Point course dossard puce recyclage Ecolosport

Depuis 2004, Point Course s’associe aux organisateurs de courses et de trails en proposant des solutions de chronométrage et d’inscriptions en ligne pour les compétitions. Nous avons pu interroger son fondateur, Yann Scotte, sensible à l’impact écologique de la pratique de la course à pied, qui a souhaité imaginer une solution pour mettre fin aux dossards jetés à la poubelle et aux puces électroniques à usage unique.

Les exemples illustrant l’impact que peut avoir la course à pied sur l’environnement sont nombreux : les trajets en avion pour se rendre à une course, la fabrication des t-shirts offerts aux participants, la dépense en eau (650 000 bouteilles sont distribuées au Marathon de Paris), les déchets générés par chaque course (à titre d’exemple, plus de 80 tonnes pour le Marathon de New-York), etc… Parmi ces problématiques, il en est une plus confidentielle : les dossards et les puces électroniques. En effet, quel coureur n’a pas jeté son dossard à la poubelle sans se poser la question de l’impact que cela pouvait avoir sur l’environnement ?

Yann Scotte, fondateur de Point Course, a réalisé un double constat : plusieurs dizaines de millions de dossards et de puces sont jetés à la poubelle chaque année en France, et aucune solution n’existe à ce jour pour limiter cela. Un double obstacle est à franchir lorsque l’on veut s’attaquer à ce problème : le volume de dossards à traiter à la fin de chaque course, et la solution technique représentant une alternative fiable à la constitution actuelle des dossards (une bande collée à l’arrière du dossard). Yann Scotte a donc souhaité exploiter les filières de recyclage des dossards et des puces via son offre Act’In Green, dont l’enjeu principal est “de convaincre les organisateurs mais également – et surtout – les coureurs de rentrer dans la démarche”, explique-t-il.

Dans la solution imaginée par Point Course, les puces et les dossards connaissent ainsi deux destins différents. L’idée pour la puce a été de miser sur sa réutilisation. Pour cela, il a été nécessaire de penser une puce qui puisse être détachée facilement du dossard, récupérée puis réutilisée. Dans ces actions, chacun a un rôle à jouer. En effet, selon Yann Scotte, “le coureur doit être impliqué dans la démarche, car s’il faut qu’à la fin d’une course l’organisation se retrouve avec une pile de plusieurs milliers de dossards desquels il faut retirer la puce, ce serait beaucoup trop de travail”. Sa solution est donc que la puce puisse être retirée du dossard par le coureur, puis récoltée par l’organisation.

En ce qui concerne les dossards, la problématique est rendue plus complexe par le matériau utilisé, la fibre de tyvex. Néanmoins des filières de recyclage existent, ce que Yann Scotte a souhaité exploiter. Les dossards sont ainsi envoyés en masse – afin de limiter les coûts – puis “la matière est alors réutilisée et réinjectée dans des produits plastiques” détaille-t-il.

Point course dossard puce recyclage Ecolosport

Une sensibilisation nécessaire des coureurs et des organisateurs

La pérennité de la solution proposée par Point Course repose essentiellement sur une sensibilisation nécessaire des acteurs et une incitation à agir et à prendre quelques minutes pour effectuer une action simple telle que rendre et réutiliser une puce, et récolter des dossards pour qu’ils soient recyclés.

Ce sujet est un symbole représentatif d’une question plus globale qui soulève la responsabilité qu’ont organisateurs et coureurs lors de la tenue d’une compétition. Sur bien d’autre sujets en effet, de plus en plus d’initiatives sont prises par les organisateurs pour inciter chaque coureur à prendre conscience de son impact sur l’environnement lors de sa pratique sportive. En ce qui concerne les déchets par exemple, elles peuvent prendre la forme de sanctions parfois strictes : de plus en plus d’organisateurs de course décident tout simplement d’exclure les coureurs qui jettent leurs déchets au sol pendant une course. Certaines organisations prônent au contraire la sensibilisation par la récompense, en offrant un cadeau au coureur qui fait l’effort de rendre son dossard.

Ce sont des initiatives et innovations comme celle de Point Course qui nous font espérer que tous les acteurs de la course à pied pourront peu à peu rentrer consciemment dans une démarche éco-responsable qui permettra de protéger leur terrain de jeu.

Réagissez !

Bravo !
2
J'adore !
1
Wow !
0
Mouais...
0
Virgile Demolliens
Passionné par la course à pied et le trail, intéressé par le sport en général, la cause environnementale est une de mes préoccupations majeures. M'engager comme rédacteur au sein de Ecolosport, c'est donc concilier un des mes principaux centre d'intérêt et mon engagement pour notre planète et notre avenir.

    Vous aimerez aussi

    Dans la même rubriqueAthlétisme

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *