Chaussures Salomon Index Ecolosport

Une véritable prise de conscience écologique semble avoir eu lieu dans l’univers des sports outdoor et notamment de la course à pied et du trail. Les plus grands équipementiers semblent s’être donné le mot et se sont lancés dans la course à la R&D et à l’innovation. L’année 2021 verra en effet fleurir bon nombre de modèles de chaussures recyclables, et c’est une bonne nouvelle pour notre planète.

Les premières initiatives éco-responsables dans le monde du running ont rapidement concerné l’équipement textile. En effet, peut-être incités par l’apparition de nombreux entrepreneurs proposant des vêtements de course à pied éco-responsables, les grands équipementiers s’engagent eux aussi dans des démarches de développement durable, qu’ils axent notamment sur un approvisionnement éthique et un choix de matière responsable.

En ce qui concerne les chaussures, jusqu’à il y a peu de temps, la seule façon de limiter l’impact de leur fin de vie était de proposer des collectes afin de pouvoir les redistribuer à des associations. Mais cela n’était pas suffisant et il a fallu se confronter à l’épineux problème de leur recyclage, rendu difficile par la variété et le type de matériaux utilisés (cuir, EVA, caoutchouc, TPU, polyester, polyamide).

Ce pas semble en passe d’être franchi par les fabricants, qui proposeront bientôt des chaussures entièrement faites à base de matières recyclées et recyclables. Ainsi, Salomon proposera au printemps 2021, et après 3 ans de recherche et développement, la chaussure INDEX.01 qui sera entièrement recyclable. La marque produira également dès mi-2021 des chaussures en France, ce qui réduira un peu plus son empreinte écologique. La marque américaine Nike y est également allé de son modèle, la Space Hippie, fabriquée à partir de bouteilles en plastiques, des t-shirts ou encore de débris récupérés d’usine. Adidas, qui poursuit par ailleurs son engagement sur le plastique recyclé, lancera également au printemps 2021 son modèle FutureCraft Loop dont chaque matériau devra pouvoir être réutilisé.

L’exemple d’On Running et la circularité

La marque On Running s’est notamment distingué en proposant le premier service d’abonnement à des chaussures de course. Effectif à l’automne 2021, il proposera moyennant un abonnement de 29,95€ par mois de recevoir des chaussures qu’il sera possible de renvoyer lorsqu’elles seront en fin de vie (soit après 600 kms parcourus en moyenne). Après avoir signalé le besoin de changer de chaussures, l’abonné recevra une paire neuve dans une boite dont il se servira pour renvoyer la paire usagée. Celle-ci sera recyclée pour en fabriquer une nouvelle paire. Ainsi la boucle sera bouclée.

© Crédit photo : OnRunning

Les boîtes de chaussures seront aussi recyclées ! L’idée derrière cela est de créer un circuit fermé, un cercle vertueux au cours duquel la perte est minimale. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. C’est en tout cas le souhait de cet équipementier par ailleurs très engagé dans le développement durable. La chaussure en elle-même est fabriquée à partir de graines de ricin et le mesh, ce tissu qui couvre la partie supérieure de la chaussure, sera fabriqué en une seule pièce afin de limiter les pertes de matière.

Les marques françaises s’engagent également

Face à ces grands équipementiers mondiaux, des marques plus confidentielles comme les françaises Veja et Veets participent également au changement. Si elles ne proposent pas (encore) de chaussures recyclables, elles entrent toutefois dans une démarche fortement éco-responsable. La première a développé sa chaussure Veja Condor sans production de plastique. Comprenez que cette chaussure contient donc du plastique mais que celui-ci n’est pas issu du pétrole et est 100% issu du recyclage. Ce qui en fait une chaussure à 53% d’origine naturelle et recyclée. La seconde, dont les chaussures sont fabriquées en France, a développé le tissu EcoVeets qui est utilisé pour le mesh et fabriqué à partir de bouteilles recyclées.

Au travers de ces initiatives et de recherches poussées qui tendent à réinventer la chaussure de course, les équipementiers s’engagent peu à peu dans une démarche de circuit court et de zéro déchet, dans le but de faire de la course à pied une pratique sportive la plus éco-responsable possible.

© Crédits photo à la une : Salomon

Virgile Demolliens
Passionné par la course à pied et le trail, intéressé par le sport en général, la cause environnementale est une de mes préoccupations majeures. M'engager comme rédacteur au sein de Ecolosport, c'est donc concilier un des mes principaux centre d'intérêt et mon engagement pour notre planète et notre avenir.

    Dans la même rubriqueBonnes pratiques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *