Développement durable le sport s’engage Ecolosport CNOSF

La nouvelle version du label « Développement durable, le sport s’engage » du CNOSF s’accorde parfaitement avec le label “Terre de Jeux 2024”. 3 événements ont récemment été labellisés !

Lancé en 2009 suite à l’adoption par le Mouvement Olympique et Sportif français de l’Agenda 21 du sport français et de la Charte du sport français pour le développement durable, le label « Développement durable, le sport s’engage » a pour objectif d’encourager et accompagner tous les organisateurs de manifestations sportives à structurer et renforcer, de façon continue, leur responsabilité sociétale et leur démarche éco-responsable.

Depuis son lancement, ce sont près de 500 événements de toute taille (locaux, régionaux, nationaux et internationaux) qui ont été labellisés par le CNOSF et ses comités territoriaux. Ces évènements ont déjà permis de sensibiliser près de 4 millions de personnes aux valeurs du sport et du développement durable (700 000 compétiteurs, 315 000 spectateurs et 92 000 bénévoles).

En quoi consiste le label “Développement durable, le sport s’engage” du CNOSF ?

Le CNOSF a souhaité affiner son label par l’établissement de 34 critères répartis dans 6 axes d’actions, rédigées et validées par le Mouvement sportif en 2018 dans le cadre de la plateforme RSO du CNOSF. Il s’agit de la gouvernance durable, l’épanouissement social et professionnel des parties prenantes, le respect et l’implication des participants et des spectateurs, la protection de l’environnement, le respect des règles et des valeurs éthiques ainsi que l’ancrage territorial et l’héritage.

Il est à préciser que chacun des 34 critères correspond à un ou plusieurs des 17 objectifs de développement durable (ODD) fixés par l’ONU dans son Agenda 2030. Le label est donc un moyen simple organisateur d’évènements d’identifier sa contribution aux objectifs mondiaux tout en donnant une plus grande visibilité à sa démarche.

17 ODD Objectifs Développement Durable Agenda 2030

En effet, la nouvelle version du label “Développement durable, le sport s’engage” apparait comme un outil complémentaire aux labels fédéraux, au Label « Terre de Jeux 2024 » et à la Charte des 15 engagements éco-responsablesde WWF et du Ministère chargé des sports.

Qui peut viser ce label et pourquoi?

Le label permet à n’importe quelle fédération, organe régional ou départemental, club membre du CNOSF ou encore CROS, CDOS ou CTOS, non seulement d’approfondir sa responsabilité sociétale et environnementale, mais aussi de gagner en visibilité et crédibilité vis-à-vis du grand public ainsi que des partenaires publics et privés.

Sera attribué au projet de l’organisation, en prenant en compte l’adéquation du projet et des résultats obtenus au regard des 6 axes d’actions et des 34 critères du Label ainsi que la taille de l’événement sportif et les ressources mobilisées, un score, qui déterminera le niveau de labellisation : or, argent ou bronze. Une façon d’évaluer l’état d’avancement de l’organisateur dans sa démarche éco-responsable et sa responsabilité sociétale. Il est important de préciser que l’obtention du Label ne constitue pas un aboutissement, mais marque plutôt la volonté de l’organisateur d’un événement sportif de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue éco-responsable de qualité.

Les récents évènements sportifs éco-responsables labellisés

Au niveau local. En organisant “un village durable”, permettant aux producteurs locaux d’exposer leurs produits, ainsi qu’en proposant les parcours à des personnes à déficience intellectuelle et enfin en soutenant l’association locale “Club des Roses” dans le cadre de l’octobre Rose, le Craon Natur’Halles trail 2021 (Mayenne) organisé ce 24 octobre 2021, mérite largement sa labellisation. D’ailleurs, l’évènement, pour sa 10e édition, a attiré 375 coureurs et a permis de récolter 220 euros au profit du “Club des Roses”. Cet argent servira à financer des ateliers, destinés aux malades du cancer et animés par la Ligue contre le cancer en Mayenne.

Au niveau national. Le Green Squash Tour, circuit de 4 tournois de squash du circuit professionnel, se déroulant les uns après les autres sur le mois de novembre 2021 permet aux joueurs de se déplacer en France et participer à plusieurs tournois en limitant leur empreinte carbone. Chaque tournoi met ensuite en place des actions pour s’inscrire dans une logique de développement durable.

Enfin, les Yonex Internationaux de France de Badminton (Paris), faisant partie des 8 plus grands tournois au monde de badminton, est signataires de la Charte des 15 engagements éco-responsables des événements sportifs du Ministère des sports. La Fédération Française de Badminton a l’ambition de créer une synergie et un héritage autour de l’évènement.

Charlotte Frueh-Richardot
Naturellement passionnée par le sport en tant que sportive de haut niveau, je suis convaincue qu'il est un outil de développement majeur de nos sociétés. Il est désormais nécessaire de rendre sa pratique soutenable et durable afin de pérenniser ce rôle.

Dans la même rubriqueA la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *