Trail Runner Foundation Ecolosport

Il y a des personnes avec qui peu de questions suffisent pour obtenir un maximum de réponses, c’est la marque de fabrique des passionnés. Une catégorie à laquelle appartient Laurent Etchamendy, l’un des fondateurs de Trail Runner Foundation.

« Depuis mon plus jeune âge, j’ai la chance de vivre à proximité de l’océan et des montagnes » nous explique le natif de St-Jean Pied de Port (64). Deux formidables terrains de jeu sur lesquels il a l’habitude d’évoluer debout sur une planche de surf ou avec des chaussures de course aux pieds. Féru de sport de pleine nature, Laurent est malheureusement un témoin de la dégradation de ces écosystèmes, un constat qui va l’amener à créer l’association Trail Runner Foundation, avec son ami Nicolas, dans le but de sensibiliser à une pratique du trail respectueuse de l’environnement.

Des sorties loisir à la genèse du projet

« Photographe et vidéaste professionnel, je courrais régulièrement avec un copain travaillant dans l’événementiel. Ces sorties faisaient office de réunions de travail » nous confie le Basque, d’un ton amusé. Durant ces sessions, les deux amis se rendent compte que les chemins empruntés sont souillés de déchets abandonnés par des personnes visiblement peu scrupuleuses. Ils ont alors la bonne idée de créer une page Facebook pour inciter les coureurs pratiquant le ramassage de détritus durant leur sortie à publier une photo de leur « pêche du jour ». « Like » en pagaille, relais de la page par des trailers professionnels, l’engouement est tel qu’il a rapidement été décidé de structurer le mouvement via la création d’une association et d’un site internet !

Laurent nous confie que face à ce succès, certains médias se demandaient si derrière cette structure ne se cachait pas une marque spécialisée dans le trail. Petit à petit, des organisateurs de courses vont alors commencer à solliciter les membres de Trail Runner Foundation pour se faire accompagner dans la transition écologique de leurs événements.
Des collaborations qui vont permettre de développer une charte ainsi qu’un label. « Conseiller, accompagner et mutualiser le matériel par l’intermédiaire de prêt sont nos missions principales. »

Pour répondre à cette montée en compétences, l’association s’est structurée il y a 4 ans, avec la mise en place d’un conseil d’administration composé de 20 membres. Une commission partenariat a également vu le jour ainsi qu’une boutique en ligne dans l’optique de financer le fonctionnement du collectif. Aujourd’hui, TRF compte 800 adhérents et accompagne 80 courses dont 70 organisées en France. Parmi elles, 35 ont obtenu le label.

Le label Trail Runner Foundation, pour un trail éco-responsable

Le processus de labellisation débute toujours par un rendez-vous utile permettant de sensibiliser en amont et de faire une reconnaissance terrain du parcours. Parmi les point importants pour obtenir le label, nous pouvons citer la mise en place du tri sélectif, la limitation des véhicules à moteur thermique au strict nécessaire (secouristes, organisateurs), ainsi que l’interdiction d’utiliser de la rubalise, de la peinture ou encore des gobelets à usage unique. Des correspondants répartis aux 4 coins de la France, mais aussi à l’étranger, veillent à la mise en application et au respect des protocoles.

Pour répondre à ces contraintes, Laurent et ses associés ont dû faire preuve d’ingéniosité en trouvant des solutions alternatives. À titre d’exemple, des piquets sont mis à disposition gratuitement pour le balisage du tracé. Concernant l’absence de bouteille d’eau, remplacées par des jerricans, sur les points de ravitaillement, les participants peuvent se procurer un gobelet souple se rangeant facilement dans une poche. D’autres produits très pratiques sont également disponibles sur la boutique à l’image d’une ceinture permettant de stocker les déchets ramassés pendant les sorties.

Mais malgré ces solutions, certains freins sont encore très présents nous explique Laurent. « Les organisateurs ont parfois du mal à faire accepter aux participants qu’ils auront droit à un bon repas convivial et cuisiné à partir de produits locaux en fin de course plutôt qu’à un t-shirt ou un gadget. »

Heureusement, la prise de conscience de l’impact de la pratique sur l’environnement évolue dans le bon sens et Trail Runner Foundation adapte ses messages pour toucher un maximum de personnes. Au moment de le questionner sur les conséquences de la crise sanitaire et de l’arrêt des courses sur la structure, le fondateur se veut positif.

© Trail Runner Foundation

Une évolution constante malgré la crise sanitaire

L’année qui vient de s’écouler a notamment permis de finaliser un guide de l’organisation de courses éco-responsables. Une enquête auprès de multiples organisateurs a servi de base pour l’élaboration de ce livre blanc. Distribué gratuitement aux nouvelles courses adhérentes, une version papier est également disponible à l’achat sur la boutique en ligne (20€).

Pendant le premier confinement, un groupe Facebook « Courir Utile » a également été créé, tout comme un hashtag éponyme. Ils ont pour but de promouvoir le plogging lors de sorties « loisir ». Dans cette volonté de sensibiliser toujours plus de monde, Trail Runner Foundation Kids a vu le jour en 2020. Ciblant les enfants âgées entre 5 et 15 ans, cette initiative propose à ces jeunes pousses de pratiquer des activités éco-responsables avec leurs clubs de sport, leurs amis ou encore leurs familles. « C’était une action assez simple à mettre en place car chez ces nouvelles générations, la protection de l’environnement est innée. »

Autre ambition et pas des moindres, l’association travaillent actuellement avec certains partenaires pour développer des défis à destination de leurs salariés, une manière intelligente de les remercier pour leur soutien financier. Des discussions sont aussi en cours dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Un premier relais avait d’ailleurs été organisé en 2019 à l’occasion du World Clean Up Day, une course commençant à Hendaye pour se terminer à Pau, fief de Tony Estanguet, le Président du comité organisateur des prochaines Olympiades françaises.

Enfin, pour rester fidèle à leurs discours et leurs valeurs, les membres de l’association réfléchissent désormais aux processus de création de leurs produits dérivés, leur volonté étant de réduire le plus possible leur empreinte carbone (made in France, upcycling…). Déjà bien implantée dans les Pyrénées et plus largement dans le sud de la Nouvelle-Aquitaine , Trail Runner Foundation est désormais en train de se développer en région Auvergne-Rhône-Alpes, haut-lieu de la pratique, afin de continuer sa mission première : montrer le chemin de l’éco-responsabilité.

Photo à la une : © Trail Runner Foundation

Réagissez !

Bravo !
9
J'adore !
3
Wow !
0
Mouais...
0
Eddy Klemenczak
Spécialisé dans le secteur de l'événementiel, passionné de sport et engagé dans la protection de l'environnement au quotidien, je suis convaincu que le mouvement sportif, de part sa capacité à rassembler et à influencer, se doit d'être un acteur majeur de la transition écologique.

    Vous aimerez aussi

    Dans la même rubriqueBonnes pratiques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *