Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le mouvement Sport Planète MAIF renouvelle son équipe d’éco-aventuriers

Le mouvement Sport Planète MAIF renouvelle son équipe d’éco-aventuriers Ecologie Aventure Ecolosport
© Mélanie Chaigneau / MAIF
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Dans un contexte où les préoccupations environnementales prennent de plus en plus de place, le mouvement Sport Planète MAIF dévoile sa nouvelle équipe d’éco-aventuriers pour l’année 2024.

Renouvellement (presque) total. En plus d’Alban Mauzac, seul transfuge de l’année 2023, 2 femmes et de 2 hommes rejoignent l’équipe 2024 d’éco-aventuriers Sport Planète MAIF, qui doit incarner une jeunesse engagée et déterminée dans la sensibilisation du grand public aux enjeux environnementaux.

Le besoin de sensibiliser, informer et éduquer est bien là. Selon une étude réalisée par The Lancet en 2021, 84% des jeunes de 16 à 25 ans se disent préoccupés par le changement climatique, et 70% d’entre eux sont prêts à renoncer à un emploi si leur cadre professionnel ne témoigne pas d’un engagement suffisant en faveur de l’environnement. Cette volonté d’action se reflète à travers les différentes éco-aventures entreprises par cette nouvelle équipe.

Flora Artzner, ingénieure environnement et biodiversité ainsi que championne du monde de Wingfoil, Vorlette Fakhri, couturière et diplômée de l’École des Arts Décoratifs de Paris et de Sciences Politiques, Nolwen Berthier, ingénieure agronome et sportive de haut niveau en escalade, Alban Mauzac, apiculteur et membre de l’association Les Chercheurs en herbe, et Florian Fiquet, blog-trotter et diplômé de Sciences Politiques, vont se lancer, cette année, dans différentes éco-aventures à travers la France.

Les éco-aventuriers répondront à un des objectifs environnementaux 2024 de la MAIF : la régénération des écosystèmes dégradés et la restauration de la biodiversité.

Alban Mauzac : 3 éco-aventures pour préserver les abeilles

Présent dans l’équipe d’éco-aventuriers 2023, Alban Mauzac est toujours présent cette année. À travers « Le GR42 comme une abeille », l’apiculteur parcourra 450 kilomètres, du 7 au 24 avril, le long des balcons du Rhône, soit l’équivalent de la distance journalière parcourue par une abeille tout au long de sa vie. Chaque kilomètre sera converti en plants de fruits et de fleurs mellifères, distribués ensuite dans des écoles, des jardins partagés, etc.

À la rentrée prochaine, il repartira pour « Une transverdon pour les abeilles ». Du 15 au 25 septembre, il va pédaler 260 km, à vélo, à travers la vallée du Verdon. Les kilomètres parcourus seront également convertis en plants mellifères. Enfin, en décembre, il conclura son année avec « 7 jours, 7 sensibilisations le long du littoral varois » où, sur plus de 230 km à vélo cargo le long du littoral varois, il tractera une ruche pédagogique en s’arrêtant dans les collèges, lycées et médiathèques pour sensibiliser sur l’importance des abeilles dans l’écosystème.

Flora Artzner : sensibiliser les jeunes aux enjeux environnementaux 

Un voyage autour de Bonifacio en vélo-carriole. Voilà pour le programme de Flora Artzner, du 19 mai au 15 juin 2024. La Championne du monde de « wingfoil » voyagera jusqu’en Corse en voilier, et sur place en vélo-carriole pour sensibiliser aux actions environnementales des ONG locales et réaliser des ateliers de sensibilisation auprès des jeunes. Elle tiendra également des ateliers de wingfoil en impliquant les acteurs du tourisme local.

Nolwen Berthier : l’importance des mers et des océans dans la lutte contre le dérèglement climatique

Et si la mer et la nuit pouvaient parler ? À la mi-juin, Nolwen Berthier embarquera depuis Marseille à bord d’un voilier pour explorer les majestueuses Calanques, mettant en lumière l’importance vitale des mers et des océans dans la lutte contre le dérèglement climatique. Pour amplifier son message, elle sera accompagnée par une personnalité éminente du monde sportif, scientifique ou associatif. En parallèle, des sessions d’escalade nocturnes seront orchestrées dans les environs urbains de Marseille, mettant en évidence les impacts de la pollution lumineuse et promouvant ardemment la préservation de la biodiversité.

Du 1er au 19 octobre 2024, Nolwen s’interrogera sur la voix des forêts et des rivières lors d’une expédition débutant à Aix-en-Provence et aboutissant à Annot, un village reculé des Alpes de Haute-Provence. Au cœur de la nature, elle campera dans les bois et explorera deux disciplines de son sport professionnel : le bloc et l’escalade traditionnelle. Son objectif principal sera de mettre en lumière l’importance cruciale des forêts dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Par la suite, depuis Annot, elle empruntera le train jusqu’à Nice pour rejoindre un canyon autrefois ruisseau, maintenant assoiffé, où elle effectuera des descentes en rappel pour sensibiliser sur les enjeux liés à la sécheresse.

Vorlette Fakhri : 2 éco-aventures sur l’impact de l’industrie textile sur l’environnement

Du 14 mai au 2 juin 2024, Vorlette Fakhri s’interrogera sur l’impact de l’industrie textile sur l’environnement en se lançant dans une expédition à vélo et en parcourant la distance entre Forcalquier et Toulouse. Son objectif : interroger les intervenants de l’industrie textile sur leur impact écologique.

Vorlette partira ensuite sur les traces du savoir artisanal et de l’upcycling, du 15 octobre au 3 novembre, afin de rencontrer des filatures et constructeurs de vêtements de sport “made in France”.

Florian Fiquet : la fonte et la dégradation des glaciers

Au début du mois de septembre, Florian Fiquet envisage de se lancer dans une « Traversée des glaciers pyrénéens », une expédition à pied à travers tous les glaciers des Pyrénées françaises, dans le but de sensibiliser à leur fonte inévitable et à leur détérioration. Pour enrichir son expérience et approfondir ses connaissances sur le sujet, Florian sera accompagné par l’association Moraine. Cette collaboration lui permettra d’intervenir dans les établissements scolaires après son périple, afin de partager son expérience et sensibiliser les jeunes aux enjeux environnementaux liés à la fonte des glaciers.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Maelle Laversin
Maelle Laversin

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.