EntretiensRugby

“Rugby for the Planet” : un projet environnemental pour les passionnés de rugby

Ancien joueur professionnel, Jacques Boussuge revient pour Ecolosport sur son engagement environnemental à travers le projet “Rugby for the Planet”.

Jacques Boussuge, Pouvez-vous rapidement vous présenter ?

Je suis un ancien joueur professionnel de rugby à XV et à VII, formé en région parisienne (SCUF & PUC) et passé par Montpellier, Bath, Brive et Biarritz. J’ai notamment fait partie de l’équipe championne du monde U21.

Après le rugby, j’ai rapidement développé l’envie d’avoir un rôle et un impact plus large que sur le terrain, et a fortiori plus large que le rugby. C’est dans cet esprit que je me suis rapidement spécialisé dans la finance d’entreprise, et plus particulièrement dans la fusion acquisition. J’ai par la suite créé, structuré et développé la branche sport de KPMG.

Mais j’ai toujours gardé un lien avec le monde du rugby, en participant à certaines opérations de rachat de clubs, comme par exemple celui du Rugby Club Toulonnais, en gardant toujours en tête la structuration d’un projet à long terme. Et qui dit long terme dit développement durable.

La transition est donc toute faite, qu’est-ce qui vous a poussé vers le développement durable ?

Outre l’urgence et la nécessité de s’occuper de ces problématiques-là, ma compagne, très concernée par ces sujets, m’y a également encouragé. Mais c’est également lié à une réelle sensibilité sur la structuration, le futur. Et si on a une vision à long terme pour une entreprise, le développement durable est un thème obligatoire. A mon échelle, j’essaie d’avoir un réel impact sur le changement et la transformation des organisations et de la société d’une manière plus générale.

Jacques Boussuge Rugby Club Planet Ecolosport

C’est aussi accentué par mes cours à HEC / Chicago Booth : dans toutes les matières, il y a un chapitre sur le développement durable. C’est donc dans notre quotidien, en plus d’un intérêt déjà prononcé.

Pouvez-vous décrire un peu plus en détail le Rugby Club ?

Il est un point de ralliement privilégié des passionnés de rugby. C’est un lieu de convivialité unique, où se croisent des internationaux, des dirigeants de clubs petits et grands, et où s’entretiennent des liens d’amitiés noués autour du ballon ovale ! Il est composé de bénévoles et professionnels qui gravitent autour du rugby.

Il a pour vocation d’avoir un impact, et d’aider le rugby dans tous les pans de son développement, notamment avec “l’Aventure 2023“. Le projet consiste à accompagner les clubs, les dirigeants et les joueurs. Il fonctionne via douze thèmes, dont un intitulé “Rugby For the Planet”, spécifique à l’environnement.

Olivier Renaud, membre très impliqué du Rugby Club m’a poussé vers ce projet. J’y ai été également intégré via mes échanges avec différents clubs, tant de rugby que de football, qui ont partagé avec moi leurs projets en matière de développement durable.

Le développement durable se confond totalement avec l’ADN du rugby. – Jacques Boussuge

Plus concrètement, je me tiens au service de l’équipe, l’aidant par son humble connaissance, ainsi que mes réseaux, notamment en tant qu’ancien joueur.

Quels sont les objectifs et projets futurs pour Rugby Club et “Rugby for the planet” ?

L’objectif du Rugby Club, et plus particulièrement à travers “Rugby For The Planet” est clair : permettre aux acteurs du rugby de comprendre quels sont les enjeux du développement durable, afin qu’ils puissent mener des actions concrètes. Pour donner un exemple, nous sommes en train de construire un projet avec le LOU. Nous allons former les salariés à travers un de nos ateliers spécifiques, intitulé “La fresque du climat”. Nous souhaitons nous impliquer dans la vie des clubs en faveur du développement durable.

Cette envie est également dictée par le fait que le rugby véhicule de belles valeurs. Être le premier sport où globalement tout le monde œuvre pour le développement durable serait un beau signal, et une belle manière de transmettre ces valeurs. Le rugby français doit en prendre conscience pour avoir plus d’impact et de crédibilité. En clair, le développement durable se confond totalement avec l’ADN du rugby.

Réagissez !

Bravo !
9
J'adore !
5
Wow !
0
Mouais...
0
Baptiste Lauro-Lillo
Passionné de sport, et convaincu de sa capacité à mobiliser, j'œuvre pour qu'il soit moteur d'un monde plus vert !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 %