MTB Chartreuse VTT Vélo Ecolosport

MTB Chartreuse est une association visant à créer des parcours d’Enduro durables en accord avec les règles de l’Office National des Forêts. Nous avons pu nous entretenir avec Christophe, pratiquant et moniteur de VTT, et l’un des initiateurs de MTB Chartreuse.

MTB Chartreuse est une association créée en 2018 par des riders du village du Sappey-en-Chartreuse, dans le massif qui a donné son nom à la boisson verte. Cette association a vu le jour suite à des litiges avec les propriétaires et exploitants de forêts qui ne souhaitaient pas voir les vététistes traverser leurs parcelles.

L’association, qui a le soutien de la commune et de l’Office National des Forêts, est vouée à créer des pistes de vélo tout-terrain durables selon une charte bien définie qui impose de ne couper aucun arbre sans autorisation, de définir des tracés sans compromettre la régénération forestière ni participer à l’érosion des sols, de n’apporter aucun matériau extérieur (clou, vis, béton, plateformes) ni équipement mécanique, et enfin de baliser les pistes. Grâce à cette démarche, MTB Chartreuse a le label Endurable de Mountain Bikers Fondation pour baliser des pistes dédiées aux VTT Enduro avec des sections 100% naturelles et sans aménagement. Entretien.

Dans quel type d’environnement êtes-vous implantés, quels types de sentier peut-on rouler ?

Le massif de la Chartreuse est quasi intégralement couvert de foret. Si le massif est bas par rapport à ceux alentours, le terrain est raide avec du dénivelé, il faut un certain niveau pour pratiquer ici. Nous avons des pistes balisées du vert au noir, mais même la piste bleue est presque violette.

MTB Chartreuse Ecolosport sentier VTT

En quoi consiste le partenariat avec la mairie et pourquoi est-ce important pour vous ?

Nous avons demandé le soutien de la mairie car il vaut mieux canaliser la pratique que laisser à la sauvage. Nous voulons proposer quelque chose de propre et pérenne à tous les utilisateurs, vététistes comme propriétaires. La ville met à disposition ses parcelles, même si elle n’en pas tant que ça, nous devons donc shaper (tracer, ndlr) entre les parcelles privées.

Comment choisissez-vous où et comment vous allez tracer le chemin ?

Nous faisons un pré-repérage en imaginant où pourrait passer le tracé puis nous repassons avec le garde forestier (ONF), qui valide ou demande les modifications. Avec les bénévoles de l’association et les jeunes à qui je donne des cours de VTT, nous traçons toujours les pistes en faisant attention à l’érosion du terrain et notre piste fait 80cm maximum de large, nous abimons beaucoup moins que les tracteurs forestiers. Nous faisons le moins de coupe possible et les sentiers sont tracés 100% à la pelle et à la pioche. Nous n’utilisons pas d’outil mécanique en dehors de la tronçonneuse lorsque l’ONF nous indique de couper un arbre. S’il faut renforcer le sol, nous déplaçons quelques cailloux. Il n’y a aucune construction ou passerelle comme on peut le voir dans les bike parks. C’est du bio !

MTB Chartreuse Ecolosport shape VTT

Comment imagines-tu la pratique idéale du VTT ?

Comme je la fais : partir en vélo, pédaler pour aller jusqu’à la piste, avoir le moins d’impact pour créer les chemins, passer le flambeau aux jeunes, dans une ambiance conviviale et à échelle humaine.

Y a t-il d’autres gestes que les vététistes peuvent faire pour réduire leur impact environnemental ?

Le matériel : il faudrait changer de vélo moins régulièrement, nos vélos sont fabriqués à Taiwan et utilisent beaucoup de consommables, il y a un truc à faire sur ce point. On parle aussi beaucoup des déplacements. Par exemple, nous nous sommes déplacés à 8 dans le camion pour aller rouler, mais le matos a un bilan carbone plus élevé que notre groupe sur toute la journée.

Une dernière question : sur votre site, vous parlez de quelques apéritifs… La bière est locale ?

Oui, évidemment, nous sommes un petit village avec plein d’associations, dont celle de la Brasserie de la Bonne Fabrique qui produit au Sappey-en-Chartreuse (L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération).

Ayant toujours apprécié l'automobile, j'ai toujours travaillé dans le secteur de la mobilité et du transport. Féru de sports mécaniques et de vélo, et fervent défenseur de l'environnement, conjuguer les deux ici est une évidence.

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport