Wembley Euro 2020 Ecologie Football Ecolosport

Wembley a accueilli ce dimanche après-midi sa première rencontre de l’Euro 2020, entre l’Angleterre et la Croatie (1-0). La mythique enceinte anglaise est l’une des plus anciennes à accueillir des rencontres de la compétition européenne cette année. L’une des plus anciennes, certes, mais avec une promesse d’avenir : offrir au monde un lieu d’inspiration de premier plan, et plus particulièrement sur les thématiques environnementales.

Sorti de terre en 2005, à l’occasion de la préparation des Jeux Olympiques de Londres de 2012, Wembley est devenu, au fil des années, le lieu incontournable de l’événementiel sportif et culturel britannique. D’une capacité de 90 000 places assises, « La Maison du Football » accueille chaque saison les demi-finales et la finale de la Coupe d’Angleterre, ainsi que les finales des barrages d’accession et les rencontres de la sélection anglaise. De nombreux artistes internationaux s’y sont produits, à l’instar de Muse, Ed Sheeran, Beyoncé ou encore Madonna, attirant plusieurs dizaines de milliers de personnes à leurs concerts.

Conçu dans l’optique de respecter le cahier des charges du Comité International Olympique (CIO), le stade intègre des notions de protection de l’environnement, conformément à la volonté du Comité d’Organisation londonien, qui désirait faire de Londres 2012 les JO du développement durable après une édition 2008 parmi les plus polluantes à Pékin.

Près de 20 ans après sa construction, les considérations écologiques ont évoluées et de nouvelles technologies plus efficientes en matière d’architecture ont vu le jour. Malgré cela, Wembley prône l’amélioration continue pour diminuer au maximum son impact environnemental. Ainsi, en 2019, le stade a obtenu la certification ISO 20121, la plus haute distinction internationale récompensant la gestion durable d’un événement.

Wembley Euro 2020 Ecologie Football Ecolosport

© Jason Hawkes

Propriété de la Fédération Anglaise de football (FA), Wembley suit depuis 2018 une stratégie de développement durable, pilotée par Sarah Smith : « Notre équipe travaille constamment sur l’amélioration de la performance environnementale du stade, en particulier sur les principales activités polluantes d’un événement comme la gestion de l’eau, des déchets, du plastique, des transports ou de l’énergie » a-t-elle déclaré à Euractiv. Le plan s’articule autour de 7 champs d’actions écologiques et sociaux principaux.

Gestion des énergies et gestion de l’eau

Depuis 2019, Wembley est alimenté par des énergies entièrement renouvelables. Les éclairages de l’ensemble du stade sont progressivement remplacés par des éclairages LED, qui ont permis une diminution de 40% de l’utilisation d’électricité en 2019. Une veille perpétuelle est portée sur les nouvelles technologies permettant de réduire la consommation de tout type d’énergies dans le stade.

L’ensemble des points d’eau ont été équipés de robinets bas débit afin de réduire le gaspillage d’une ressource sous tension Outre-Manche.

Nourriture

Les équipes de Wembley travaillent main dans la main avec Delaware North, leur prestataire alimentaire, pour améliorer leurs menus tout en respectant la planète. De nouveaux menus végétariens et vegans sont désormais disponibles à la consommation dans les points de restauration. Delaware North est très engagé sur les questions environnementales. L’entreprise est signataire de la charte Sustainable Fish Cities, qui promeut la pêche responsable, et prépare tous ses plats à base de produits issus de l’agriculture locale ou titulaires de labels de qualité. Les repas non-consommés sont offerts à des associations alimentaires.

Gestion des déchets

Une fois encore, l’enceinte peut compter sur l’implication de ses parties prenantes pour réduire son empreinte environnementale. Son partenariat avec l’entreprise Veolia a permis de ne plus jeter aucun déchet à la décharge depuis 2010. Les équipes du stade ont reçu une formation de la part de l’entreprise sur le tri des déchets et le recyclage, afin d’assurer une performance sur le long terme.

Dans la logique de supprimer progressivement tous les plastiques à usage unique, les pailles ont été définitivement abandonnées. En compensation, 16 fontaines à eau ont été installées dans le stade. Les verres jetables en plastique ont été remplacées par des gobelets réutilisables et une réflexion est menée sur les packaging responsables. Veolia a offert à chaque employé une bouteille d’eau ainsi qu’une tasse à café, toutes deux réutilisables.

Transports responsables

Les équipes collaborent activement avec les entreprises de transports afin de rendre le stade accessible au plus grand nombre avec des moyens de locomotion moins polluants. Wembley est extrêmement bien desservi par les transports en commun. Un parc à vélo sécurisé a été installé, pour inciter les londoniens à se rendre à un événement en vélo.

En partenariat avec Quintain, une entreprise immobilière, des stations de recharge électrique ont été disposées à proximité des lieux de stationnement.

Événements professionnels

En 2019, Wembley a accueilli l’ensemble de ses partenaires pour une journée du développement durable. Des ateliers de discussions sur les problématiques écologiques à résoudre ont été organisés, dans le but de favoriser l’intégration des partenaires à la stratégie environnementale du stade.

Soutien aux communautés

Chaque année, entre 20 000 et 30 000 billets pour des événements sont offerts gracieusement aux communautés locales.

En collaboration avec Delaware North, une journée de bénévolat est organisée pour les jeunes souhaitant acquérir de l’expérience dans le domaine de la restauration, et être mieux armés sur le marché de l’emploi. 20 jeunes passés par cette initiative ont été embauchés dans les équipes de Wembley.

Bien-être & formation des salariés

Les salariés ont participé à une formation sur le bien-être, et des examens de santé ont été pris en charge pour 70 employés.

L’accès aux formations et à la montée en compétence de ses équipes est une volonté forte de la FA. Concernant le développement durable, chaque nouvel employé suit une formation liée à cette thématique. Les équipes événementiel et achats ont suivi une formation spécifique sur le développement durable liée à leurs missions quotidiennes.

Wembley Euro 2020 Ecologie Football Ecolosport

© Mitch Rosen

Quelles perspectives pour l’Euro 2021 et l’avenir ?

Comme tous les stades accueillant la compétition, des jauges de limitation de la capacité des stades seront appliquées : « Avec la pandémie de Covid-19, nous allons devoir diminuer la jauge du stade pour l’accueil du public. Automatiquement, comme moins de personnes vont se déplacer ou consommer dans le stade, notre impact environnemental va être bien plus faible qu’à guichets fermés » souligne la responsable de la stratégie soutenable de l’enceinte. « Mais ce n’est pas parce que nos résultats seront meilleurs que cela signifie que nous allons nous satisfaire et stopper notre démarche. »

Pour conserver la norme ISO 20121, Wembley devra poursuivre son processus d’amélioration. D’autres activations sont en cours de réflexion pour rendre le stade toujours plus vert. L’implication des fans et des spectateurs dans la stratégie fait partie du prochain levier de performance à activer.

« Sur des événements internationaux de l’ampleur de l’Euro de football, nous ne sommes pas capables d’effacer toutes les dépenses énergétiques en un claquement de doigt. Mais le plus grand impact pour l’environnement, ce n’est pas tant la performance énergétique du stade en elle-même. Les rencontres sont regardées par des millions de personnes à travers l’Europe. Notre stratégie écologique peut contribuer à inciter ces personnes à changer leurs propres habitudes. Leurs efforts conjugués à nos efforts renforceraient considérablement la lutte contre le réchauffement climatique » note Sarah Smith.

L’implication grandissante des clubs de Premier League sur les questions environnementales conjuguée aux engagements de l’enceinte sportive de référence au Royaume-Uni devrait représenter une fantastique opportunité de positionner le football anglais comme l’un des modèles de développement durable à suivre au niveau européen, tout en espérant convaincre les autres secteurs d’activités du pays de s’en inspirer. En attendant d’influencer le reste du monde.

Réagissez !

Bravo !
1
J'adore !
1
Wow !
0
Mouais...
0
Antonin Delmas
Engagé auprès des clubs de football depuis plusieurs années, principalement autour des thématiques de communication, le sujet de la RSE est devenu central à la suite de la réalisation de mon mémoire de recherche de Master 2 sur ce thème. Devenu rédacteur pour Écolosport, j'espère vous informer au mieux des actualités RSE et écologiques du monde du sport pour que nous agissions ensemble en faveur de la planète.

Dans la même rubriqueActualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *