Montpellier Handball MHB Julien Deljarry Philippe Rivière RSE Ecolosport

Le Montpellier Handball se positionne comme un club engagé sur son territoire, tant sur le volet social qu’environnemental. Entretien avec Julien Deljarry, président du MHB, et Philippe Rivière, fraichement élu président du Fonds de Dotation du club.

Fin mars 2021, Ecolosport s’était entretenu avec Christophe Puech, DGA et chef de projet RSE du Montpellier Handball concernant la mise en place d’une politique RSE du club. Depuis, le club a bien obtenu le label Toumaï en juin 2021 et multiplie les actions sociétales et environnementales, se positionnant ainsi comme un club engagé sur son territoire, au-delà du terrain purement sportif. Entretien.

Lors du lancement du programme Zone Verte de la LNH et de l’AJPH la saison dernière, à laquelle le MHB a adhéré, vous disiez Julien que le club irait plus loin. C’est chose faite, étant donné toutes les actions mises en place en terme RSE depuis quelques mois déjà. Racontez-nous…

Julien Deljarry : Effectivement, lors du lancement de Zone Verte de la LNH, nous étions déjà en construction de notre charte RSE. Je salue l’initiative de la Ligue qui impulse une réelle dynamique à ce sujet. De notre côté, nous avons tout mis en œuvre pour mettre sur papier l’impact que nous souhaitions avoir au Montpellier Handball. Avec la participation de chacun des acteurs du club, jusqu’aux joueurs et staff ainsi que les bénévoles et tous les salariés du club, nous avons réalisé une charte RSE qui reflète notre engagement et nos ambitions. Quand je dis que nous allons plus loin que le programme Zone Verte, je dis que nos actions ne s’arrêtent pas uniquement aux actions environnementales.

Nous avons de nombreuses actions économiques, à fort impact social et d’inclusion. C’est un objectif d’une cinquantaine d’actions lancées par le club pour cette saison. De nombreux acteurs et parties prenantes du club nous suivent dans cette démarche notamment Aésio Mutuelle, qui a confectionné une plateforme d’aide à l’emploi à l’effigie du club soutenue par la CCI de Montpellier et Montpellier Business School. C’est aussi Veolia, qui nous fournit les gourdes pour les joueurs professionnels afin de réduire considérablement la consommation de plastique au FDI Stadium. C’est également de nombreuses actions menées avec notre Métropole qui sont mises en place. Par exemple : sensibiliser le grand public au tri sélectif lors des matchs à domicile, intervenir dans les écoles et bien d’autres choses encore…

L’objectif pour nous est de montrer l’exemple et d’impulser une dynamique économique, sociale et environnementale positive. Je me réjouis de l’arrivée de Philippe Rivière à la tête du Fonds de dotation qui va reprendre en main ce projet global de RSE et le développer avec de nombreuses actions menées tout au long de l’année.

Montpellier Handball MHB Julien Deljarry Philippe Rivière RSE Ecolosport
Julien Deljarry (à gauche) et Christophe Puech (à droite) entourent Mme Serrano, Conseillère de Montpellier Méditerranée Métropole et Déléguée à la Sensibilisation, réduction des déchets.
La vision de la RSE est transverse et implique un engagement de toutes les parties prenantes du club : salariés, bénévoles, partenaires publics et privés, actionnaires du club… Est-ce difficile de fédérer tous ces acteurs autour de cette responsabilité sociétale ? Quels en sont les enjeux ?

Julien Deljarry : Cette question est importante car elle permet de mettre en avant l’importance de ce sujet dans la société d’aujourd’hui. En effet, j’ai été surpris de voir à quel point tout le monde s’est senti concerné lorsque nous avons lancé la construction de notre charte RSE. Je n’imaginais pas l’impact positif et l’enthousiasme des salariés, des partenaires et notamment des actionnaires du club, mais aussi celui des joueurs et du staff, à ce niveau.

Bien évidemment, comme dans tout projet, il faut un chef d’orchestre afin de maintenir la dynamique – ce que Christophe Puech, directeur général adjoint du club, réalise avec beaucoup d’implication et de succès. Les enjeux pour nous sont très importants. Notre objectif principal est d’être en lien avec notre environnement. Que ce soit la politique menée par les collectivités locales, ou bien l’impact que nous voulons avoir avec tous nos supporters sur tout ce qui nous entoure, il est très important pour nous d’en être un acteur majeur.

Notre mission est de montrer l’exemple. Nous bénéficions d’une belle notoriété, c’est un fait. La question est : « Qu’est-ce qu’on en fait ? » Nous avons décidé d’utiliser la notoriété du Montpellier Handball pour faire évoluer les comportements, lutter contre toutes les formes de discriminations, promouvoir les bonnes pratiques et créer une réelle dynamique dans la protection environnementale.

Philippe, vous avez un parcours riche,* êtes également actionnaire du MHB et vous avez été élu début janvier, président du Fonds de dotation du MHB. Vous êtes à ce titre le 3ème président à en prendre la tête. Quels sont les arguments qui vont ont convaincu de rejoindre cette belle aventure solidaire ?

Philippe Rivière : Durant ma vie d’entrepreneur, j’ai toujours eu à cœur d’aider celles et ceux qui ont eu moins de chance que moi dans leur vie. J’ai un peu plus de temps à y consacrer aujourd’hui et c’est tout naturellement que j’ai voulu m’inscrire dans une action sociétale forte en prenant la présidence du Fonds de dotation du MHB, un club aux valeurs qui me sont chères et qui me correspondent : esprit d’équipe, engagement, solidarité…

Montpellier Handball MHB Julien Deljarry Philippe Rivière RSE Ecolosport
© MHB
On observe une réelle volonté du MHB de fédérer autour de cette notion de RSE, et l’existence du fonds de dotation s’inscrit pleinement dans cette démarche. Quelle est votre vision pour le fonds de dotation et quelles sont les actions que vous voudriez impulser et mettre en place durant votre mandat ?

Philippe Rivière : Outre l’objet du Fonds de dotation qui est de promouvoir des projets à caractère social, humanitaire, environnemental et sportif, l’idée est de réaliser des actions identifiées en lien avec la charte RSE du Montpellier Handball ! À titre plus personnel, 4 axes me tiennent à cœur : aider à lutter contre les maladies graves, accompagner les jeunes en difficulté ou en situation de handicap, diminuer notre empreinte carbone et enfin favoriser la pratique sportive et promouvoir le handball pour tous.

Julien, Philippe, peut-on souhaiter au MHB et à son fonds de dotation qu’ils deviennent les Champions de France en terme de RSE ? Encore un titre à aller décrocher, un beau défi, non ?

Julien Deljarry : Tout à fait ! Encore une fois, cette charte RSE est un bel outil pour le Fonds de dotation et le club en général, pour montrer l’exemple. De nombreux clubs dans tous les sports réalisent de belles initiatives, très souvent environnementales. Je souhaite vraiment que notre implication puisse donner des idées et des envies à de nombreux autres clubs. Nous avons déjà quelques appels, de clubs de basket notamment. L’enjeu sur ce sujet n’est pas de décrocher un titre mais d’être moteur d’une belle dynamique écologique et sociétale.

Philippe Rivière : Effectivement, c’est un défi qui nous motive et nous allons œuvrer ensemble pour que les actions RSE soient une réalité tangible à tous les niveaux.


* Philippe Rivière a créé le premier éditeur européen de logiciels pour les notaires, avocats et juristes d’entreprises et il a été lauréat 2019 du prix du meilleur Entrepreneur* de l’année en Occitanie, entre autres…

Entrepreneure #RSE #MECENAT #PHILANTHROPIE #ESS #ENGAGEMENT #SOLIDAIRE Vice-présidente et rédactrice bénévole d’Ecolosport 💚

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport