Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Odyssée des Lacs : un challenge sportif inédit pour la préservation des eaux

Odyssée des Lacs Noam Yaron Suisse Ecologie Ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Le sportif suisse, Noam Yaron, a réussi une première mondiale en août dernier en traversant à la nage les cinq plus grands lacs suisses (Lugano, Zürich, Constance, Quatre Cantons et Neuchâtel) en moins de 15 jours. Un beau défi pour une cause environnementale chère au nageur : la préservation des eaux.

Noam Yaron, ancien champion suisse du 3000 m de natation en eau libre s’était fixé comme objectif de terminer cette Odyssée des Lacs en 15 jours, soit à un rythme d’une traversée, deux jours de pause, une traversée, etc… Finalement, l’objectif a été pulvérisé puisqu’il a suffit de 11 jours à Noam pour parvenir au bout des 5 lacs (Lugano, Zürich, Constance, Quatre Cantons et Neuchâtel). Il aura passé 60 heures, 40 minutes et 55 secondes dans l’eau. 

Entre fatigue, hypothermie et conditions météorologiques compliquées, l’Odyssée des Lacs relève d’un vrai exploit sportif, avec en moyenne 10 heures passées dans l’eau pour chaque traversée. Lors de la dernière traversée, celle du lac de Neuchâtel, Noam Yaron s’est par moment retrouvé face à des vagues de presque 2 mètres. Malgré ces conditions, il a battu de plus d’une heure l’ancien record de la traversée de ce lac, en 11h05 (contre 12h09).

Un engagement environnemental fort

Tout débute le 16 juillet 2021 lorsque le nageur suisse de 25 ans traverse le lac Léman sur sa longueur en un temps record : 75 km parcourus en 19h53’7. Lors de ses entrainements dans le lac, le jeune vaudois découvre l’importante pollution de ses eaux. En effet, chaque année, ce sont plus de cinquante tonnes de plastique qui finissent dans ce lac franco-suisse. Consterné et déterminé, Noam décide d’agir et se lance dans L’Odyssée des Lacs, un défi de 188 km à travers cinq lacs suisses, avec pour objectif la sensibilisation et la préservation des eaux.

L’Odyssée des Lacs a eu pour objectifs de faire connaitre la problématique de préservation des eaux afin de sensibiliser les populations, de collecter des fonds de manière ludique pour pérenniser les actions et d’organiser des actions concrètes aux quatre coins de la Suisse. À la ligne d’arrivée de chacun des cinq lacs de l’Odyssée, Noam Yaron a notamment brandit une pancarte en carton avec un message précis pour chaque lac. À l’issue de sa traversée du Lac de Zurich, par exemple, il a transmis des informations sur la pollution du lac due aux mégots. Un mégot pollue jusqu’à mille litres d’eau et rejette différentes substances toxiques.

Preuve de l’engagement sans faille du nageur suisse, il a été accompagné par la société Navigaflex et leur chaloupe solaire. Cette dernière a une consommation d’énergie au kilomètre relative à une lampe électrique de 60 watts. Ainsi, il suffit de 2 francs suisses pour régler le coût énergétique de cette Odyssée avec un impact environnemental réduit.

Tous les bénéfices de l’Odyssée des Lacs sont utilisés pour mettre en avant la préservation des eaux grâce à différents projets, comme le Water Lover Challenge qui doit permettre de collecter dans tout le pays le maximum de mégots de cigarettes, entre le 1er et le 15 octobre 2022. 

© Photo à la une : Timon Bachmann

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.