Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

En Occitanie, des trains à 1€ pour les clubs sportifs amateurs

En Occitanie, des trains à 1€ pour les clubs sportifs amateurs Ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

La Région Occitanie vient de lancer une nouvelle offre à destination des clubs sportifs amateurs d’Occitanie : le train à 1€ ! Objectif : limiter les frais et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Des trains à 1€ par personne pour les clubs sportifs amateurs ? La Région Occitanie l’a fait, et c’est une première en France ! Annoncée en début d’année lors de la présentation du budget 2023, l’offre vient d’être déployée et concerne aussi bien les clubs que les sportifs amateurs. Pour un groupe de 30 joueur(se)s et encadrant(e)s, il faudra donc compter une trentaine d’euros seulement pour se déplacer à travers la région. « On a un triple enjeu, a expliqué Kamel Chibli, vice-président de la région Occitanie, à La Dépêche du Midi. Le premier est de donner un bol d’air aux clubs d’Occitanie en limitant leurs coûts de fonctionnement. Le deuxième est la sécurité de parcours pour les enfants. Enfin, cela permet de réduire le bilan carbone et lutter contre le réchauffement climatique. »

Ce dernier point est effectivement majeur, la mobilité représentant plus des trois-quarts de l’impact carbone des événements sportifs, même petits. 17 000 clubs amateurs sont concernés par l’offre Club Sportif. « C’est un outil qu’on met à disposition, poursuit Kamel Chibli, chez nos confrères. Après, chacun gère comme il le souhaite. Si on arrive à intéresser 20 à 30 % des clubs, ce sera déjà bien. On veut répondre à ceux pour qui le transport coûte cher, ainsi qu’à ceux qui ont de longs déplacements. »

Une organisation modifiée pour les clubs

Pour profiter de l’offre, les clubs devront se mobiliser une vingtaine de jours en amont et appeler un numéro spécialement mis en service (09 70 82 32 20), pour justifier des numéros de licence notamment. Rien de rédhibitoire dans l’organisation des clubs, déjà amenés à anticiper des déplacements régionaux (location de mini-bus, organisation de covoiturages…).

> Lire aussi : Le Real Betis continue de voyager en train avec Renfe

Si l’offre est amenée à rencontrer un succès selon le vice-Président de la Région Occitanie, elle va se heurter à quelques difficultés logistiques pour les associations sportives occitanes. La correspondance des horaires avec des événements sportifs parfois tardifs en est une première. Le manque de gares et leur manque de proximité dans certaines villes ou villages en est une deuxième. Enfin, la liaison entre la gare d’arrivée et le lieu de compétition est une troisième problématique organisationnelle. À ce sujet, Kamel Chibli demande aux « clubs d’être intelligents à plusieurs, qu’ils discutent et partagent, afin de s’occuper du déplacement. »

Si la coopération entre clubs est ainsi souhaitée, espérons aussi qu’elle soit de mise entre l’Occitanie et les autres régions françaises et que ce type d’offre soit déployé sur tout le territoire.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Michaël Ferrisi
Michaël Ferrisi

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.