Bonnes pratiquesCyclismeOutilsSports d'hiverTous sports

Le Hangar du Sport, la recyclerie sportive du Pays basque

Depuis quelques années, les recycleries sportives fleurissent aux 4 coins de la France, faisant le bonheur de celles et ceux qui veulent allier activités physiques et consommation responsable. Ces ressourceries, comme le Hangar du Sport, spécialisées dans le matériel et les équipements sportifs, ont pour objectif premier de proposer un sport zéro déchet.

Niché à Ustaritz, à quelques encablures de Bayonne, le Hangar du Sport est la recyclerie sportive du Pays Basque. Plus qu’une simple boutique, cette structure est un véritable lieu d’échanges et de partage !

Retour sur 3 ans d’activité

« Ce sont des amis férus de sport qui ont monté le projet en 2017 » nous explique Damien Biarneix, membre actif de l’association.
Le marché étant sans cesse inondé de nouveautés et d’innovations technologiques, le petit groupe constate que beaucoup d’équipements sont rapidement « rangés au placard » alors qu’ils sont encore en bon état, voir même quasiment neufs dans certains cas.

Il n’en faut pas plus pour que l’un d’entre eux transforme son garage en boutique/atelier de réparation. Le réseau est alors activé afin de faire un appel aux dons et récupérer du matériel inutilisé pour le remettre au goût du jour.
Très vite, l’organisation grandit et la nécessité de trouver un lieu plus spacieux se fait sentir. En 2018, le Hangar du Sport déménage dans ses locaux actuels.
« Nous aurions pu nous installer dans une zone commerciale toute récente mais nous avons préféré rester fidèle à notre logique en nous orientant vers un bâtiment déjà existant depuis plusieurs années » souligne Damien.

Aujourd’hui, l’association compte 1 salarié, une trentaine de membres actifs qui font vivre la structure au quotidien et plus de 300 adhérents, condition à remplir pour bénéficier des différents services proposés.

De nombreux avantages pour les adhérents

Pour 10€ de cotisation annuelle par famille, le Hangar du Sport permet à ses souscripteurs d’accéder à un large choix de produits. La qualité est bien entendu au rendez-vous. Quant aux prix, il y en a pour toutes les bourses.

« Les articles phares sont les vélos et les skis. Durant la forte saison, nous pouvons écouler jusqu’à 50 vélos par mois. Et concernant les sports d’hiver, nous proposons des packs (skis/bâtons/chaussures) à des tarifs très abordables. À titre d’exemple, vous pourrez vous procurer votre équipement dans le cadre d’une pratique « loisir » (milieu de gamme) pour une somme avoisinant les 130€, ce qui équivaut à une semaine de location en station. »

Le renouvellement du stock se fait par l’intermédiaire d’un réseau de collecte composé de professionnels incitant leurs clients à déposer leur matériel inutilisé dans des bacs prévus à cet effet. Il y a également des distributeurs et fabricants qui trouvent ici une solution pour valoriser des lots voués à la destruction. Au total, ce sont 5 tonnes qui sont récupérées chaque année. Des dons qui permettent de proposer une large gamme de produits tout en s’adressant à tous les pratiquants, même les plus exigeants.

Autre avantage offert par la carte membre : l’atelier. Les adhérents peuvent participer à des animations de groupe pour apprendre à retaper leurs équipements (4 à 6 par mois), l’outillage est également en libre accès pour les plus « bricoleurs » et en dernier recours, il est possible de confier les réparations et/ou révisions à l’un des spécialistes. Mais l’idée qui prédomine est le «Do It Yourself ».

Ici, rien ne se jette. Les invendus (5% du stock)  sont transformés en meubles, objets du quotidien ou peuvent même servir pour de la décoration. À titre d’exemple, un restaurant de Saint-Jean-de-Luz a récupéré 50 paires de skis qui ornent désormais ses murs. Un beau geste pour la planète quand on sait qu’il est très difficile de recycler ce type d’équipements dont le cycle de dégradation prend plusieurs centaines d’années. À cela s’ajoute le fait qu’ils sont composés de certains matériaux non retraitables.

Enfin, ce qui est inexploitable est envoyé dans des filières de recyclage locales à l’image des Métiers du Cœur, une association facilitant la réinsertion sociale par le travail.

Un avenir prometteur malgré la crise

Parmi les nouveautés à venir, le Hangar du sport va tester les prix libres sur une sélection d’objets. Une étiquette expliquera les réparations effectuées et l’acheteur fixera lui-même le prix qu’il souhaite verser.
L’atelier va également être réaménagé pour devenir encore plus pratique et ouvert sur la boutique. Sur le volet sociétal, le Hangar du Sport prévoit de proposer des animations à un nouveau public tel que les établissements de réinsertion.

Malgré la crise sanitaire et une potentielle fermeture prolongée des stations de ski qui pourrait avoir un impact important sur les ventes de matériel de sport d’hiver et donc sur son budget – l’association est financièrement autonome, l’équipe reste positive. D’autant plus que l’engouement pour le seconde main, couplé à une prise de conscience de l’urgence écologique, est en forte augmentation. De bon augure pour l’avenir des recycleries.

Réagissez !

Bravo !
1
J'adore !
4
Wow !
1
Mouais...
0
Eddy Klemenczak
Spécialisé dans le secteur de l'événementiel, passionné de sport et engagé dans la protection de l'environnement au quotidien, je suis convaincu que le mouvement sportif, de part sa capacité à rassembler et à influencer, se doit d'être un acteur majeur de la transition écologique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 %