Decathlon Too Good To Go Gaspillage Ecolosport

Decathlon, enseigne française leader de la distribution sportive, s’est associée à l’application Too Good To Go en mars dernier afin de proposer des paniers de produits nutritionnels à date courte risquant de se perdre. Premier bilan sur ce partenariat.

Decathlon et Too Good To Go main dans la main contre le gaspillage alimentaire ! Ce sont les magasins de Olonne-sur-Mer (85) et de l’Isle-Adam (95) qui ont été à l’origine de cette initiative en constatant l’ampleur du gaspillage alimentaire, amplifié par la crise sanitaire et la fermeture des points de vente de l’enseigne. L’idée germe alors de s’associer à l’application phare de la lutte contre le gaspillage alimentaire, Too Good To Go, afin de proposer les produits nutritionnels invendus à date de durabilité minimale (DDM) courte, pour un prix doux et un contenu surprise. Un constat mis en avant par Sarah Chouraqui, directrice générale de Too Good To Go : « On y pense peu, mais les produits nutritionnels, avec leur date peuvent également être source de gaspillage alimentaire ! »

En effet, outre le gaspillage lors de la consommation qui s’élève à 33% des pertes alimentaires totales en France, 14% de ces pertes ont lieu lors de la phase de distribution, selon une étude ADEME.

Le projet a d’abord émergé localement avant d’être repris à l’échelle nationale par l’enseigne, en mars 2021, comme l’explique Antoine Levêque, ingénieur produit Nutrition chez Decathlon : « La mise en place du projet Too Good To Go est un très bel exemple du travail collaboratif qui se réalise chez Decathlon. Le besoin est apparu dans nos magasins et nous avons su mettre en place toutes les actions nécessaires pour proposer une solution simple, rapide et efficace. »

Decathlon Too Good To Go Gaspillage Ecolosport

Concrètement, 3 types de paniers différents sont proposés. Le panier “snacking” sera notamment composé de barres de céréales et de barres enrobées, le panier “endurance” sera constitué de gels et de boissons isotoniques, et le panier “protéines” avec de la protéine en poudre, des BCAA, etc. On choisit donc une catégorie de panier en fonction de ses envies ou de son profil sportif. Mais comme tout panier Too Good To Go, le contenu exact peut varier selon les inventaires en magasin.

Six mois après après le lancement, le bilan est positif. 114 magasins sur 328 ont rejoint l’initiative, ce qui a permis d’écouler 2.300 paniers. Le projet s’étend au-delà des frontières puisque il est aussi actif en Espagne, au Portugal, en Pologne, aux Pays-Bas, en Italie et au Royaume-Uni, où 28.000 paniers ont été sauvés.

Mathilde Levy
Convaincue que les valeurs d'éthique, de durabilité et d'éco-responsabilité doivent être la norme et non pas l'exception, j'oeuvre à amplifier ces initiatives sportives pour que le sport soit le reflet de nos sociétés futures.

    Dans la même rubriqueBonnes pratiques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *