Ligue 1 OL Olympique Lyonnais Lyon Ecologie Classement Ecolosport

Sport Positive, organisme indépendant basé en Angleterre, a mené un audit des 20 clubs de Ligue 1 en vue d’établir le premier classement écologique de la L1. L’Olympique Lyonnais se classe à la première position, suivi par le Clermont Foot et l’AS Saint-Etienne.

Sport Positive, ONG connue pour ses audits écologiques des clubs de Bundesliga et de Premier League, a publié en collaboration avec L’Equipe et BBC Sport les résultats de sa première enquête en France, qui a conduit à l’établissement du classement écologique de Ligue 1 sur l’année 2021. Les politiques éco-responsables des 20 clubs de l’élite du football français ont été analysées selon leur performance énergétique, le recours aux transports en commun, le développement de la biodiversité à l’échelle locale, leur gestion de l’eau ou encore leur communication sur ces sujets. L’Olympique Lyonnaisdont nous relayons les bonnes pratiques régulièrement – remporte cette première édition en devançant le Clermont Foot 63 et l’AS Saint-Etienne, alors que le Stade Brestois 29 obtient le bonnet d’âne.

> Découvrir le classement détaillé de Sport Positive Leagues

En étant le seul club à être propriétaire de son stade, l’OL maximise son avantage concurrentiel sur les questions environnementales. « Les problématiques environnementales sont nées avec sa construction. Dès la phase de conception, nous avons découvert un certain nombre d’aspects que nous n’abordions jamais auparavant en tant que club de football » nous expliquait Maelle Trarieux, directrice RSE du club, il y a un an.

Les infrastructures sont alimentées par de l’énergie propre, issue de sources renouvelables et même, en partie, produite sur place, grâce aux 40.000m2 de panneaux solaires installés à l’OL Vallée, à proximité du Groupama Stadium. Située en périphérie de la capitale des Gaules, l’enceinte moderne du multiple champion de France est reliée à Lyon par les transports en commun (bus et tramway), alors que des navettes gratuites sont à disposition des automobilistes pour éviter des embouteillages polluants aux abords du stade. Prochains axes d’amélioration révélés par l’étude de Sport Positive : la gestion de l’eau, la suppression du plastique et la biodiversité.

Deuxième, le Clermont Foot s’appuie fortement sur les collectivités locales pour réduire son impact environnemental. Le promu bénéficie notamment des choix énergétiques de la métropole clermontoise et des réseaux de transports en commun de la ville. Saint-Etienne complète le podium, notamment en raison de sa communication sociétale à travers sa fondation ASSE Cœur Vert.

Encourager les clubs à progresser

« La Ligue 1 possède certaines des marques les plus connues du football mondial et, à ce titre, nous voulions souligner le travail entrepris en matière d’environnement pour que tous, les instances, clubs et les supporters en soient conscients », a expliqué Claire Poole, la présidente et fondatrice de l’ONG, au journal L’Equipe. « Tous les clubs ont travaillé directement avec nous pour partager les informations que nous avons incluses dans notre matrice. Nous ne la publierions pas si nous ne leur n’avions pas laissé suffisamment de temps pour partager avec nous les informations demandées. »

Avec 16 points glanés sur 25 possibles, le leader français est cependant largement en retrait des trois autres champions des ligues étudiées, bien que les barèmes diffèrent légèrement d’un pays à l’autre. Tottenham et Liverpool obtiennent 23 points (sur 24), et en Allemagne, Wolfsburg réalise un sans-faute avec 21 points (sur 21). À titre d’exemple, l’OL ne serait qu’en milieu de tableau en Premier League et en Bundesliga, malgré une stratégie poussée et intéressante. Autre constat, seulement 6 des 20 clubs français ont obtenu la moyenne, contre 16 (sur 18) en Bundesliga et 14 (sur 20) en Premier League. De quoi mesurer l’ampleur du chemin qu’il reste à parcourir pour que le football français dans sa globalité se hisse au niveau de ses deux voisins en matière d’éco-responsabilité.

Engagé auprès des clubs de football depuis plusieurs années, principalement autour des thématiques de communication, le sujet de la RSE est devenu central à la suite de la réalisation de mon mémoire de recherche de Master 2 sur ce thème. Devenu rédacteur pour Écolosport, j'espère vous informer au mieux des actualités RSE et écologiques du monde du sport pour que nous agissions ensemble en faveur de la planète.

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport