Zafi vélo bois sport écologie Ecolosport

C’est une jolie histoire belge qui ne fait que commencer. Zafi est un vélo dont le cadre est intégralement réalisé en bois. Le pari pouvait sembler fou mais devient peu à peu réalité, les premiers vélos devraient bientôt voir le jour.

Ce sont 3 amis : Simon, Johan et Loïc. Le premier est le bioingénieur de formation à l’origine du projet, qui pratique le vélo très régulièrement. Le second adore travailler le bois et est aussi fan de cyclisme. Le dernier est un ingénieur industriel jamais rassasié de défis techniques et… il est également fan de vélo. Il faut dire que pour concevoir une telle prouesse technique, mieux vaut être un passionné. Ces trois-là le sont, et c’est ce qui leur a permis de confectionner un cadre de vélo entièrement en bois. Zafi est né.

Il faut dire que le bois a plusieurs avantages intéressants. Tout d’abord, il dispose de propriétés anti-vibratoires grâce à ses micro-suspensions naturelles. Ensuite, ses propriétés physiques lui permettent d’apporter la légèreté que tout cycliste recherche dans sa monture. Enfin, le bois permet d’apporter au vélo une esthétique qui manque cruellement dans beaucoup de modèles produits industriellement. Car c’est de frêne ou de noyer que ces cadres seront faits, deux essences appréciées notamment pour leur solidité mais aussi leur jolie teinte naturelle. Et d’où vient ce bois ? Très précisément de la forêt de Soignes, située non loin de Bruxelles. Plus local, on ne peut pas ! Alors que cette forêt a été reconnue comme patrimoine mondial de l’UNESCO en 2017, le plupart de son bois est exporté en Asie, avec les conséquences que l’on connaît sur l’environnement. Opposée à cela, l’équipe de Zafi a souhaité travailler avec la Sonian Wood Coop, qui relocalise la transformation du bois et s’assure que toutes les étapes de transformation soient aussi durables, locales et équitables que possible.

Les cadres sont réalisés à base d’essence de frêne ou de noyer.

Zafi, un nom à haute symbolique

Le nom Zafi fait référence à un peuple de Madagascar, les Zafimaniry. Ce peuple s’est installé au 18ème siècle dans les montagnes boisées de l’île pour fuir la déforestation. Les Zafimaniry sont notamment reconnus pour leur travail du bois. Leur artisanat et savoir-faire est d’ailleurs reconnu à l’Unesco au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Mais leur mode de vie est aujourd’hui menacé par la déforestation causée par l’intensification de l’agriculture et le changement d’occupation des sols. C’est pour cette raison que l’équipe a décidé de contribuer à la reforestation, en finançant la plantation de 25 arbres (soit 100 m2 environ) pour chaque lot de 10 vélos vendus. Cette opération se fait avec l’ONG Graines de Vie.

Après une campagne de crowdfunding réussie, les premiers vélos devraient bientôt être accessibles sur le site internet de la marque. Si vous êtes intéressés par ce vélo, il vous sera possible de le personnaliser en choisissant l’essence, les composants via différents packages proposés, puis la finition. Il faudra compter minimum 4.500 € pour le premier package, le moins cher des trois proposés à ce jour sur le site. Si ce vélo n’est évidemment pas pour toutes les bourses, il est important de noter que ce gravel pourra vous emmener sur les routes tout autant qu’en voyage ou sur les terrains plus sport. Une polyvalence qui saura ravi les fans de cyclisme à n’en pas douter.

Virgile Demolliens
Passionné par la course à pied et le trail, intéressé par le sport en général, la cause environnementale est une de mes préoccupations majeures. M'engager comme rédacteur au sein de Ecolosport, c'est donc concilier un des mes principaux centre d'intérêt et mon engagement pour notre planète et notre avenir.

    Dans la même rubriqueA la une

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *