz par les airs, lors d’un trajet raccourci de 30 minutes à peine. Un choix assez étonnant qui va émettre bien plus de gaz à effet de serre. Sur 300 kilomètres, soit environ la distance entre Paris et Metz, le train va émettre 0,88kg par CO2e par passager et l’avion 77,6kg CO2e par passager. Pour affronter le Canada dimanche 9 juin à Bordeaux, les Bleus prendront également l’avion, à l’aller comme au retour. Le trajet en train se fait pourtant en moins de 3 heures. Alors, c’est quoi le problème ?

Prendre le train la nuit, c’est très compliqué

Si le retour des joueurs se fait en avion, c’est probablement car Didier Deschamps et son staff ne souhaitent pas voir Kylian Mbappé et ses coéquipiers rester dormir à Metz et rentrer ce jeudi matin. Dès lors, rentrer dans la nuit de mercredi à jeudi n’est possible qu’en avion ou en bus. Cette dernière option est évidemment la plus écologique et souhaitable, le trajet se faisant en 3h30 – loin d’être une catastrophe pour les organismes. Mais c’est probablement trop aux yeux du staff, qui a donc privilégié les airs, alors même que le bus de l’équipe de France fera le trajet à vide.

Pourquoi pas le train ? Selon la SNCF, faire rouler un TGV de nuit est difficile à cause des travaux de maintenance qui ont lieu sur les voies, chaque nuit. Selon les clubs et les instances, c’est aussi très cher puisqu’il ne s’agirait d’un train commercial mais bien privé. Si la FFF et le staff des Bleus doivent encore faire des efforts pour réduire la facture CO2, la SNCF doit aussi être suffisamment agile pour permettre aux bonnes volontés d’être exaucées.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.