Les Carnets de Route du GreeNicoTour, deuxième tome ! Nicolas Vandenelsken est reparti sur les routes de France, toujours en courant et toujours pour sensibiliser sur le sport, la santé et le climat. Objectif : 100 marathons en 100 jours ! Régulièrement, le Nordiste nous racontera son quotidien sur les routes françaises, son ressenti, ses expériences et ses difficultés dans ses Carnets de Route. Quatrième et avant-dernier chapitre.

« Etape 65 du GreeNicoTour, arrivée à Malestroit. Malgré le peu de monde présent, j’ai pu rencontrer Paul-Frédéric Le Carrer, éco-aventurier breton. Il m’a interviewé pour son association Côte à Côtes. C’est chouette de rencontrer d’autres éco-aventuriers et éco-aventurières. Certains ne pensent pas l’être mais le sont ! Ils sont beaucoup et de plus en plus à se bouger, notamment à vélo. Ne serait-ce pas l’occasion de créer une fédération d’éco-aventuriers ?

Les jours suivants, direction les petites villes de Gael, Tinténiac et Pleine-Fougère, qui sont des lieux très agricoles, avec beaucoup d’élevages porcins. En Bretagne, malheureusement, ça a été plus difficile de mettre en place des sensibilisations. A Gael, nous avons beaucoup échangé avec le directeur de l’Office des sports. Ils ont une grosse démarche sur le sport-santé mais étaient en recherche d’interlocuteurs autour du sport-climat. J’ai pu les orienter vers les bonnes personnes, notamment chez Match For Green. A Pleine-Fougère, nous avons tout de même pu sensibiliser des collégiens, il y a eu de bons échanges et de nombreux débats autour de l’agriculture. Ils avaient bien conscience des enjeux autour de l’agriculture intensive, du maïs, de l’utilisation massive d’eau, du soja qui vient d’Amazonie. C’était très intéressant.

Est ensuite venue la Normandie, par Avranches, où j’ai revu une famille qui m’avait accueillie l’année dernière un peu par hasard. Grâce à cette aventure, je tisse aussi de très beaux liens. Direction Tessy-Bocage, où nous avons dormi dans une librairie ! Nous avons aussi dormi ensuite chez Yorik et Vanessa de l’association Horizons, qui nous ont bien préparé pour notre arrivée à Caen, deux jours après. Nous y avons organisé un événement. De nombreuses personnes à vélo sont venues, du collectif Vélorution. Après un repas tous ensemble, nous avons rejoint une marche pour le climat qui était organisée ce jour-là. Cette manifestation était intrigante : les gens étaient hyper engagés mais d’autres causes sont venus s’y rattacher, très politiques. C’était intéressant mais assez étrange, finalement. Nous avons ensuite rejoint Cabourg où nous avons terminé notre étape du jour.

Le lendemain, nous sommes allés à Honfleur, où j’ai enregistré un podcast pour « Raconte ton sport », puis à Bourneville, où des jeunes qui ramassaient des déchets m’ont rejoint sur la fin de mon parcours. Direction Elbeuf, le mardi 15 novembre, où contrairement à la veille, nous avons été super bien reçus par la Mairie, avec un programme assez dense, entre rencontres et sensibilisations. C’est toujours passionnant de mettre en mouvement les jeunes : nous avons en sensibilisé plus de 2000 depuis le début du parcours !

Pour finir notre parcours en Normandie, nous sommes enfin passés par Aubevoye, accompagnés par Marion Lescaut, une artiste engagée que vous connaissez peut-être sous le nom des Carnets de Mimi. Nous avons dormi dans un château lors de cette étape, durant laquelle Charly, éco-aventurier, nous a rejoint pour la fin du GreeNicoTour sur le vélo de matériel. La notion de partage est importante : débranchons ou éteignons ces médias qui nous expliquent qu’il faut avoir peur de tout le monde et qu’on ne peut pas être accueilli chez les gens. En réalité, ce n’est pas vrai, nous sommes très bien accueillis, partout ! Cette éco-aventure est aussi un moyen de renouer les liens sociaux.

L’étape 76 nous a mené à Mantes-la-Jolie, où nous avons eu un superbe accueil. Nous avons d’ailleurs dormi dans un gymnase. J’en profite pour évoquer un chiffre : 85% des gymnases en France sont vétustes. Nous avons besoin d’un grand plan de rénovation de ces infrastructures, qui consomment parfois beaucoup d’énergie, où il y a beaucoup de perdition de chaleur. À Montigny-le-Bretonneux, nous avons organisé un Village Sport Planète avec Match For Green, notre association Uni-Vert Sport et le CDOS 78. Tous ces ateliers étaient très instructifs pour les enfants. Le week-end, direction ensuite Marolles-en-Hurepoix puis Grez-sur-Loing, avant d’arriver enfin à Montargis, la ville-départ !

Cette arrivée à Montargis est symbolique puisque les 80 premières étapes représentent un symbole. Je vous invite, à ce sujet, à regarder la vidéo ci-dessous. Nous avons eu un énorme accueil à Montargis, je tiens à le souligner et à remercier les élu(e)s.

Depuis le 22 novembre, nous avons pris la direction des Hauts-de-France, pour la remontée finale. Pour ces 20 dernières étapes, nous avons travaillé avec des écoles sur le parcours jusqu’à Valenciennes, où mon arrivée est prévue le 11 décembre. Je vous donne rendez-vous le 10 décembre à Lille, puis le 11 à Valenciennes pour deux gros villages Sport Planète. Dans tous les cas, je vous raconterai cette dernière partie du GreeNicoTour lors de mon ultime Carnet de Route, dans 3 semaines… »

© Photo à la Une : Jérôme Habasque

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport