Water Family ecolosport
Présente dans 60% de notre corps et recouvrant 72% de la terre, l’eau est un bien fondamental à la vie, un élément désormais menacé par la crise écologique. Face à cet immense défi, le monde du sport se mobilise pour venir à la rescousse de l’eau !

Série “Le sport à la rescousse de l’eau” (1/4) – Dans cette première partie, nous allons vous présenter la Water Family, une association présente sur toute la France et dont le siège est situé à Biarritz.

À l’origine, la Water Family était un challenge sportif nommé l’Odysée du Flocon à la Vague, dont le but était de sensibiliser à la préservation de l’eau. Désormais, nous pouvons dire que de l’eau a coulé sous les ponts puisque l’association s’est structurée et développe au quotidien des programmes pédagogiques à destination des scolaires, des entreprises mais également des événements dont un bon nombre de manifestations sportives.

L’Odysée du Flocon à la Vague

La belle aventure commence en 2007 lorsque le snowboarder Mathieu Crepel et son papa Bernard, alors parrains du salon « Respire », l’un des tout premiers salons sport-nature éco conçus de France, font la rencontre de Renaud Hermen, co-organisateur de cette manifestation. En 2009, les trois compères ont l’idée de créer un événement sportif au service de la protection de l’environnement : L’Odysée du Flocon à la Vague. Le concept est simple : partir du Pic du Midi pour relier la côte basque en suivant le fil de l’eau.

Tout au long du parcours, des sportifs.ives renommés.ées s’affrontent sur 4 épreuves : ski/snowboard, kayak/rafting, pirogue hawaïenne et surf/stand up paddle. À chaque étape, un village accueillait des centaines d’enfants pour les sensibiliser aux éco-gestes et, lors de leur passage, les participants prenaient part à des défis pédagogiques avec les jeunes. Parmi les champions.onnes présents.tes, nous pouvons citer : Luc Alphand, Justine Dupont, Tony Estanguet, Edgard Grospiron, Bixente Lizarazu, Justine Mauvin ou encore Laetitia Roux.

Lors la 2ème édition en 2010, l’Odyssée s’exporte dans les Alpes (de Chamonix à Annecy) puis ce seront la Corse et la Bretagne qui deviendront, au fil des années, de nouveaux espaces de jeu. Face au succès un peu trop médiatique et souhaitant se concentrer avant tout sur l’aspect pédagogique, les organisateurs décideront en 2016 de revoir la copie en lançant les Odyssées Juniors à destination d’un public scolaire. Aujourd’hui, ce sont une dizaine de rassemblements par an qui ont lieu partout en France.

Afin de rester en accord avec les causes défendues, Renaud, Mathieu et Bernard vont faire appel à un bureau d’étude pour réaliser un bilan carbone et une Analyse de Cycle de Vie de l’eau pour les deux premières éditions des Odyssées du Flocon à la Vague. Il en ressortira que 80% de l’impact de l’événement sur l’environnement est lié aux transports et à la nourriture. Un constat qui va permettre à l’association de développer un outil d’aide à l’organisation d’éco-événements.

© Water Family – Du flocon à la vague

Un outil de diagnostic à destination des événements

En 2014, la Water Family va donc lancer son propre support de diagnostic à destination des événements et notamment des compétitions sportives.

De la finale du championnat de France de football U13 à l’Euskadi 7 en passant par les mondiaux de surf à Biarritz ou encore la fameuse foulée des Festayres (course d’ouverture des fêtes de Bayonne), ce sont plusieurs dizaines de manifestations sportives que l’ONG accompagne dans leur transition écologique. « Grâce à un événement en particulier, nous avons compris qu’il fallait avoir une approche valorisante plutôt que punitive quand on parle d’écologie » nous explique Renaud. « Il s’agit de l’Istery Bask, une course à obstacles dans la lignée des renommées Mud Day. Lorsque les coureurs.reuses ramassaient des déchets, ils avaient droit à un câlin sur le parcours. À contrario, s’ils en généraient, ils devaient faire une série de 10 pompes. Au final, 1 seul participant a été sanctionné, c’est pour dire ! »

L’accompagnement type d’un événement se déroule en 3 phases. Cela commence d’abord par une analyse des différents pôles (transport, nourriture, énergie, déchets…) Ensuite, les organisateurs déterminent des actions à mener pour réduire leur emprunte carbone. Bien entendu, les objectifs fixés sont toujours réalisables. « Pour ce faire, nous nous basons sur notre charte des événements éco-responsables que nous adaptons à l’organisation ». Ce travail se termine par un bilan afin de voir ce qui a fonctionné et les points à améliorer.

« Actuellement, nous sommes en train de développer evenementecoresponsable.org, une plateforme de partage des bonnes pratiques, en partenariat avec l’ADEME, l’agence de l’eau Adour-Garonne ainsi que les départements des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, pour que chacun puisse monter en compétence en terme d’éco-gestes » nous précise Renaud.

©Water Family – Du flocon à la vague

Le sponsoring sportif

En plus d’accompagner des événements, la Water Family supporte également des sportifs.ives à l’instar du navigateur Benjamin Dutreux. Au début de l’aventure, l’association devient partenaire du skipper. Ensemble, ils fondent la team OcéWood Water Family à l’occasion du Tour de France à la Voile, une course nautique qui relie chaque année durant le mois de juillet la Mer du Nord et la Côte d’Azur. En parallèle, la Water Family est aussi présente sur le village étape via un stand de sensibilisation. L’année suivante, les dirigeants de la structure décident de sponsoriser la compétition et renforce les animations d’éducation à l’écologie tout en maintenant leur appui à Benjamin.

Mais l’entente entre les 2 parties est si bonne que le natif de Villeneuve-d’Ascq a récemment proposé le naming de son bateau. C’est ainsi que Imoca Omia – Water Family s’est lancé à l’assaut du mythique Vendée Globe le 8 novembre dernier. « En échange de ce beau cadeau que nous a fait Benjamin, nous proposons des ateliers à destination des scolaires. Par exemple, une dizaine de classes ont pu dernièrement échanger en direct avec lui durant le Vendée Globe. En amont de la course, nous avions aussi lancé la Vél’Odyssée Terre-Océan, une expédition à vélo entre Biarritz et les Sables-d’Olonne. Au fil du parcours, nous sommes allés à la rencontre d’enfants pour les sensibiliser à l’environnement.»

Malgré la situation actuelle et grâce à l’engouement croissant pour la protection de la planète, plusieurs projets enthousiasmants attendent la Water Family pour 2021 tels que de la réalisation d’éco-guides à destination des pratiquants pour les Fédérations Françaises de Surf et de Voile.

Crédit photo : Water Family – Du flocon à la vague / Benjamin Dutreux

Eddy Klemenczak
Spécialisé dans le secteur de l'événementiel, passionné de sport et engagé dans la protection de l'environnement au quotidien, je suis convaincu que le mouvement sportif, de part sa capacité à rassembler et à influencer, se doit d'être un acteur majeur de la transition écologique.

    1 Commentaire

    1. […] : l’eau. Avec sa compagne Eldrine, ils sont coordinateurs de l’antenne Loire-Bretagne de l’association Water Family. Ils forment et éduquent à ce titre plus de 1.000 enfants par an à diverses thématiques autour […]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *