Bien ancrés auprès des événements culturels, l’entreprise Cyclope propose un parking à vélos et trottinettes éphémère et surveillé aux abords des stades et lieux d’événements sportifs.

Plus de 3/4 des émissions carbone d’un événement sportif proviennent de la mobilité. Pour pallier à cette problématique, les organisateurs d’événements sportifs tentent d’inciter leurs spectateurs à se rendre sur site de manière plus durable. Les arceaux à vélos et autres solutions de stationnement se développent autour de ces lieux, mais restent la plupart du temps insuffisants. C’est dans ce contexte que s’inscrit Cyclope, une solution de parking à vélos et trottinettes temporaire et sécurisé sur les événements. « Nous avons identifié un double problème. Le premier est qu’il manque des capacités de stationnement. Le second concerne leur sécurité et leur surveillance » détaille Alexandre Bigot, à l’origine de ce service.

Déployé en région parisienne sur les lieux culturels (Philarmonie de Paris, Zénith de Paris, La Cigale, L’Olympia, etc…), la solution est amenée à être dupliquée dans le monde du sport, un peu partout en France, avec une originalité qui fait sens. « On ne souhaitait pas apporter notre matériel par camions ou remorques. Notre démarche a donc été de designer une infrastructure de stationnement qui soit hyper mobile et opérable par une seule personne en cyclologistique. » Un seul kit en vélo-remorque permet ainsi de gérer 50 places de stationnement et les supports de communication et de signalisation qui vont avec. Ces kits sont disposés localement et n’ont pas vocation à traverser la France, dans le même souci d’émettre le moins de CO2 possible. Logistique, accueil, services additionnels (maintenance, réparation, bornes de recharge…), tout est géré par une seule et même personne sur site.

Si des infrastructures pérennes et « en dur » seront toujours préférables, il est aussi utile de rappeler que l’espace public est souvent saturé, surtout aux abords d’enceintes sportives. La solution temporaire et gardiennée peut ainsi devenir un bon allié aux organisations sportives et aux collectivités locales – aux budgets moindres – qui ont bien identifié les problématiques d’accessibilité et de mobilité sur l’impact écologique d’un événement.

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport