Hackathon éco-citoyen FFHandball Handball Ecologie Ecolosport

Par le biais de sa nouvelle fondation Hand’solidaire, la Fédération Française de Handball a inauguré son premier hackathon éco-citoyen en collaboration avec l’association spécialisée Big Bloom, les 2 et 3 juillet derniers. Un week-end placé sous le signe de l’écologie à travers un exercice favorisant l’intelligence collective au profit des territoires et de la société.

Ils étaient 33 à avoir répondu favorablement à l’invitation de la Fédération Française de Handball (FFH) pour ce projet unique. Issus de 4 clubs (Marseille Nord Handball, Entente SLJB Tarbes Handball, Handball Club Loriol & Mazan Ventoux Comtat Handball) et de la Ligue Centre-Val-de-Loire, les participants au premier hackathon éco-citoyen, organisé à la Maison du Handball par la FFH et sa fondation Hand’solidaire, ont pu plancher ensemble 24 heures sur les deux sujets proposés. Répartis en 6 équipes, ils ont pu compter sur l’accompagnement de coachs-experts afin d’appuyer au mieux leurs réponses aux problématiques d’adaptation d’un plan d’actions éco-citoyen à toutes les structures de la FFH et de lancement d’une campagne de sensibilisation à l’éco-citoyenneté, destinée à toutes les composantes du handball.

Le coup d’envoi a été donné samedi 2 juillet, à 13h30. Les équipes avaient 3 heures pour faire connaissance, s’organiser et interviewer les témoins, parmi lesquels des partenaires de la fédération ou des acteurs du monde du sport, dans l’optique de mieux cerner le sujet et les attentes. Après avoir collecté de précieuses informations, l’heure était à la phase de réflexion et de recherche d’idées, avant que la finalisation du prototypage ne lance le sprint final du hackathon à partir de 19h. La nuit fut de courte durée comme l’avoue Betty Rollet sur le site de la FFHandball : « Ils ont travaillé toute la nuit et ont peu dormi. Certains une, deux ou trois heures, parfois 15 minutes ».

Hackathon éco-citoyen FFHandball Handball Ecologie Ecolosport
© FFHandball / Iconsport

Le lendemain, à l’issue du travail préparatoire sur leurs propositions, les équipes ont été invitées, tour à tour, à défendre leur projet devant le jury lors d’un pitch de quelques minutes. La première proposition désignée gagnante a été la certification Green Ball et sa mallette pédagogique. Second lauréat pour la question de la sensibilisation : le Green Tour, un tour de France des territoires autour du handball et de l’écologie. Un verdict qui s’est appuyé sur l’originalité et l’implication de plusieurs acteurs, pour départager 6 propositions de bonne facture comme le confie la présidente du jury, Aline Varinot : « Nous avions 6 beaux projets, il n’était pas facile de faire un choix. Les 2 projets gagnants étaient finalement les plus aboutis, avec parfois des présentations assez originales. Il y avait aussi cette notion de travail collectif, sur les territoires, pas seulement d’un seul acteur. »

L’événement était pensé pour minimiser son empreinte environnementale. En effet, les candidats se sont déplacés des quatre coins de la France en train. À leur arrivée à la maison du Handball, des gourdes réutilisables leur ont été fournies, les sacs de couchage étaient éco-responsables et les ordinateurs utilisés tout au long de leurs travaux étaient des produits reconditionnés.

Un événement symbole de la volonté du handball français

Le hackathon, retenu pour son aspect collectif favorisant le partage de bonnes idées, est le point de départ de la volonté de structuration sociétale des instances dirigeantes du handball français. Autrefois isolées, les actions se voudront plus concertées et réfléchies : « Des actions étaient menées ici et là, par des ligues, des comités ou certains services de la FFHandball. Nous voulons simplement les inclure dans le cadre d’un plan cohérent, ambitieux et qui se généralise le plus possible à la famille du handball » détaille la vice-présidente de la FFH, Béatrice Barbusse sur le site fédéral.

Hackathon éco-citoyen FFHandball Handball Ecologie Ecolosport
© FFHandball / Iconsport

L’un des piliers de cette nouvelle vision reposera sur la jeunesse, à l’image du hackathon éco-citoyen qui vient de s’achever, et l’incitera à s’impliquer dans d’autres événements similaires mêlant coopération et développement durable. « Demain se prépare aujourd’hui » explique Béatrice Barbusse. « Nous voulons donc les impliquer et qu’ils puissent montrer leur engagement pour la planète. Nous voulions également créer un événement qui sorte de l’ordinaire. » 

Un vaste plan de développement durable sera annoncé vraisemblablement au premier trimestre 2023 par l’instance dirigeante, une fois l’audit RSE achevé et les idées abordées lors du hackathon incluses au sein de la future stratégie. Une nouvelle politique sociétale qui se voudra fédératrice, en impliquant toutes les composantes du hand.

Photo à la Une : © FFHandball / Iconsport

Engagé auprès des clubs de football depuis plusieurs années, principalement autour des thématiques de communication, le sujet de la RSE est devenu central à la suite de la réalisation de mon mémoire de recherche de Master 2 sur ce thème. Devenu rédacteur pour Écolosport, j'espère vous informer au mieux des actualités RSE et écologiques du monde du sport pour que nous agissions ensemble en faveur de la planète.

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport