EntretiensFootballRSE

Le Standard de Liège “s’engage dans une démarche environnementale et sociale”

Le Standard de Liège s’engage ! Il y a quelques mois, le club de football belge s’est lancé dans une démarche verte et éco-responsable. Nous avons interrogé Charles Caillot et Quentin Gilbert, respectivement Chargé de projets RSE & marketing et Strategy Officer au Standard de Liège. Ils nous parlent plus précisément de la démarche durable du club belge.

Le Standard de Liège s’est lancé il y a quelques mois dans une démarche éco-responsable avec l’objectif de devenir le premier club belge éco-responsable. Comment avez-vous eu cette réflexion et pourquoi elle est importante pour vous ?

Le Standard de Liège a toujours été intrinsèquement très soucieux des problématiques sociales à Sclessin et ses alentours. Le Standard de Liège a la chance de s’appuyer sur un tissu associatif local compétent et motivé. Des projets sociaux tels que la création d’une équipe de Cécifoot et d’homeless, des rencontres foot-citoyen ou encore un centre d’aide extra-scolaire ont vu le jour grâce à ces associations et à la Fondation du Standard de Liège, créée à l’été 2018.

Au niveau environnemental, les projets étaient lancés « au bon vouloir » de certains employés du club sans que tout cela n’entre dans un cadre structuré. Par exemple, à l’initiative du Stadium Manager, Sacha Feytongs, le traditionnel tournoi des clubs partenaires, qui a lieu à l’Académie Robert Louis-Dreyfus, était placé sous le signe de l’éco-responsabilité avec un objectif d’être tout à fait neutre en émission carbone durant le week-end.

Ensemble, nous avons donc repensé la démarche en réfléchissant à des axes stratégiques de travail puis des tactiques et enfin des actions opérationnelles pour alimenter la stratégie globale.

Plus concrètement, de quoi s’agit-il ? Que met en place le Standard au quotidien ou les jours de match ?

La stratégie RSE du Standard de Liège repose sur 4 axes de travail majeurs. Premièrement : s’engager pour un stade co-responsable. Toutes les parties-prenantes doivent s’imbriquer à la politique RSE ambitieuse du club. Deuxièmement : s’engager dans une démarche environnementale. Le Standard de Liège doit pouvoir réduire et maitriser son empreinte carbone. Troisièmement, s’engager dans une démarche sociale. Le Standard de Liège, à travers son programme community et grâce à la Fondation Standard de Liège, doit générer un impact social positif sur son territoire. Quatrièmement : s’engager dans la durabilité de la politique RSE. La stratégie RSE du Standard de Liège ne s’apparente aucunement à du greenwashing. Au contraire, des indicateurs de performance et des évaluations annuelles doivent permettre d’assurer la durabilité de la stratégie RSE et ainsi s’inscrire dans le futur du club.

La RSE est un formidable terrain de jeux pour innover. Ainsi, nous essayons d’apporter une approche soit ludique, soit novatrice aux projets éthiques que nous mettons en place.

Par exemple, le Hackathon du Standard de Liège sur la thématique du développement durable dans une enceinte sportive est un exemple parfait de projet mêlant innovation et durabilité. Par ailleurs, cet événement s’intègre pleinement dans le premier axe stratégique défini. L’un des objectifs de cet événement était de s’entourer d’acteurs liégeois soucieux des enjeux du développement durable afin de créer des synergies entre les différentes parties prenantes présentes à cet événement.  

Hackathon-Standard-Liege-Ecolosport

Autre exemple de projet ludique qui s’inscrit dans notre engagement vers une démarche environnementale : l’installation de cendriers-vote sur les esplanades du stade de Sclessin. Avec ce projet, nous essayons de concilier expérience du supporter et préservation de l’environnement.

Le Standard va se doter d’un nouveau stade. Comment allez-vous allier la construction de cette nouvelle infrastructure avec les enjeux écologiques d’aujourd’hui ?

La politique RSE du Standard de Liège a comme fil conducteur le projet de modernisation du stade de Sclessin. La direction du club souhaite offrir à nos supporters un stade moderne et soucieux de préserver l’environnement. Pour le moment il est encore trop tôt pour dévoiler les contours de ce stade éco-responsable, mais bien évidemment celui-ci aura une patte verte. Les tactiques qui découlent de notre second axe concernant notre engagement environnemental sont fortement orientées vers ce projet de nouveau stade.

Est-ce que les joueurs du Standard de Liège sont mobilisés dans votre démarche ?

Nous avons la chance d’avoir certains joueurs qui sont tout à fait mobilisés et volontaires lorsque l’on fait appel à eux pour apporter de la visibilité à certaines associations. Les joueurs issus de Liège et ses alentours sont nécessairement davantage touchés par des œuvres caritatives à Sclessin et ses alentours mais ce sont loin d’être les seuls.

Par exemple, lorsque la crise du Covid-19 nous a tous touché de plein fouet, les joueurs ont fait preuve d’un grand élan de générosité en contribuant fortement à la cagnotte créée à l’initiative de la Famille des Rouches, association regroupant les clubs de supporters du Standard de Liège, pour soutenir les hôpitaux liégeois. Certains ont même apporté leur soutien de façon individuelle et anonyme.

Standard-Liege-RSCL-Ecolosport

Économiquement parlant, quel est l’intérêt du Standard de Liège d’entrer dans cette démarche éco-responsable ?

S’engager dans un programme RSE complet comme le nôtre doit être vu non pas comme un coût mais bien comme un investissement. La valeur ajoutée d’une politique RSE se retrouve dans la façon dont les supporters et les partenaires perçoivent le club. Pour un partenaire, soutenir un club qui est fortement engagé dans des causes sociétales est extrêmement valorisant.

Les objectifs ambitieux du club qui concernent notamment notre engagement environnemental doivent, à terme, permettre d’engendrer des économies. Par exemple, le stade est entièrement muni de robinets équipés de bouton-poussoir qui génèrent des économies de consommation d’eau non négligeables.

Comment imaginez-vous le Standard de demain ?

A court terme, la priorité est de reporter le Hackathon du Standard de Liège à une nouvelle date, en accord avec nos partenaires. Ensuite, de beaux projets devraient également voir le jour pour la rentrée sportive 2020/2021, tant au niveau social qu’environnemental. Dont un qui nous permettra de toujours mieux accueillir nos publics dans un esprit de convivialité et de respect de l’environnement.

À moyen terme, nous réfléchissons à la mise en place d’une solution permettant de sélectionner et soutenir les projets sociaux et environnementaux les plus pertinents.

Réagissez !

Bravo !
1
J'adore !
0
Wow !
0
Mouais...
0
Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %