Maskathon Montpellier Plogging Ploggathon Clément Chapel

Dans le cadre du Trash Summer Tour, et dans la continuité du Ploggathon 100 et de son record du monde de plogging, Clément Chapel a réalisé ce week-end un Maskathon à Montpellier. Résultat des courses : 329 masques supplémentaires ramassés.

C’est l’objectif de l’association Ploggathon à travers le Trash Summer Tour et son Maskathon : une aventure solidaire pour l’environnement qui nettoie et identifie les dépôts sauvages dans la nature pour ensuite les transformer en fruits. Le but pour l’association est de collecter des fonds pour financer une plantation pédagogique d’arbres fruitiers a posteriori de l’aventure.

Pour son étape montpelliéraine ce dimanche 12 septembre, Clément Chapel a parcouru un “Maskathon” de 42,2km en ramassant les masques. Accompagné de Sophie Gesegnet à la bicyclette, ils ont arpenté pendant 6 heures les rues et les sentiers de la métropole héraultaise collectant tous les masques abandonnés.

Le résultat de la chasse est tristement phénoménal. 329 masques ont été ramassés. La bonne nouvelle, néanmoins, c’est qu’ils ne se dissoudront pas dans la nature. Ils rejoignent les 1.800 autres masques déjà ramassés durant le périple estival, dont 353 à Saint-Malo et 420 à Valenciennes, et font grimper le nombre d’arbres prévisionnels à planter à 21.

Un “Ironathon” en prévision à Grenoble

L’aventure ne s’arrête pas ici puisque les aventuriers reprennent la route à bicyclette en direction de Marseille pour réitérer l’opération ce dimanche 19 septembre. Clément Chapel poursuivra sa route à vélo jusqu’à Nice (26 septembre) pour enchainer un troisième Maskathon avant de remonter les Alpes et de terminer cette aventure à Grenoble le 9 octobre, avec un Ironathon : un Iron Man en ramassant les déchets, une première mondiale.

Maskathon Montpellier Plogging Ploggathon Clément Chapel

Chaque épreuve est l’occasion pour l’association Ploggathon d’inviter un maximum de personnes à venir l’accompagner, l’encourager en ramassant également des déchets. L’objectif de ces différents exploits sportifs s’inscrit dans une démarche de sensibilisation à la protection de l’environnement à travers le sport.

Pour chaque centaine de kilomètre parcourus par Clément Chapel, pour chaque centaine de masques ramassés et pour chaque centaine de spots de dépôts sauvages déclarés sur l’application Trash Spotter, l’association Ploggathon s’est engagé à planter un arbre fruitier à travers un programme pédagogique pour sensibiliser notamment les enfants et renforcer la résilience alimentaire de nos villes.

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueBonnes pratiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *