Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

5 résolutions pour une pratique sportive éco-responsable en 2024

5 résolutions pour une pratique sportive éco-responsable en 2024
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Nouvelle année, nouvelles résolutions ! En cette année spéciale pour le sport français car olympique, c’est le moment ou jamais de transformer définitivement sa pratique sportive et de la rendre plus éco-responsable. Voici nos 5 résolutions !

1 – Des équipements éco-conçus et en juste quantité

Commençons ces résolutions par les équipements sportifs ! Il existe de nombreuses alternatives durables pour acheter vos vêtements et votre matériel sans impacter l’environnement. Acheter des produits d’occasion est une première bonne résolution. Se procurer des équipements éco-conçus, recyclables et/ou fabriqués en France ou en Europe sont autant de possibilités pour réduire la facture carbone liée à votre pratique. De nombreuses marques s’engagent aujourd’hui dans des pratiques de production respectueuses de l’environnement, et utilisent des matériaux durables.

> Exemple : Circle lance sa première chaussure de running 100% naturelle et européenne

La mutualisation des équipements est une solution idéale pour des sports que l’on pratique peu ou en saison seulement, comme le ski, le paddle, la plongée ou le vélo… Prêter ou emprunter son matériel à autrui, ou le louer, permet de ne pas surproduire des équipements souvent très peu utilisés au quotidien !

2 – Des transports bas carbone pour se déplacer

Les moyens de transport écologiques comme le vélo, la marche à pied ou les transports en commun sont bien sûr à favoriser lorsque vous vous déplacez vers le lieu de votre entrainement. Quand le recours à la voiture – électrique de préférence – est nécessaire, pensez à covoiturer pour limiter l’empreinte carbone de chacun(e) et l’impact sur votre porte-monnaie.

> Exemple : PI-POP, le vélo électrique français sans batterie !

Pour un trajet de 10km, la marche à pied ou le vélo n’émet aucun gramme de CO2, quand le tramway ou le métro émet 0,04 kg de CO2, le scooter en émet 0,8 kg, le bus thermique ou la voiture électrique en dégage 1 kg, quand la voiture thermique individuelle diffuse 2,2 kg de CO2 dans l’atmosphère.

3 – Des événements ou des sports éco-responsables

Si votre pratique a un impact plus ou moins important, les événements auxquels vous participez en ont aussi, et beaucoup plus. Dès lors, recherchez des compétitions et des événements sportifs qui mettent en place des pratiques respectueuses de l’environnement. Il en existe de plus en plus, qui agissent dans bien des domaines : mobilités, énergie, déchets, alimentation, etc. Vous pouvez aussi soutenir les initiatives visant à réduire l’empreinte carbone de ces événements.

> Exemple : L’EcoTrail Paris, toujours en avance sur le terrain de l’éco-responsabilité !

Si vous ne pouvez pas choisir votre événement, choisissez votre sport. Chacun(e) d’entre nous peut privilégier la pratique de sports moins polluants pour réduire son impact, ou y ajouter une touche plus éco-responsable. Les adeptes de la course à pied peuvent ainsi se doter d’un sac et d’un gant pour ramasser les déchets qui jonchent leur parcours. Sportif et citoyen !

4 – Un élan de sobriété à prolonger

Le sport a su faire preuve de sobriété, l’hiver dernier, dans sa consommation d’énergie et d’eau. Cet effort est à prolonger en 2024. Pour vos douches, restez sous l’eau le temps d’une chanson – ou 3 minutes – seulement et économisez ainsi cette précieuse ressource. Même conseil pour le nettoyage de votre matériel !

> Exemple : Tiraka, des brosses écologiques pour les sportifs

Enfin, pensez à éteindre les lumières, chez vous mais aussi les lumières des vestiaires lorsque vous les quittez : c’est pas Versailles ici ! Pensez aussi à réduire le chauffage en hiver ou la climatisation en été : dépensez votre énergie sans épuiser celle-ci !

5 – Une alimentation saine et durable

Dernière résolution : votre alimentation ! Pour 2024, vous pouvez adopter un régime alimentaire éco-responsable en privilégiant les produits locaux, végétaux, de saison et issus de l’agriculture biologique. S’il faut être vigilant sur la qualité de son alimentation, soyons-le aussi sur la quantité : évitons tout gaspillage alimentaire, qui nécessite une surproduction et une surconsommation néfaste pour la planète.

> Exemple : Une nutrition sportive responsable grâce à In Nuts We Trust

Cela engendre aussi une quantité de déchets qu’il faut pourtant réduire, puis trier. Pensez au vrac pour éviter le suremballage de certains aliments, ou à la gourde réutilisable pour ne plus utiliser de bouteilles en plastique !

Alors, quelles seront vos résolutions de l’année 2024 pour une pratique sportive plus éco-responsable ?

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.