Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Silibiliz upcycle les bâches et signalétiques des organisateurs d’événements

Silibiliz Ucycling Bâches Panneaux Sport Alan Albert Ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Créé il y a quelques mois seulement, Silibiliz ambitionne de réutiliser les signalétiques des organisateurs d’événements sportifs. Mais pour en faire quoi ?

Organisateurs d’événements, que faites-vous de vos bâches, panneaux et autres signalétiques ? Beaucoup d’entre vous les jettent, purement et simplement, renforçant toujours plus le poids des déchets de l’activité. Un nouvel acteur sur le marché peut vous venir en aide : Silibiliz. « Travaillant dans le sport et déjà sensibilisé aux enjeux environnementaux, j’ai remarqué toutes ces grandes bâches utilisées et je trouvais que c’était un super matériau à réutiliser » explique d’abord Alan Albert, son fondateur.

En parallèle de son métier de préparateur physique dans le handball professionnel (Nantes, Montpellier, Bourg-de-Péage), Alan (43 ans) a développé une réflexion autour du cabas à roulettes, dont il est un utilisateur. « Avec une seule grande poche, tout s’entasse, s’écrase et ce n’est pas très pratique. Le cabas traditionnel ne s’adapte pas non plus aux différents types de déplacements. » Pour dépoussiérer cet objet utilisé principalement par les seniors, il a donc souhaité y apporter une touche esthétique, pratique et écologique. Au-delà de l’idée de compartimenter cet objet, il souhaite upcycler les bâches, panneaux et signalétiques des événements sportifs. Ainsi est né… le Chilibili !

Dernièrement, Alan a par exemple récupéré les panneaux en dibond du Montpellier Hérault Rugby ainsi que des bâches auprès du Montpellier Handball, du HBC Nantes ou des Neptunes de Nantes. S’il ne s’arrête pas qu’aux clubs et organisations sportives, puisque 340 millions de m2 de bâches en PVC sont produites chaque année en Europe, il sait néanmoins combien ce secteur apprécie ces supports de communication et sa tendance à en produire de nouveaux chaque année.

Des bâches upcyclées aussi en goodies

Par ailleurs, son projet – actuellement en financement participatif sur Ulule – ne s’arrête pas qu’au Chilibili. Il souhaite proposer aux clubs qui font don de leurs signalétiques des goodies réalisés à partir de ces bâches. « Ce sont des choses qu’ils peuvent ensuite commercialiser en boutique, à l’image de ce qu’avait fait le Stade Rochelais avec leurs bâches dites Covid«  ajoute Alan Albert. Tote bags, trousses, housses d’ordinateur, porte-clés, les exemples d’upcycling ne manquent pas pour créer des objets, qui plus est résistants.

Made in France, du côté de Montpellier et des Arcs précisément, ces objets sont amenés à évoluer et des accessoires pourraient venir s’ajouter à la collection. D’autres objets du quotidien, modulables, sont aussi à l’étude et dans ce sens, Alan pourrait bientôt récupérer d’autres matériaux comme le bois et certains tissus. L’upcycling a de beaux jours devant lui. Silibiliz aussi, assurément.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Michaël Ferrisi
Michaël Ferrisi

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.