Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Football : Les clubs de Premier League s’engagent à renforcer leur engagement environnemental

Football : Les clubs de Premier League s'engagent à renforcer leur engagement environnemental Ecologie Ecolosport
© James Kirkup / Unsplash
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Les clubs de football de Premier League, en Angleterre, se sont engagés à renforcer leur engagement pour l’environnement, en établissant des normes minimales au sein des clubs et de la ligue. Explications.

Vendredi 9 février dernier, les 20 clubs de Premier League, la plus haute division anglaise de football dont font partie les célèbres Liverpool, Arsenal ou Manchester City, se sont mis d’accord pour développer une politique environnementale “robuste”, à travers la mise en place de normes minimales. D’ici la fin de la saison 2024-2025, les clubs seront tenus de respecter cette nouvelle exigence pour réduire leur impact. “Notre objectif est d’aider les clubs à développer des politiques claires et pertinentes pour chaque organisation, et finalement efficaces pour aider les clubs à réduire leur impact environnemental. Si nécessaire, nous travaillerons avec des experts externes pour apporter notre contribution” a précisé le bureau de la Premier League.

> Lire aussi : Notre série “Premier League & Sustanability”

Plus concrètement, le communiqué nous apprend que 4 mesures opérationnelles ont été prises dans le cadre de ce nouvel accord. La première est l’élaboration d’une politique environnementale ambitieuse et “robuste” d’ici la fin de la saison prochaine, donc. La deuxième exige que les clubs nomment un employé senior pour diriger l’action en matière de développement durable – une mesure intéressante tant l’on peut constater que ces postes sont régulièrement confiés à des profils juniors ou à des étudiants en alternance, ou sinon confiés à d’autres services (communication, RH, etc.), en France.

Un travail collectif à mener, les avions privés à éviter

Troisième mesure : l’élaboration d’un ensemble de données sur les émissions de gaz à effet de serre (GES), englobant les émissions de scope 1, 2 et 3, d’ici la fin de la saison 2025/26. Ce bilan carbone a été réalisé par de nombreux clubs anglais, et publié par une demi-douzaine seulement (Manchester City, Liverpool, Tottenham Hotspur, Wolverhampton Wanderers, Nottingham Forest et Crystal Palace). Enfin, la dernière mesure doit permettre aux clubs de Premier League d’avoir une approche standardisée via un cadre d’action commun et aussi des groupes de travail sur le développement durable.

Le communiqué de la Premier League indique que “les mesures ont été élaborées à la suite de consultations approfondies avec les clubs et le groupe de travail sur le développement durable de la Premier League, qui a été créé l’année dernière pour aider à façonner et à informer les pratiques environnementales dans l’ensemble de la Ligue.” Le meilleur championnat de football du monde finalise également sa propre stratégie environnementale et ses propres actions climatiques, pour “réduire l’impact environnemental du football”. Pour cela et pour ne pas annihiler ce bon travail effectué, les clubs devront aussi impérativement cesser le recours récurrent aux avions privés pour se déplacer sur de courtes distances. Un tout autre match.

> Lire aussi : Liverpool rejoint Tottenham au sommet de l’écologie en Premier League

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.