Tottenham Premier League Sustainability football Ecolosport
Chaque semaine sur Ecolosport, nous vous plongeons dans les coulisses des 5 clubs de football les plus éco-responsables de Premier League afin de découvrir leurs stratégies environnementales.

Série “Premier League & sustainability” (5/5) – À l’occasion du dernier épisode de la série, nous nous intéressons au club le plus éco-responsable de l’élite anglaise en 2020 : Tottenham. Les club des Spurs a été élu le plus écologique de Premier League suite à leurs initiatives environnementales au cours d’une année mouvementée. Le nouveau stade, sorti de terre en 2019, est un élément central de cette stratégie.

Gestion des énergies 

Tottenham a désormais recours à 100% aux énergies certifiées renouvelables. Calculées par l’indice scope 2, les émissions indirectes de CO2, liées aux consommations énergétiques pendant la fabrication de l’énergie, sont neutres en carbone, de même que le gaz, fourni par Brook Green Supply.

Dans le but de perfectionner son utilisation énergétique, un système de gestion des ressources et de pilotage, déployé sur tous les sites gérés par le club, a été développé par l’entreprise Schneider. Des lampes LED, y compris pour les projecteurs du stade, ont été installées, permettant de réduire la consommation d’électricité des structures.

Les nouveaux bâtiments des Spurs ont été pensés pour consommer le moins d’énergies possible, par le biais de réflexions poussées sur l’architecture. L’isolation, la protection solaire et les performances thermiques des infrastructures étaient au cœur du cahier des charges des bureaux d’architectes. L’isolation du stade a été conçue pour être ultra-performante en réduisant les besoins de chauffage ou de refroidissement des différentes zones fréquentées par le public. Résultat, les émissions de CO2 générées par le nouveau stade sont 50% moindres qu’un stade bâtit une dizaine d’années plus tôt, et l’optimisation énergétique de cet outil prévoit une amélioration de 22%.

Heug-Min Son célèbre son but sous l’éclairage du Tottenham Hotspur Stadium. © Getty Image

Les services informatiques et technologiques nécessaires au fonctionnement du stade ont été élaborés en partenariat avec Aruba et Hewlett Packard, deux sociétés informatiques, afin de consommer moins d’énergies en période de faible activité, c’est-à-dire les jours sans match ou concert.

Une série d’autres mesures est en place pour gérer au mieux les ressources, incluant le recours à la domotique par des commandes intelligentes.

Au centre d’entrainement, le club a réalisé des investissements pour développer les énergies renouvelables, avec l’installation de pompes à chaleur et de panneaux solaires sur une zone de 75m2.

En 2018, le club a fait sortir de terre un pavillon juxtaposant les terrains d’entrainement. Baptisé The Lodge, il comprend comprend 40 chambres, un restaurant et une salle de réunion. Ce bâtiment est réservé aux joueurs et au staff de l’équipe professionnelle pour préparer idéalement les rencontres à domicile en mise au vert. Il est certifié BREEAM (méthode d’évaluation du comportement environnemental des bâtiments) au niveau excellent, atteignant une diminution de plus de 36% des émissions de carbone, conformément aux objectifs fixés dans le plan environnemental de la ville de Londres en lien avec les nouvelles constructions majeures.

The Lodge, le pavillon de mise au vert des Spurs, jouxte les terrains d’entrainement. Le bâtiment a un impact environnemental très faible. © Lyons O’Neill

Transports responsables

Le nouveau stade est une destination excellemment bien desservie par les transports en commun. Les services de transports sont dans une démarche d’amélioration continue, des navettes et des autocars permettent de transporter les fans de la région et pas uniquement ceux de la capitale, des trajets piétons sécurisés ont été créés dans la ville avec une signalétique adaptée pour rejoindre le stade… Le site officiel des Spurs propose même les informations de transports en commun en temps réel et les fans peuvent y avoir accès sur les programmes de match en version numérique.

Les responsables de la politique environnementale souhaitent renforcer la prise de conscience écologique de leurs parties prenantes et intensifier la promotion des transports en commun, qui permettra de réduire les impacts de la circulation sur la pollution atmosphérique. Un changement radical du comportement des fans a été constaté ces dernières saisons. Ainsi, en 2003, 60% des fans se rendaient à White Hart Lane avec leur propre véhicule. En 2014, ce chiffre est passé à 42%. À l’avenir, le club du président Daniel Levy souhaite faire baisser davantage l’utilisation des voitures personnelles. La finalité est que 23% des supporters (c’est-à-dire 14 250 personnes) au maximum choisissent ce moyen de locomotion, en comptant sur les transports en commun et le bon emplacement du nouveau stade. Une récente étude, menée par le club avant la crise sanitaire, a montré que l’objectif est proche d’être atteint.

« Je suis enchanté que nous ayons apporté nos valeurs écologiques dans notre nouveau stade, pour à la fois jouer notre rôle et sensibiliser nos visiteurs à jouer le leur » se réjouit Daniel Levy, président du club.

Tottenham Premier League Sustainability football Ecolosport

Le président Daniel Levy se félicite d’être à la tête du club de Premier League le plus éco-responsable et souhaite que cet engagement perdure sur le long terme. © The Telegraph

Le vélo semble être le levier le plus prometteur à activer pour les dirigeants. Avec la pandémie, ils sont conscients que les transports en commun risqueraient d’être bondés lors du retour du public dans les stades et pousser les supporters à prendre leur voiture par crainte du virus. Pour cette raison, des parcs à vélo flambants neufs ont été disposés à proximité du Tottenham Hotspur Stadium. Au cours de la saison 2019-2020, les fans étaient incités à utiliser leur vélo en jour de match. Ce plan de communication reprendra dès que le feu vert des autorités sanitaires britanniques sera donné au sujet du retour du public.

Le personnel est partie prenante de la stratégie de transports du club. Les Spurs suivent le plan Cycle to Work du gouvernement, avec l’installation de nouveaux parcs à vélo aux bureaux administratifs. Les commerciaux et les autres salariés bénéficient de voitures de fonction Audi e-tron entièrement électriques, qu’ils peuvent utiliser dans le cadre professionnel pour leurs rendez-vous et leurs démarchages, permettant de réduire significativement l’empreinte carbone générée par les activités business. Des bornes de recharges électriques ont été achetées.

Le responsable des transports de l’équipe première supervise la stratégie des trajets des fans et suit un plan d’actions incluant le choix de transports plus verts pour les voyages des joueurs et du staff technique de l’équipe première.

Gestion du plastique à usage unique

Tous les lieux possédés par le club londonien sont soumis à une politique de réduction des déchets plastiques.

En lien avec sa stratégie jour de match, tous les billets sont digitaux depuis la saison 2019-2020 afin de supprimer les cartes d’abonnements et les impressions de tickets. Dans l’enceinte du Tottenham Hotspur Stadium, des verres à bières réutilisables ont été introduits. Ils sont collectés et nettoyés à chaque fin de rencontre et réutilisés les matchs suivants. Le fournisseur de ces verres est basé au Royaume-Uni. Les bouchons en plastique servant à fermer les fûts de bière sont renvoyés au fournisseur, qui pourra les réutiliser à sa convenance.

Tottenham Premier League Sustainability football Ecolosport

L’application mobile du club permet d’accéder aux dernières infos en temps réel et intègre les billets en version digital. © Aruba

Tous les futurs contrats du stade des Spurs (location pour événements…) qui feront l’objet d’un appel d’offre devront obligatoirement inclure une stratégie de réduction des déchets plastiques.

L’équipe professionnelle contribue pleinement au succès de la stratégie de diminution du plastique. En début de saison, chaque joueur se voit confier deux gourdes réutilisables labellisées, offertes par ORS Hydratation, une contenant une boisson d’hydratation, l’autre contenant simplement de l’eau. Elles servent à l’hydratation des joueurs pendant les séances d’entrainement et pendant les matches, ce qui a contribué à la suppression des bouteilles plastiques précédemment utilisées pour ces activités. Chaque jour, elles sont lavées et remplies à nouveau. Dans le réfrigérateur des vestiaires du stade, les bouteilles plastiques ont été remplacées par des bouteilles en carton. Des fontaines à eau en libre-service ont été disposées dans les halls d’accueil du public.

Dans les espaces de restauration, les pailles, les touillettes, les couverts en plastique, ainsi que les emballages jetables ont été purement et simplement abandonnés. Ils ont été remplacés par des produits en bois ou en papier. Dédié aux médias en jour de match, le restaurant The M accueille le public en dehors des rencontres à domicile et propose un emballage entièrement compostable pour ses sandwichs à emporter.

Tottenham Premier League Sustainability football Ecolosport

L’espace The M est réservé aux médias en soir de match. Il propose des menus vegans à emporter pour tout public le reste de la semaine. © Tottenham Hotspur

Tous les membres du programme de fidélité One Hotspur, qui procure des avantages exclusifs au fil de la saison, et les abonnés ont reçu un sac transparent à l’effigie du club répondant aux exigences sécuritaires de l’enceinte, qui interdit les sacs à dos. Les visiteurs occasionnels ou réguliers non-membres des programmes d’adhésion  du club peuvent se procurer un sac dans les points de vente du stade en échange d’une livre sterling.

Gestion des déchets

Tout comme les 4 autres clubs présentés dans notre série, les Spurs n’envoient aucun déchet à la décharge.

Les restes alimentaires sont donnés à The Felix Project, une association britannique qui collecte le surplus de nourriture pour le redistribuer aux personnes dans le besoin, mêlant ainsi bonne action sociale et écologique par la réduction du gaspillage.

À chaque fin de match, l’association The Felix Projet récupère les repas non-consommés au stade pour les redistribuer. © Daniel Hambury

Dans les coursives du stade, des bacs de tri sont à disposition, accompagnés de signalétiques visant à sensibiliser les fans sur la meilleure manière d’éliminer leurs déchets. Après les matches, les bacs sont acheminés à Edmonton dans une usine de tri. Les matériaux sont séparés et envoyés aux entreprises adéquates, qui pourront les réutiliser comme matières premières. Les fans sont sensibilisés au tri de leurs déchets quotidiens. Une page entière du site officiel des Spurs fait office de guide adressé aux supporters.

Au centre d’entrainement, un plan d’actions complet au sujet de la gestion des déchets a été élaboré. Il comprend l’installation d’un espace de recyclage des déchets verts, principalement issus de l’entretien des pelouses, à proximité de l’infrastructure.

Gestion de l’eau

Une stratégie de pilotage de la consommation de l’eau est en place dans tous les bâtiments. Sur ce point, le club est engagé dans un processus d’amélioration continue et est à l’affût de toutes les initiatives permettant de renforcer son efficience. Le nouveau stade est équipé de toilettes à faible consommation d’eau. Des urinoirs et des robinets plus économes ont été installés.

Au centre d’entrainement, des toits verts ont été intronisés sur le bâtiment principal, dans le but de favoriser la captation et la récupération des eaux de pluie. Un système de drainage et d’extraction d’eau est en place, avec un bassin de récupération et deux forages sur le site. L’eau est exploitée avec des licences et en accord avec l’agence de l’environnement.

Nourriture et localisme

Depuis le 9 novembre 2019, des menus vegans et végétariens sont accessibles dans tous les lieux de restauration du club. L’espace The M, au stade, propose des repas végétariens et vegans en dehors des jours de matches. Au retour des fans dans les travées du Tottenham Hotspur Stadium, des restaurants uniquement basés sur ces régimes alimentaires verront le jour.

Les aliments sont achetés auprès de producteurs locaux dans la mesure du possible. S’ils proviennent d’un fournisseur en dehors de la région, les produits sont issus d’une culture durable. Le club est en relation permanente avec ses prestataires alimentaires pour identifier des leviers d’amélioration dans l’achat d’aliments durables pour répondre à des exigences de qualité et de nutrition.

Tottenham est en négociation avec une entreprise locale en vue d’installer des ruches à abeilles sur les toits de ses bureaux Lilywhite House. Si le projet se concrétise, les Spurs produiront du miel vendu à la boutique et réservé aux espaces VIP du stade.

Tottenham Premier League Sustainability football Ecolosport

Les toits des bureaux LilyWhite House devraient accueillir prochainement des abeilles. Le miel récolté alimentera les espaces VIP du stade et sera vendu à la boutique du club. © Tottenham Hotspur

Communication et engagement des publics

Le club est signataire du programme Sports for Climate Action Framework, qui vise la neutralité carbone d’ici 2050 et porté par les Nations Unies, depuis le 25 janvier 2021.

Par ailleurs, Tottenham est un des fondateurs de Count Us In. Ce mouvement au rayonnement mondial espère mobiliser 1 million de personnes pour agir contre le réchauffement climatique. Une grande campagne de communication sera lancée au retour des fans dans les stades, que le club espère pour la fin de saison 2020-2021. Elle sensibilisera les supporters aux conséquences du réchauffement climatique et les incitera à ne pas retomber dans leurs mauvaises habitudes environnementales d’avant-crise. En complément, une série de mesures simples à mettre en place au quotidien sera communiquée, dans le but de réduire leur empreinte carbone.

Dele Alli, international anglais et joueur des Spurs, est intervenu dans une brève vidéo postée sur le compte Twitter de Count Us In pour affirmer l’engagement écologique de son club.

En partenariat avec Sky Ocean Rescue, le club organise chaque année des ateliers de développement durable au sein des écoles locales. Une opération de nettoyage de rue a été programmée dans les rues de Londres. Gary Mabbutt, ambassadeur du club, était présent pour prêter main forte.

Tottenham a soutenu la journée mondiale de l’environnement le 5 juin 2020, par le biais de messages postés sur ses principaux canaux digitaux. Le site internet du club est un outil majeur de communication des actions environnementales. Une page consacrée à l’ensemble des initiatives écologiques est accessible, à l’image des mesures de réduction du plastique. Le club est transparent sur sa politique et communique ses actions via son site, ses médias sociaux ou ses programmes de match.

« En tant que club, nous avons toujours pris nos responsabilités pour préserver sérieusement notre environnement. » déclare le président londonien. « Nous avons démontré cela avec un développement axé sur l’environnement, notamment au centre d’entrainement. Nous avons préservé des haies historiques, planté des nouvelles… Une réserve naturelle verra le jour à proximité de nos terrains d’entrainement »

 Un dernier mot… 

« Des progrès sont réalisés année après année. Les politiques environnementales des clubs sont de plus en plus structurées. » remarque un porte-parole de la Premier League. « Cela entraine une efficience dans leur gestion des diverses ressources nécessaires à leur fonctionnement. Les clubs ont fait de nombreux efforts pour atteindre ce niveau, mais il reste encore un long chemin. Nous sommes déterminés plus que jamais à améliorer les dispositifs en place dans tous les clubs et à sensibiliser toutes les parties prenantes au développement durable, en soutenant toutes les initiatives individuelles. ». Un résumé parfait de la situation Outre-Manche pour mettre un point final à notre série anglaise.

© Photo à la une : Imago Images


Cette série contient 5 épisodes :

Réagissez !

Bravo !
1
J'adore !
1
Wow !
0
Mouais...
0
Antonin Delmas
Engagé auprès des clubs de football depuis plusieurs années, principalement autour des thématiques de communication, le sujet de la RSE est devenu central à la suite de la réalisation de mon mémoire de recherche de Master 2 sur ce thème. Devenu rédacteur pour Écolosport, j'espère vous informer au mieux des actualités RSE et écologiques du monde du sport pour que nous agissions ensemble en faveur de la planète.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubriqueFootball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *