Cabanes Grenoble bivouac Ecolosport

La ville de Grenoble propose des animations et nuits de bivouac dans des cabanes en altitude afin de sensibiliser la population à la préservation de l’environnement et l’écosystème montagnard.

La montagne est un espace où le sport est omniprésent : VTT, randonnée, escalade, trail, parapente, sans oublier les sports d’hiver. Pour certains sportifs, ces sorties se déroulent sur plusieurs jours, il est alors nécessaire de passer la nuit à la belle étoile, d’installer son campement le soir et partir au lever du soleil. Cependant, pour les néophytes, la montagne de nuit peut faire peur, avec ses animaux, plantes, bruits et dangers. La montagne peut aussi être incroyable pour ces mêmes éléments, ses lumières et panoramas. C’est pour donner une image positive et préserver ces massifs que, depuis début mai, la ville de Grenoble met à disposition des cabanes et un espace réservé aux tentes en offrant aux non-initiés une première expérience de bivouac sur les premières hauteurs du massif préalpin de la Chartreuse.

C’est derrière le fort de la Bastille, posé à 476m d’altitude et qui surplombe la ville, que la Capitale Verte Européenne a choisi d’installer les logements éphémères, conçus localement par les étudiants de l’école d’architecture de Grenoble. Pour y accéder : une randonnée d’environ une heure avec 300m de dénivelé en remontant par les chemins tracés sous le fort, ou pour les plus téméraires par les 1244 marches en pierres. Depuis ce Belvédère, les chemins et le GR9 continuent jusqu’au Mont Rachais, qui culmine à plus de 1000m.

« On ne protège que ce que l’on aime et ce que l’on connaît bien. Donc si on veut que la montagne, cet environnement magnifique mais aussi fragile, puisse durer dans le temps, il est important que tous les gens la connaissent pour l’apprécier et la protéger » affirmait Pierre-Loïc Chambon, directeur de la Mission Montagne de la Ville de Grenoble.

Cabane Grenoble bivouac Ecolosport

Des animations pour sensibiliser

Afin de sensibiliser à la préservation de la nature, les campeurs devront repartir avec leurs déchets puisqu’aucune poubelle ne sera installée, l’éclaire se fera à la frontale ou à la lampe torche pour limiter la pollution lumineuse et des toilettes sèches ont été installées. Une fontaine présente sur les lieux depuis plusieurs années sera le seul point d’eau.

Les gardiens des cabanes partagent leurs connaissances avec les curieux et une douzaine d’animations portant sur la nature en ville, la découverte de la faune locale, des rapaces nocturnes, du ciel étoilé seront programmées en plus des activités sportives comme les rando-bivouacs pour les enfants.

Pour rappel, les règles du bivouac sont simples : s’installer le soir et partir le matin, ne rien dégrader, ne rien laisser derrière soi pour ne laisser aucune trace de notre passage dans la nature sauvage.

Florent Montoya
Ayant toujours apprécié l'automobile, j'ai toujours travaillé dans le secteur de la mobilité et du transport. Féru de sports mécaniques et de vélo, et fervent défenseur de l'environnement, conjuguer les deux ici est une évidence.

    Dans la même rubriqueActualités

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.