OutilsSports outdoorTous sports

Avec Chilowé, l’escapade sportive est au coin de la rue

Deux jeunes entrepreneurs se lancent à la conquête des citadins en mal de nature et en demande de renouveau en créant Chilowé, une plateforme qui propose à ses utilisateurs une expérience proche de chez eux, plus courte, peu onéreuse et meilleure pour la planète.

En 2017, Ferdinand Martinet et Thibaut Labey – alias Castor fougueux et Toucan loufoque – se sont rencontrés pour se réinventer. Après des expériences aux quatre coins du monde, ces deux voyageurs invétérés ont rangé leur costume au placard pour se lancer dans l’aventure de leur vie, Chilowé. Loin des spots instagramables d’Amérique Latine pour Ferdinand ou des retours en tuk-tuk du Cambodge pour Thibaut, une idée émerge : des expériences uniques et sportives sans trahir son bilan carbone. Les voilà donc en train de crapahuter quotidiennement plutôt que de prévoir leur prochain trek au Népal. Et si l’aventure était autour de nous ? Les kilomètres ne sont plus l’unique critère pour devenir le futur Mike Horn.

Randonnée à Fontainebleau – © Chilowé

Inspirer, guider et fédérer pour mettre tout le monde dehors !

Confinés ou en couvre-feu, les avions sont au repos et notre cerveau en ébullition. La nuit, on rêve de rechausser les baskets pour trailer au Monténégro, de dormir sur son sac dans l’aéroport de Mumbai et de se tartiner de crème en haut de la muraille de Chine. L’aventure, ça peut être 10 heures d’avion, une autre langue, une culture différente… Mais c’est aussi une traversée du Vercors en ski, du Swim & Run dans le pays Basque ou une randonnée aux portes de Paris.

L’aventure est dans chaque souffle de vent. – Charles Lindbergh

C’est ce qu’on appelle la micro-aventure. Popularisée par Alastair Humphreys, élu “Aventurier de l’année” en 2012 par National Geographic, il s’agit d’offrir une expérience proche de chez soi, plus courte, peu onéreuse et meilleure pour la planète. 

Les deux co-fondateurs de Chilowé deviennent ainsi des micro-aventuriers sans forcément s’en apercevoir. Leur communication est fougueuse et loufoque – à leur image ! Ils insufflent un vent de fraicheur dans le secteur du tourisme sportif qui attire de plus en plus de citadins cherchant un second souffle ! Avec plus de 28,8 millions de pratiquants de sports outdoor en France et plus de la moitié de la population qui se dit en manque de nature, ces aventures inédites sont de plus en plus pertinentes dans le contexte sanitaire et écologique actuel. La plateforme Chilowé propose alors des idées et conseils en pagailles pour explorer notre environnement sous tous ses angles ! Aujourd’hui, la communauté grandit, et ils sont désormais des milliers de micro-aventuriers locaux à partager leurs découvertes et proposer des excursions loin des sites surchargés et des activités hors des sentiers battus.

“Toucan” et “Castor”, fondateurs de Chilowé – © Jérémie Villet

Faire du sport pour se sentir bien et faire du bien à la planète

Une nouvelle manière de consommer émerge activement, notamment dans le secteur de l’alimentaire et du textile. Le tourisme n’y fait pas exception.
Face à l’impact écologique de nos voyages, s’évader sportivement en respectant la planète tout en la redécouvrant est une belle promesse.

« Pour nous, la micro-aventure incarne une sobriété heureuse à la Pierre Rabhi, dans laquelle de plus en plus de gens se reconnaissent. » Après ces 3 années d’expéditions locales, de conseils mais aussi d’écriture de livres, Thibaut et Ferdinand lancent une activité d’agence de voyage. L’idée est de sélectionner des « Captains Chilowé », qui seront les ambassadeurs de leur territoire. Des guides sélectionnés pour la manière dont ils travaillent : nourriture locale, expéditions courtes, pas de moyens de locomotions polluants, etc… Chilowé veut faire de notre routine une aventure, de notre vie une escapade, et de nous des aventuriers de demain, locaux et responsables !

Réagissez !

Bravo !
6
J'adore !
2
Wow !
0
Mouais...
0
Solène Dubot Labajauderie
Sportive et engagée, être rédactrice pour Écolosport c'est pouvoir agir ! Les enjeux climatiques sont une cause globale. Et j'en suis persuadée le sport est un vecteur positif dans la transition écologique que nous vivons. Notre impact est important en tant que sportif, notre pratique se doit de devenir responsable.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 %