Matthieu Witvoet Lac Annecy Ecologie Eau Sécheresse Ecolosport

Matthieu Witvoet va réaliser ce week-end une nouvelle performance : nager 32km autour du lac d’Annecy, pour sensibiliser sur la sécheresse et l’importance de l’eau.

On n’arrête plus l’éco-athlète Matthieu Witvoet ! Après avoir réussi le Défi Titicaca en compagnie de Théo Curin et Malia Metella, Matthieu s’attaque à la traversée d’un autre lac renommé : le lac d’Annecy. Témoin direct des effets du réchauffement climatique sur ce lieu magnifique, il s’est lancé le défi de nager 32km autour du lac afin de sensibiliser le plus grand nombre sur la sécheresse et l’eau virtuelle. Présentation de ce nouveau challenge, prévu ce week-end.

Au cours de cette période de sécheresse inédite, le lac d’Annecy perd environ 1cm chaque jour ! Terrain de jeu hebdomadaire de Matthieu Witvoet depuis six mois, le lac d’Annecy subit très fortement les effets de la sécheresse estivale. L’éco-athlète est ainsi aux premières loges pour constater les dégâts engendrés par cette situation exceptionnelle, et il ne pouvait donc pas rester sans rien faire. Matthieu a décidé de se lancer un nouveau défi pour sensibiliser la population au phénomène et mettre en avant les solutions citoyennes à activer pour limiter ce phénomène.

Au cours de cette période de sécheresse inédite, le lac d’Annecy perd environ 1cm chaque jour !

Matthieu Witvoet

Ainsi, avec le soutien de l’association Water Family, Matthieu tentera ce samedi 10 septembre de traverser le lac à la nage. 32km l’attendent pour 12 heures d’effort. Afin d’illustrer le défi écologique collectif qui attend les habitants de la région, il sera rejoint par des proches sur certaines sections de sa traversée. “Je fais partie des 200 000 habitants qui dépendent du lac d’Annecy au quotidien. Ce défi est une façon pour moi de transformer la frustration d’être spectateur de cette sécheresse en témoignage et en action.”

En moyenne, l’empreinte eau d’un Français est de 4 000 litres d’eau par jour. C’est essentiellement de l’eau « virtuelle » liée à nos modes de consommation (alimentation, vêtements, objets numériques, transport etc). Les trois-quarts de cette eau sont liés à notre alimentation et surtout à la viande. À titre d’exemple, il faut 15 000 litres d’eau pour produire 1kg de bœuf industriel, soit 1000 fois plus qu’un kilo de pommes de terre. Le premier geste citoyen que nous pouvons faire, c’est de diviser par 2 notre consommation de viande. Nous pouvons ainsi encourager la transition du système agricole vers un système d’agroécologie et d’agroforesterie qui préserve mieux l’humidité. Associer à d’autres gestes, comme limiter les fuites, installer des récupérateurs d’eau de pluie, ou utiliser des mousseurs dans la douche, l’impact peut être réel.

Matthieu Witvoert Crédit Photo : Andy Parent

D’après Charlène Cardoso, hydrologue et responsable du comité scientifique de la Water Family, le bassin annécien cumule un déficit de précipitation de 45% depuis le début de l’année 2022, déficit qui devrait continuer à s’accentuer d’ici l’automne selon les prévisions de Météo France. Si rien n’est fait, des conflits d’usage risquent d’apparaître et des décisions de restriction devront à nouveau être prises. L’opération de samedi est très importante pour sensibiliser et alerter la population sur un sujet primordial pour nous tous : la préservation de la ressource eau.

Si vous voulez en savoir plus ou rendre une petite visite à Matthieu : rendez-vous samedi 10 septembre au Lac d’Annecy. Point de départ 05h du côté de la plage du Doussard pour une arrivée à Annecy environ 12 heures plus tard.

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport