Hushoots surf Hipli Ecolosport

L’emballage des produits est un véritable casse-tête pour toutes les marques qui proposent la vente en ligne. Et pour cause, malgré la nécessité de protéger les produits, on ne peut ignorer l’empreinte écologique considérable des emballages plastique et des cartons utilisés à ces fins. Il devient donc urgent de prendre des mesures pour contribuer à la réduction de l’utilisation d’emballages à usage unique. La marque de surfwear Hushoots a décidé d’utiliser la solution Hipli, un colis réutilisable. Explications avec Paul Palacio, co-fondateur de la marque.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la marque Hushoots ? Comment est-elle née et que propose-t-elle ?

Paul Palacio : Nous sommes 3 amis à l’origine du projet Hushoots, Théo Raynal, Victor Jarrige et moi-même. Nous sommes basés à Biarritz et nous faisons nos études à Bordeaux, car nous sommes encore étudiants en Ecole de Commerce. La page Instagram Hushoots a été lancée il y a 4 ans pour mettre en avant notre passion commune du surf et de la photographie et la marque a été créée il y a bientôt 3 ans. C’est cette passion pour la photo et le surf qui est à l’origine de Hushoots.

Tout est parti de notre communauté de passionnés. Nous avons voulu créer une première série de sweats, quelque chose qui nous plaisait vraiment. C’est un peu plus tard que l’on a compris que l’industrie textile était très polluante. A partir de là, notre objectif a changé et on s’est dit que l’on allait désormais faire des vêtements éco-responsables et pousser cette démarche, que l’on a appliqué progressivement. Depuis, tous nos produits sont éco-responsables. Nous travaillons pour nous améliorer encore plus, notamment sur la localisation de la production avec l’objectif de produire plus en France et également sur l’utilisation des matières.

Vous proposez sur votre site des produits éco-responsables issus du recyclage. Est-ce que l’emballage réutilisable était la suite logique pour pousser la démarche jusqu’au bout ? Comment êtes-vous parvenu à la solution Hipli ?

Paul Palacio : On a constaté qu’une autre marque utilisait un concept de colis réutilisable. On s’est dit que c’était incroyable de pouvoir prolonger la chaîne de valeur avec un colis éco-responsable, et que cette chaîne ne s’arrête pas qu’au produit. On a donc commencé à s’intéresser à ce système. Mais il nous paraissait un peu cher, surtout pour notre volume de commandes. Alors on a fait des recherches et on a trouvé un système semblable, Hipli, qui était un peu moins cher. On a donc sauté sur l’occasion pour le mettre en place. C’était important pour nous de combler ce maillon de la chaîne et de pouvoir proposer à nos clients des emballages non jetables.

Hushoots surf Hipli Ecolosport

Quelles ont été les principales freins à la mise en  place de Hipli ?

Paul Palacio : Le premier frein était le prix car il est 2 fois plus élevé qu’un emballage carton. Mais quand on regarde bien, ce prix a une explication : un timbre est intégré sur le colis à renvoyer, colis qui sera lavé voire réparé si besoin.

Ensuite, il a fallu faire de la pédagogie avec les clients, qui jugent que le fait de renvoyer le colis fait émettre 2 fois plus de CO2. Alors qu’en réalité, il faut s’intéresser au cycle de vie du colis réutilisable, par rapport au cycle de vie d’un carton qui est en réalité beaucoup plus polluant. Le colis réutilisable est dans un circuit fermé (jusqu’à 100 utilisations) et fera toujours moins de kilomètres qu’un carton. Le client a tout de même le choix de ne pas choisir Hipli lors de sa commande, s’il le souhaite. Mais s’il choisit Hipli, il faut qu’il comprenne qu’il est nécessaire de renvoyer le colis réutilisable pour ne pas casser la chaîne. Aujourd’hui le taux de retour est de 89%, et 3/4 de nos commandes se font avec le choix d’un colis réutilisable depuis sa mise en place. L’adhésion est donc au rendez-vous. Le client a la sensation de faire un bon geste.

Est-ce que mettre en place cette solution a été compliqué, logistiquement ?

Paul Palacio : Non, ce n’est pas très difficile à mettre en place. Cela dépend certainement du volume de production. De notre côté, nous préparons les commandes à la main avec un petit mot pour le client, donc le seul ajustement a été d’adapter notre site pour proposer la solution.

Hushoots surf Hipli Ecolosport

Vous êtes 3 co-fondateurs jeunes et on sent déjà chez vous une très forte implication en faveur de l’environnement. Vous avez même pris la décision de reverser 1% de votre chiffre d’affaires à une fondation. D’où vous vient cette sensibilité ?

Paul Palacio : Cette sensibilité vient essentiellement de notre pratique du surf. Nous avons 22 ans mais cela fait déjà longtemps que l’on surfe et au fil de nos sessions, on est en contact direct de la nature et de l’océan. La pollution plastique, on la constate tous les jours, à la fois dans l’eau et dans les dunes. Nous sommes donc sensible à cette pollution et il est important pour nous de sensibiliser les gens et de montrer les bons gestes à adopter. On a envie que ça bouge donc on essaye de faire bouger les choses.

© Crédit photos : Hushoots

Réagissez !

Bravo !
0
J'adore !
5
Wow !
2
Mouais...
0
Virgile Demolliens
Passionné par la course à pied et le trail, intéressé par le sport en général, la cause environnementale est une de mes préoccupations majeures. M'engager comme rédacteur au sein de Ecolosport, c'est donc concilier un des mes principaux centre d'intérêt et mon engagement pour notre planète et notre avenir.

    Dans la même rubriqueBonnes pratiques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *