RugbySérie "Match for Green"

Série « Match for Green » – 4/7 : Le rugby et ses maillots éco-responsables

7 semaines, 7 sports ! Chaque semaine jusqu’à la fin du mois d’août, et en collaboration avec Match For Green, Ecolosport parcourt les bonnes pratiques au sein de 7 sports différents. Cette semaine, zoom sur le rugby et ses maillots éco-responsables, fabriqués grâce au plastique recyclé, qui se multiplient !

La Section Paloise l’a annoncé avec enthousiasme, il y a quelques jours seulement ! Le club de rugby béarnais se dote d’un nouveau maillot de supporters, fabriqué à 100 % à partir de matières plastiques recyclées, avec son équipementier Macron. Chaque tenue replica contiendra l’équivalent de 13 bouteilles en plastique de 0,5 litres recyclées. “Par cette initiative, la Section devient le 1er club du TOP 14 à proposer 100% de ses maillots réplica supporters en matière plastique 100% recyclée, écrit le club sur son site. La Section confirme ainsi la démarche éco-responsable dans laquelle le club est fortement engagé depuis déjà deux saisons.”

Cette opération inédite dans le rugby français est une vraie source d’inspiration pour les organisations sportives dans leur ensemble.

On notera néanmoins l’association de Total à cette opération, qui ternit considérablement la communication du club sur son “Maillot le plus vert”. Total est, il est vrai, à l’origine ou au soutien de nombreuses actions éco-responsables mises en place du côté de la Section Paloise. Mais c’est aussi et surtout l’un des plus gros pollueurs de la planète…

Si le club de Pau est effectivement le premier à proposer un maillot 100% vert à ses supporters, son voisin de l’Aviron Bayonnais avait présenté, en août 2018 à l’occasion d’un match amical contre… Pau, le tout premier maillot éco-responsable du rugby français.

Ces maillots Kappa, uniquement destinés aux joueurs pour leur match face au voisin palois et sur le début de la saison de PRO D2 2018-19, ont ensuite été transmis à l’association et sponsor-maillot Water Family – Du flocon à la vague, qui a pour mission “d’éduquer sur la protection l’eau, de la santé et de la planète.” Les maillots récupérés par l’association basque ont servi à ses opérations de communication et à des ventes aux enchères.

Adidas accélère, notamment en Nouvelle-Zélande

Nous en parlions il y a quelques jours : Adidas souhaite accélérer sa transition écologique en utilisant des bouteilles en plastique recyclés pour remplacer le polyester.

Dans ce cadre, le marque aux 3 bandes a proposé en 2019 aux All Blacks un maillot fabriqué à partir de plastiques marins recyclés. Un lancement combiné à une opération de ramassage des déchets plastiques sur l’île de Motuihe, au large d’Auckland. « Les garçons ont été incroyablement inspirés par leur visite à Motuihe et voulaient changer les choses, racontait Beauden Barrett, l’ouvreur/arrière des All Blacks. Le partenariat entre Adidas et l’ONG Parley est une merveilleuse opportunité de faire partie de quelque chose de spécial et il est bon de savoir que nous jouons un petit rôle en soulignant les dégâts causés par le plastique aux océans. »

Adidas a poursuivi ses efforts lors du Super Rugby 2020. L’équipementier a équipé les 5 franchises néo-zélandaises (Blues, Chiefs, Crusaders, Highlanders et Hurricanes) d’un maillot extérieur fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées, grâce à sa technologie PrimeBlue.


Cet article est issu de la série Match for Green :

Match for Green génère des « matchs » sur son site. Tous les 100 matchs, un arbre est planté !

Réagissez !

Bravo !
2
J'adore !
0
Wow !
0
Mouais...
0
Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

1 Commentaire

  1. […] Adidas continue d’œuvrer sur l’aspect écologique. La firme allemande a réduit l’utilisation du polyester et souhaite définitivement l’abandonner à l’horizon 2024. L’enjeu est de trouver des matériaux de substitution plus écologiques et tout aussi […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %