Média positif et engagé pour un sport durable

Série « Game Changers » – Play for the Planet et l’emploi dans le domaine du sport durable

Play for the Planet Robin Parmelin Game Changers Ecologie Ecolosport
© Philipp Trubchenko / Unsplash
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Game Changers est une nouvelle série d’articles consacrée aux startups et entreprises européennes qui veulent repenser le modèle du sport et changer les comportements.

Game Changers, épisode 2. – Proposer des emplois qui allient harmonieusement une passion pour le sport ainsi qu’un sens profond pour les objectifs de développement durable, telle est la mission de la plateforme Play for the Planet. Ecolosport s’est entretenu avec Robin Parmelin, son fondateur.

Né en Suisse, entre Lausanne et Genève, Robin Parmelin grandit dans une famille qui se consacre au vin, avec un père qui produit certains des meilleurs vins biologiques du pays. Grand passionné de sport depuis son plus jeune âge, il poursuit actuellement un master en commerce et communication dans le domaine du sport à Munich. En parallèle, il fonde Play for the Planet avec pour objectif de devenir la plus grande communauté de passionnés de sport et de développement durable.

Ecolosport : Comment vous est venue l’idée de créer Play for the Planet ?

Robin Parmelin : Play for the Planet, c’est l’histoire un peu « cliché » du jeune étudiant qui crée une solution à un problème qu’il a lui-même rencontré, imaginant qu’il ne doit probablement pas être le seul à y être confronté. De par ma volonté à aider le sport à devenir une industrie plus durable et d’utiliser son énorme influence sur la société à bon escient, j’ai désespérément cherché des emplois qui pourraient me permettre de débuter ma carrière. Voyant la difficulté à trouver des emplois sur les différentes plateformes disponibles, je me suis créé un système d’alertes plutôt sophistiqué pour trouver toutes les positions disponibles : alertes LinkedIn, plateformes spécialisées, alertes Google, et j’en passe…

Après plusieurs semaines de recherches, et après en avoir discuté avec mes amis et collègues, beaucoup m’ont dit qu’ils adoreraient avoir une plateforme où ils pourraient trouver tout cela sans avoir à y passer des heures. Ayant déjà par le passé créé plusieurs sites web, j’ai décidé de passer à l’action et de créer la première version de Play for the Planet en avril 2023. Au début, il s’agissait uniquement d’une sorte d’intermédiaire qui rassemblait les différentes offres d’emploi disponibles, redirigeant les utilisateurs vers les différentes pages web. Il n’y avait aucune monétisation et le but était simplement d’aider les gens, et de voir s’il y avait réellement des gens pour qui cela serait utile. Un peu plus de 6 mois plus tard, on peut dire que la portée de mon idée a dépassé toutes mes espérances. Nous avons maintenant plus de 500 membres qui se connectent régulièrement et ce nombre augmente de manière exponentielle depuis quelques semaines.

Notre mission est donc double : d’un côté, aider les acteurs de l’industrie du sport à trouver les meilleurs talents pour améliorer leurs pratiques dans le développement durable, et de l’autre, faciliter la tâche aux nombreuses personnes qui cherchent à faire carrière dans la durabilité du sport. 

Quelles sont les fonctionnalités qui différencient Play for the Planet des autres plateformes d’emploi ?

De par la croissance inattendue de Play for the Planet, nous avons déjà dû créer une version 2.0 de notre site, avec plusieurs nouveautés et nouvelles fonctionnalités. Au lieu de simplement récupérer des offres d’emplois disponibles sur le web, nous donnons maintenant la possibilité aux entreprises de poster directement leurs offres elles-mêmes. De plus, nous avons l’ambition de créer la plus grande communauté de talents dans le domaine de la durabilité du sport. Pour cela, nous voulons constamment améliorer l’expérience de nos utilisateurs sur la plateforme, et c’est pourquoi nous proposons désormais à nos membres de recevoir des offres d’emploi personnalisées s’ils le décident.

Le système est simple : Il suffit de créer un profil détaillé comprenant votre expérience, niveau d’études, vos formations et de télécharger votre CV. Si vous le désirez, nous permettons ensuite aux entreprises intéressées par votre profil de vous contacter pour vous offrir un emploi sans même que vous ayez à postuler sur notre plateforme. Tout cela est uniquement possible grâce à l’extrême spécificité de notre plateforme. Il existe des centaines de sites similaires, mais aucun ne s’attaque à la niche de la durabilité dans le sport (Ecolosport possède aussi une plateforme d’emploi, ndlr), ce qui rend notre base de membres extrêmement engagée et intéressante pour une entreprise qui voudrait trouver un profil bien précis. 

Pouvez-vous nous en dire davantage sur vos projets pour 2024 et au-delà ?

La mission numéro 1 pour 2024 et de continuer à faire grandir notre communauté de membres passionnés par la durabilité du sport. C’est seulement en garantissant un service de qualité à nos membres et en focalisant nos efforts sur eux que Play for the Planet pourra évoluer. La plateforme est toujours 100% gratuite pour tous nos membres, car nous voulons leur apporter le plus de valeur possible, et maximiser sa portée. Il est toutefois possible que nous introduisions différents services premiums, tels que des placements de talents ou encore des revues de CV. Nous allons également offrir de nouveaux services aux entreprises qui désirent une aide plus particulière et individuelle pour leur recherche de personnel, en servant de « chasseurs de têtes », pour celles qui voudraient que nous fassions le processus de recherche et de pré-sélection à leur place. En considérant notre croissance actuelle, nous pourrions atteindre les 1000 membres dans quelques mois, et les 2000 membres d’ici la fin 2024, mais nous ne le ferons pas au détriment d’un service de qualité.

Un projet qui nous tient particulièrement à cœur est d’aider les personnes qui partagent notre passion pour le développement durable du sport à trouver un emploi. Nous parlons souvent de trouver un travail qui nous passionne, afin d’avoir une carrière enrichissante dont nous serons fiers une fois terminée. Malheureusement, il n’est pas toujours facile d’être celui ou celle recruté(e) pour le job qui nous fait rêver. Play for the Planet va prochainement développer un cours de formation en ligne avec un objectif très clair : vous aider à trouver un emploi dans le domaine de la durabilité du sport. Cette formation vous permettra de découvrir et d’approfondir les concepts de l’éco-responsabilité avec l’aide des meilleurs experts du secteur, et d’affiner votre profil pour vous aider à trouver l’emploi de vos rêves. Cette formation offrira 3 avantages : formation, visibilité sur notre plateforme d’emploi et mise en réseau avec des professionnels du secteur.

Que recommanderiez-vous à quelqu’un qui n’a jamais travaillé dans le domaine du développement durable mais qui souhaite avoir un impact positif dans le monde du sport ?

Je pense qu’il ne faut surtout pas avoir peur de ne pas se sentir légitime. Le « syndrome de l’imposteur », qui consiste à douter de sa propre capacité à s’exprimer ou contribuer sur un sujet donné, est malheureusement trop présent. Pourtant, je peux vous assurer que de nombreux clubs et associations sportives sont tellement en retard dans leur stratégie de développement durable que la simple volonté de passer à l’action et changer le statu quo peut être suffisante pour trouver un emploi. Un autre conseil que je donnerais est qu’il faut comprendre que la durabilité est un domaine vaste, et qu’il n’y a pas forcément besoin de devenir « Directeur RSE » ou « Responsable Durabilité » pour aider l’entreprise à transiter vers un modèle plus durable. Que vous soyez dans le marketing, la logistique ou la vente, vous pouvez avoir un impact dans votre département sans que votre titre officiel ne mentionne les termes de durabilité ou RSE. La durabilité devrait être inclue dans le cahier des charges de tous les employés d’une entreprise, car elle l’affecte dans son ensemble et tout le monde doit y être sensible pour qu’elle fasse réellement partie de la stratégie globale.

Quelles sont vos recommandations pour se préparer au mieux à un emploi dans le domaine du développement durable du sport ? 

Pour moi, il est évident que se former sur le sujet est la première chose à faire. De nos jours, vous pouvez trouver des centaines de ressources en ligne, la plupart gratuites, pour développer vos connaissances dans un nouveau domaine, surtout si vous partez de zéro. Même pour un sujet comme la durabilité du sport, qui parait relativement spécifique, j’ai découvert plusieurs pépites, que ce soit à travers des formations en ligne, des vidéos ou même des rapports. Le retard et parfois l’ignorance de certaines entreprises sportives sur le sujet sont tels que si vous débutez à vous former aujourd’hui, vous serez en avance sur 99% de vos collègues. Soyez curieux, suivez des médias spécialisés, des sites web ou encore des newsletters qui vous permettent de rester à jour sur les dernières tendances du secteur et vous deviendrez très rapidement un expert en la matière. Il est ensuite important de rester humble et d’accepter que la thématique est tellement vaste qu’on arrive jamais au bout de nos découvertes, et qu’il est impératif d’apprendre des personnes plus expérimentées que nous, tout en apportant notre touche novatrice. En résumé : formez-vous et lancez-vous sans avoir peur.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.