Stéphane Bahier Gestes Eco-responsables Ecologie Ecolosport

Champion de France, d’Europe et du Monde de Paratriathlon, Stéphane Bahier est également un sportif soucieux de la préservation de l’environnement. Premier athlète handisport a s’être lancé au départ d’une course d’ultracyclisme BikingMan au Portugal en 2018, ce champion d’exception nous livre ses 5 gestes éco-responsables.

A la suite d’un grave accident de moto en 2004, Stéphane Bahier, ancien professeur d’EPS et de judo, est amputé de la jambe droite au niveau de la cuisse. Lors de son séjour à l’hôpital, il découvre le handisport à la télévision, grâce notamment aux exploits sportifs de Laurent Thirionet, coureur cycliste français, médaillé d’or aux Jeux Paralympiques de Pékin.

A peine sorti de l’hôpital, ce sportif invétéré n’a alors qu’une chose en tête : refaire du sport. « Lorsque j’ai vu Laurent Thirionet remporter la médaille d’or, je me suis dit : j’irai aux Jeux » avance t-il.« Avant mon accident, j’étais déjà très sportif. J’enseignais le sport et, en parallèle, je pratiquais une vingtaine d’heures par semaine en loisirs. Le sport, c’est une partie de moi-même. Sans sport, c’est comme si vous m’ôtiez une partie de la vie. Si vous m’enlevez cela, je deviens un légume. C’est une passion avant tout. »

Son mental d’acier a conduit Stéphane Bahier à remporter neuf médailles mondiales. Aujourd’hui âgé de 46 ans, une carrière de sportif de haut niveau derrière lui, le mayennais a à cœur de relever de nouveaux défis sportifs et citoyens. Il nous explique ses 5 gestes éco-responsables.

Stéphane Bahier Gestes Eco-responsables Ecologie Ecolosport

1- Favoriser les déplacements doux et le vivre ensemble

L’une des solutions les plus simples pour réduire les émissions de CO2 est d’utiliser notre force musculaire pour se déplacer et se mouvoir. Rien de mieux que la marche à pied, le vélo, la trottinette, les rollers, ou encore le skate pour réaliser ses trajets du quotidien. Seulement, pour Stéphane Bahier, passionné de cyclisme, circuler en ville n’est pas chose facile. Il appelle au réaménagement des pistes cyclables ainsi qu’à plus d’intelligence collective, de cohabitation, entre automobilistes et cyclistes. « Adopter les bons comportements sur la route relève avant tout du devoir de bienveillance, de sécurité et de respect envers chaque utilisateur » précise t-il.

2 – Fabriquer soi-même ses barres de céréales, ses boissons pour le sport et réduire ses emballages plastiques

Que l’on soit sportif amateur ou de haut niveau, il y a un point sur lequel nous devons accorder une certaine importance : l’alimentation. Notre organisme a besoin d’énergie pour fonctionner. Cette énergie, nous la retrouvons dans deux carburants principaux : les glucides (carburants rapides) et les lipides (carburants lents). Les protéines – qui ont pour rôle la construction musculaire et la récupération – ainsi que l’eau pour l’hydratation constituent également les éléments clés de l’alimentation d’un sportif. Lors d’une activité sportive, en fonction du type d’activité, de sa durée et de son intensité, nos dépenses énergétiques varient. Afin d’éviter les carences, les baisses d’énergie, les crampes et les blessures, tout sportif doit ainsi veiller à manger sainement et équilibré avant, pendant et après l’effort.

Les solutions éco-responsables adoptées par Stéphane Bahier pour répondre à ces besoins spécifiques sont la fabrication maison de barres de céréales et de boissons énergétiques. Des recettes simples, moins chères, meilleures pour la santé et celle de la planète. Retrouvez les recettes de Stéphane Bahier en fin d’article !

3- Manger local

« J’habite en campagne, dans un département vert qu’est la Mayenne, où il fait bon vivre. J’apprécie de manger local, de privilégier les circuits-courts et les commerces de proximité. » Un choix engagé pour Stéphane Bahier.

Stéphane Bahier Gestes Eco-responsables Ecologie Ecolosport
4- Emporter sur soi sa gourde ou sa bouteille réutilisable

Qu’elles soient en plastique ou en matières végétales ou durables, réutiliser sa gourde ou sa bouteille et l’emporter avec soi durant ses activités sportives indoor & outdoor est un acte à la portée de chacun, que préconise Stéphane Bahier.

5- Lors d’une sortie, veiller à conserver ses déchets et à les jeter dans une poubelle de tri

Un geste simple mais pourtant pas toujours effectué. « Je suis très vigilant à cela. Lorsque une personne jette un papier sur le bord de route en pensant être la seule et banalise ce geste, elle se trompe. Car bon nombre de personnes vont faire de même et cela ne va qu’accroître “le septième continent de déchets”. » Stéphane invite ainsi tout un chacun à garder sur soi ses déchets jusqu’à trouver sur sa route une poubelle adéquate. « Si chacun apporte sa pierre à l’édifice, je pense que cela pourrait faire avancer les choses. »

Prêts à modifier vos habitudes d’entraînement ? Ces 5 conseils, du plus basique – comme la gestion des déchets – au plus élaboré – comme la fabrication de barres de céréales maison, vont vous permettre de prendre soin de vous tout en préservant notre planète.


  • Recette maison barres de céréales
200g de céréales (flocons d’avoine, de sarrasin, riz soufflé, etc) selon vos envies ; 50g de fruits secs et/ou graines (abricots, raisins, dattes, noisettes, noix, etc) ; 100mg de chocolat noir ; 50g de sirop d’agave (facultatif).
La première étape consiste à faire fondre le chocolat en y ajoutant une cuillère à soupe (càs) d’eau. Mélanger ensuite dans un saladier tous les ingrédients : le chocolat fondu, les céréales, les fruits secs et graines ainsi que le sirop d’agave si vous le souhaitez. Puis placer ce mélange dans un moule à financier, bien tassé à l’aide d’une petite cuillère. Pour finir, laisser au frais au moins 2h et c’est prêt.
  • Recette maison boisson énergétique
Dans un litre d’eau, il vous suffira de verser 1 verre de jus de raisin et d’y ajouter une pincée de sel.
  • Recette maison boisson de récupération
Dans un récipient adapté, mélanger un verre de lait équivalent à 250 ml ou bien deux yaourts natures, 1 càs de sirop, 2 càs de cacao, 1 càs de miel et enfin 2 càs de sucre.
Morgane Beuillé
Engagée dans le secteur de l'inclusion par le sport et sensible aux enjeux de la transition écologique, j'ai à cœur de partager les bonnes pratiques issues du milieu sportif et d'encourager un monde meilleur.

    Dans la même rubriqueBonnes pratiques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *